La barrière de chair - Seijun Suzuki - 1964

Du Praxinoscope au DCP
Avatar de l’utilisateur
Jeremie
Gens Poutre
Gens Poutre
Messages : 6640
Inscription : 07 avr. 2008, 13:25
Contact :

La barrière de chair - Seijun Suzuki - 1964

Messagepar Jeremie » 04 juin 2017, 15:32

Image

Petite voleuse errant dans les rues du Japon d'après-guerre, Maya décide de rejoindre un groupe de prostituées se frayant un chemin parmi les envahissants G.I américains. Pour ne pas se faire exclure, une seule règle : ne pas coucher avec un homme sans être payé. Un jour, un soldat rapatrié trouve refuge sur le territoire des jeunes femmes. Mais toutes vont devenir folles de lui...à leur périls.

Mon premier Suzuki, et en effet, voilà encore un exemple de classique du ciné japonais qui a formidablement traversé les années ! Baroque, alerte, bruyant, violent : pour un film de 64, Suzuki ne se gêne pas pour mettre en scènes de belles scènes de tortures sexuelles, mâtinées d'un érotisme moite. Les surimpressions en guise de split-screen, les décors en trompe l'oeil, l'absence totale de manichéisme, le tableau très noir du Japon de l 'époque, les actrices survoltées : un beau plaisir de cinéma.
Seul hic : ça fait 1h30 et on a l'impression du double, avec un rythme un peu chahuté dans la seconde partie du film. Et peut-être une trame pas foncièrement cohérente : j'aime beaucoup l'idée de ces filles de joies misanthropes qui ne résistent plus face au "mâle", mais quand le mec en question a une sale tête, les frappe ou les insulte, on a la droit de trouver ça pas franchement convaincant :D

Revenir vers « Cinoche »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 10 invités