Stephen King's The Mist - Frank Darabont (2007)

Du Praxinoscope au DCP
Avatar de l’utilisateur
chatterie royale
Mario Bava
Mario Bava
Messages : 2400
Inscription : 09 déc. 2009, 14:20

Re: Stephen King's The Mist - Frank Darabont (2007)

Messagepar chatterie royale » 26 janv. 2017, 15:25

Stéphane a écrit :Marrant car je l'ai revu hier car je relis le livre en ce moment. Perso j'aime beaucoup même si les SFX sont tjs aussi nuls par moment. Surtout les tentacules du début. Après l'ambiance est là, la peur est là. Mais j'ai toujours eu du mal avec la fin. Je coupe la fin avant le suicide dans la voiture. Je ne pige pas pourquoi Darabont qui nous fait apprécier ce mec (l'opposant à la folie de cette femme) le transforme en loser à la fin. Je comprends la fin nihiliste de se flinguer pour échapper à la mort ... mais pourquoi 30s après lui faire comprendre qu'en plus, en attendant 30s il aurait pu sauver tout le monde et en lui foutant en plus la femme qui s'était barrée au début dans la tronche. Je ne pige pas le ressort psychologique de la fin. Mais le reste me plait bien malgré ses défauts.
J'espère un remake un jour ...

sans cette fin cruelle inattendue, le film ne serait qu'une petite série b fantastique formatée de plus.
l'enchainement est certes un peu rapide, mais je suis convaincu que tout le monde aurait oublié ce film s'il s'était conclu sur le happy end habituel.

Avatar de l’utilisateur
Stéphane
Brain Damage
Brain Damage
Messages : 10047
Inscription : 28 avr. 2005, 12:39
Localisation : Dans les rêves lesbiens de Bitte Anderson
Contact :

Re: Stephen King's The Mist - Frank Darabont (2007)

Messagepar Stéphane » 26 janv. 2017, 16:01

Mais y a déjà un anti happy end avec la mort de quasi tout le monde. Pourquoi en rajouter une deuxième couche. Je comprends la première couche mais la seconde ?
Je veux faire l'amour à Cyril Despontin !

Avatar de l’utilisateur
Natale
Michel Ricaud
Michel Ricaud
Messages : 4761
Inscription : 15 août 2005, 20:19
Localisation : Latitude : 41.860724 Longitude : 8.791398

Re: Stephen King's The Mist - Frank Darabont (2007)

Messagepar Natale » 26 janv. 2017, 20:22

La 1ère couche est prévisible, la 2ème couche te laisse sur le cul

Avatar de l’utilisateur
Stéphane
Brain Damage
Brain Damage
Messages : 10047
Inscription : 28 avr. 2005, 12:39
Localisation : Dans les rêves lesbiens de Bitte Anderson
Contact :

Re: Stephen King's The Mist - Frank Darabont (2007)

Messagepar Stéphane » 26 janv. 2017, 21:22

Ouais dans tous les films les héros se suicident :-) :-)
Je veux faire l'amour à Cyril Despontin !

Avatar de l’utilisateur
Natale
Michel Ricaud
Michel Ricaud
Messages : 4761
Inscription : 15 août 2005, 20:19
Localisation : Latitude : 41.860724 Longitude : 8.791398

Re: Stephen King's The Mist - Frank Darabont (2007)

Messagepar Natale » 26 janv. 2017, 21:33

Ah non la première couche c'est tous ceux qui meurent dans le magazin

Avatar de l’utilisateur
Stéphane
Brain Damage
Brain Damage
Messages : 10047
Inscription : 28 avr. 2005, 12:39
Localisation : Dans les rêves lesbiens de Bitte Anderson
Contact :

Re: Stephen King's The Mist - Frank Darabont (2007)

Messagepar Stéphane » 26 janv. 2017, 23:11

C'est pas le même acte :-)
Je veux faire l'amour à Cyril Despontin !

Avatar de l’utilisateur
chatterie royale
Mario Bava
Mario Bava
Messages : 2400
Inscription : 09 déc. 2009, 14:20

Re: Stephen King's The Mist - Frank Darabont (2007)

Messagepar chatterie royale » 30 janv. 2017, 00:40

La cruauté, l'injustice, le cynisme,... sont des tourbillons d'émotions au cinéma, surtout quand on va au-delà du convenu et du nécessaire.
Il ne suffit pas que le héros perde, il faut qu'il soit broyé et humilié pour que le spectateur se sente dérangé, impuissant et coupable.

Si la fin de the Mist te met mal à l'aise c'est qu'elle a atteint son but... et qu'il serait donc dommage de la changer.
Ceci dit, il est vrai que Darabont semble renier le message qu'il nous a lourdement asséné auparavant. N'est pas Corbucci qui veut... 8)

Avatar de l’utilisateur
Stéphane
Brain Damage
Brain Damage
Messages : 10047
Inscription : 28 avr. 2005, 12:39
Localisation : Dans les rêves lesbiens de Bitte Anderson
Contact :

Re: Stephen King's The Mist - Frank Darabont (2007)

Messagepar Stéphane » 30 janv. 2017, 10:08

Chez Corbucci le héros meurt et voilà. Il a plus fort que lui devant lui. C'est comme ça la vraie vie, les héros n'existent pas et voilà. Il y a opposition entre les méchants et lui. L'idée du héros dans un western et la vraie vie. Mais dans The Mist l'opposition vient des dingues et lui. Hors il donne la mort. A la rigueur pourquoi pas. Mais bizarrement on ne sait pas ce qu'il adviendra des gens dans le supermarché. Vont ils vivre (et donc donner le sentiment que cet homme aurait du suivre la voix de Dieu et ne pas partir comme un pécheur). Sont ils morts ? On ne le saura pas. Par contre après avoir détruit cet homme totalement (le mec tue son fils quand même) le réal rajoute une couche avec la mist qui part 30s top chrono après son acte. Le réal réfléchi toujours à ce qu'il veut faire passer dans cet ultime acte mais je ne le pige pas et personne ne peut vraiment me l'expliquer :)
Je veux faire l'amour à Cyril Despontin !

Avatar de l’utilisateur
DPG
Extincteur dans l'anus
Extincteur dans l'anus
Messages : 15983
Inscription : 30 avr. 2005, 00:09
Localisation : South Side

Re: Stephen King's The Mist - Frank Darabont (2007)

Messagepar DPG » 25 mai 2020, 14:12

Revu hier, et très bon moment. Les défauts s'estompent, les qualités grandissent, bref, re-vision clairement à la hausse.
Sans pb ds le haut du panier des films du genre sur ce millénaire ! :priere: :priere: :priere:
"Alors que la plupart des choses finissaient par m'ennuyer, la vodka jamais." (Errol Flynn)


Revenir vers « Cinoche »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 63 invités