Le sens de la fête - Nakache & Toledano - 2017

Du Praxinoscope au DCP
Avatar de l’utilisateur
DPG
Extincteur dans l'anus
Extincteur dans l'anus
Messages : 15103
Inscription : 30 avr. 2005, 00:09
Localisation : South Side

Le sens de la fête - Nakache & Toledano - 2017

Messagepar DPG » 04 oct. 2017, 11:32

Max est traiteur depuis trente ans. Des fêtes il en a organisé des centaines, il est même un peu au bout du parcours. Aujourd'hui c'est un sublime mariage dans un château du 17ème siècle, un de plus, celui de Pierre et Héléna. Comme d'habitude, Max a tout coordonné : il a recruté sa brigade de serveurs, de cuisiniers, de plongeurs, il a conseillé un photographe, réservé l'orchestre, arrangé la décoration florale, bref tous les ingrédients sont réunis pour que cette fête soit réussie... Mais la loi des séries va venir bouleverser un planning sur le fil où chaque moment de bonheur et d'émotion risque de se transformer en désastre ou en chaos. Des préparatifs jusqu'à l'aube, nous allons vivre les coulisses de cette soirée à travers le regard de ceux qui travaillent et qui devront compter sur leur unique qualité commune : Le sens de la fête.


Le nouveau Nakache / Toledano. Et c'est plutôt sympa, dans la veine de leurs travaux précédents disons. Comédie populaire dans le bon sens du terme, mais correctement écrit (c'est si rare en France !), bien joué (du sur mesure pour Bacri notamment), avec un vrai sens du rythme, un registre de gags assez variés, quelques beaux moments de mise en scène (bon, on s'emballe pas trop hein, c'est pas du Fincher non plus). Voilà, rien d'inoubliable non plus, tout reste très convenu d'un bout à l'autre, chacun reste dans son petit registre sans trop déborder, tout est bien qui finit bien, mais bon ça se laisse voir gentiment.

"Alors que la plupart des choses finissaient par m'ennuyer, la vodka jamais." (Errol Flynn)

Avatar de l’utilisateur
kovershenko
Bruno Mattei
Bruno Mattei
Messages : 226
Inscription : 11 juil. 2005, 21:07

Re: Le sens de la fête - Nakache & Toledano - 2017

Messagepar kovershenko » 28 mai 2018, 13:02

Non mais alors de la merde en boite de 10...pfiouuuu
l'impression de voir l'adaptation d'un film US/yankee, avec les mêmes ressorts ultra usés, les vieilles ficelles ad nauseam:
chacun se déteste pour mieux tomber amoureux ensuite....des perso qui vivent en parallèle leur propre histoire, comment qu'ils disent? film chorale ? nan pitié
Me suis forcé à le regarder jusqu’à la fin et effectivement un happy end bidon visible à 10 000 miles...bref
On n'arrive pas à s’identifier à qui que ce soit dans ce truc... :cochon:
Peloton d’exécution et que ça saute ! :megaphone: :ulf:


Revenir vers « Cinoche »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 10 invités