Donnie Darko - Richard Kelly (2001)

Du Praxinoscope au DCP
Avatar de l’utilisateur
Bast
Mario Bava
Mario Bava
Messages : 4246
Inscription : 20 juin 2005, 17:08

Re: Donnie Darko - Richard Kelly (2001)

Messagepar Bast » 15 nov. 2012, 13:35

acquis hier, j'ai juste regardé les 30 premieres minutes.
Edition chiche en boni et surtout, l'image est vraiment pas top, vais garder mon DVD moi
Image

Avatar de l’utilisateur
chatterie royale
Mario Bava
Mario Bava
Messages : 2005
Inscription : 09 déc. 2009, 14:20

Re: Donnie Darko - Richard Kelly (2001)

Messagepar chatterie royale » 13 nov. 2017, 12:49

ça devait faire 10 ans que je ne l'avais pas re-revu et punaise quel film remarquable.

une atmosphère totalement unique, soutenue par une BO omniprésente super bien choisie (j'avais même pas percuté l'ave maria de caccini auparavant), des personnages étranges et attachants, le juste mélange entre mystère, teen-movie, sf, schizophrénie et critique sociale. [inlove]

jamais vu le DC, pas envie. je n'ai sans doute jamais tout compris, mais je trouve que l'ambiguité fait tout le charme du film.

il faudra un jour que je tente Southland Tales. Mais j'ai tenu une trentaine de minutes devant The Box :?

Avatar de l’utilisateur
Nice Panda
Mario Bava
Mario Bava
Messages : 2823
Inscription : 31 janv. 2006, 13:41
Localisation : Somewhere over the rainbow

Re: Donnie Darko - Richard Kelly (2001)

Messagepar Nice Panda » 13 nov. 2017, 15:36

C'est rigolo, je me le suis également refait il y a peu et je suis totalement d'accord. :)

Le film ne vieillit pas - voire se bonifie.
Je le trouve unique, à la fois drôle, étrange dans le bon sens du terme, mélancolique (très), attachant... Musique, ambiance, progression du récit, acteurs : les planètes semblaient alignées pour faire de l'ensemble le miracle d'équilibre qu'il est. Comme si le réal avait eu en sa possession, le temps du tournage, la pierre philosophale de l'oeuvre unique.
Et quand on pense que c'est un premier film !... :shock:

La performance semble d'autant plus remarquable quand on visionne ensuite Southland Tales (ambitieux mais bien trop bordélique et inabouti) ou The Box (pompeux, long et à la lisière du ridicule, en ce qui me concerne), comme si Kelly avait chopé un truc qu'il n'a, ensuite, plus jamais été capable de retrouver.
Que fait-il, d'ailleurs, aujourd'hui ? :o
Image


Revenir vers « Cinoche »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 10 invités