Q&A (Contre-Enquête) - Sidney Lumet (1990)

Du Praxinoscope au DCP
Avatar de l’utilisateur
Nicolas
Mario Bava
Mario Bava
Messages : 4142
Inscription : 22 mars 2006, 20:18
Contact :

Q&A (Contre-Enquête) - Sidney Lumet (1990)

Messagepar Nicolas » 04 sept. 2007, 16:36

Image

Un film assez méconnu dans la filmo de Lumet, mais qui contient bel et bien toutes les qualités de ses grandes réussites : mise en scène à la fois discrête et précise, focalisations psychologiques multiples et un regard nuancé derrière l'apparence des grosses mécaniques. Un vrai film de personnages, dont les portraits successifs servent de moteur à une intrigue complexe et retorse.

Le film tourne autour de trois personnages clé :
Pour le personnage de Timothy Hutton, c'est le dépucelage professionnel avec tout ce que cela implique de désillusion et de désespérance, un archetype classique du cinéma de Lumet, pour Nolte qui joue un gros porc de flic à moustache, c'est l'occasion de se lacher dans l'ignoble et il sait y mettre les formes. Assante, lui, compose un porto-ricain vulgaire et débile avec peu d'inspiration mais passons... ce que dit cette triangulaire sur l'Amérique est tout à fait captivant.

On reste scotché devant ce spectacle de meltingpot foiré, dont Lumet fait un constat à l'évidence amer, et du triomphe de l'intolérance à tous les étages. Aucune complaisance, dans le style net et précis de ce grand cinéaste.
Vu sur le DVD Fox Z2. Dans la série "on s'en fout un peu mais quand même" à noter que la bande-annonce de Q&A s'enchaine directement après le film sans qu'elle n'apparaisse dans le menu. (elle est signalée sur la jaquette.)

Avatar de l’utilisateur
Superwonderscope
Mario Bava
Mario Bava
Messages : 2724
Inscription : 02 mai 2005, 12:58
Localisation : DeCoteau City
Contact :

Messagepar Superwonderscope » 04 sept. 2007, 18:36

Un film en effet captivant, droit et froid. Nolte est tout bonnement monstrueux (dans tous les sens du terme).
Je retiens aussi le grand savoir faire de Lumet dans sa grande capacité à mettre en avant des seconds rôles très tarvaillés (Luis Guzman, Charles S; Dutton et surtout Elisabeth Pena, formidable);

Un final très désabusé, en harmonie avec le ton du film,lui aussi peu dupe des arrangements & implications des uns avec les autres. Un constat d'échec qui a traversé pas mal de films à la fin des années 80/début des années 90. (je ne sais pas pourquoi, dirait Kylie, mais je pense au Everybody Wins de Karel reisz)

J'ai le Z1 De chez HBO, j'ai un souvenir d'une copie passable mais qui doit aussi tenir de la photographie du film, grise et parfois crépusculaire (la dernière séquence, p.ex)
"I want a man who can fuck all night
and talk about Shelley Winters filmography in the morning"

En ligne
Avatar de l’utilisateur
DPG
Extincteur dans l'anus
Extincteur dans l'anus
Messages : 15665
Inscription : 30 avr. 2005, 00:09
Localisation : South Side

Messagepar DPG » 04 sept. 2007, 19:18

Je viens de decouvrir today qu'il y avait une retro S.Lumet à la Cinemathèque.
"Alors que la plupart des choses finissaient par m'ennuyer, la vodka jamais." (Errol Flynn)

Fabrice
Paul Verhoeven
Paul Verhoeven
Messages : 6404
Inscription : 28 avr. 2005, 20:13

Messagepar Fabrice » 04 sept. 2007, 19:29

Comme quoi la vie est formidable

En ligne
Avatar de l’utilisateur
DPG
Extincteur dans l'anus
Extincteur dans l'anus
Messages : 15665
Inscription : 30 avr. 2005, 00:09
Localisation : South Side

Messagepar DPG » 04 sept. 2007, 19:54

Si on met de coté le fait que je me suis pris une poutre dans la gueule cet après midi, que ça me deprime de retrouver Paris, que j'ai un paquet de factures qui m'attendaient, que mon frigo est vide, qu'il fait froid, et qu'un pigeon a chié tt l'été sur mon balcon, oui, la vie est formidable !
"Alors que la plupart des choses finissaient par m'ennuyer, la vodka jamais." (Errol Flynn)

Avatar de l’utilisateur
Cyril
Administrateur
Administrateur
Messages : 25092
Inscription : 26 avr. 2005, 13:15
Localisation : Sur Mafiameme
Contact :

Messagepar Cyril » 04 sept. 2007, 20:30

Tu t'es prit une poutre lors d'un Gang Bang ?
"Comme disait mon ami Richard Nixon, mieux vaut une petite tâche sur la conscience qu'une grosse sur l'honneur. Allez en vous remerciant bonsoir."

En ligne
Avatar de l’utilisateur
DPG
Extincteur dans l'anus
Extincteur dans l'anus
Messages : 15665
Inscription : 30 avr. 2005, 00:09
Localisation : South Side

Messagepar DPG » 04 sept. 2007, 22:59

T'as eu ta mère au telephone ce soir ? :shock: :D :wink:
"Alors que la plupart des choses finissaient par m'ennuyer, la vodka jamais." (Errol Flynn)

Avatar de l’utilisateur
Prodigy
Paul Verhoeven
Paul Verhoeven
Messages : 7151
Inscription : 10 mai 2005, 21:01
Localisation : avec mon ptit Harry !

Re: Contre-Enquête - Sidney Lumet (1990)

Messagepar Prodigy » 05 sept. 2007, 10:53

haribo a écrit :de ce grand cinéaste.


Ben même que ça me fait bien plaisir de lire ça, parce que merde, quand même, le gars est toujours en activité et des fois on dirait qu'il n'existe pas. Oui comme tout le monde il a eu des hauts et des bas, mais quelle filmo, merde !

Q&A fait partie de ses excellents "petits" films, qui ont eu moins d'attention mais restent vraiment très bons. C'est vrai que Nolte dans ce film est :shock:

Avatar de l’utilisateur
Florent
Mario Bava
Mario Bava
Messages : 3220
Inscription : 02 févr. 2006, 21:49

Messagepar Florent » 05 nov. 2007, 21:21

Après avoir découvert Equus ce samedi (première claque), je découvre mon troisième Lumet, Q&A et après 7h58 en salle et je dois avouer que mes à priori sur papy Lumet tombent les uns après les autres.

J’avais connaissance de ces chefs d’œuvre officiels que sont Serpico, Un après midi de Chien ou encore un Prince à New York mais je ne m’étais jamais intéressé à ces films comma à sa filmographie.

Et bien quelle erreur j’ai faite, car après Q&A, je suis de nouveau sous le choc, littéralement scotché de bout en bout. On est happé par l’ambiance de New York, par les personnages Nick Nolte complètement halluciné et hallucinant.

Un film magnifique !

Je me demande ce qui m’attend face à Serpico et Un Prince à Ny car pour moi ce que j’ai déjà vu du Monsieur relève du chef d’œuvre donc pour les œuvres précédemment citées on doit toucher à la grâce de Dieu.
02/12/81-14/05/08 RIP

Avatar de l’utilisateur
Tomfincher
Paul Verhoeven
Paul Verhoeven
Messages : 7047
Inscription : 10 mai 2005, 20:16
Localisation : Grenoble / Toulouse / Agen
Contact :

Messagepar Tomfincher » 05 nov. 2007, 22:09

Flo06 a écrit :Je me demande ce qui m’attend face à Serpico


CHEF D OEUVRE !
Image

En ligne
Avatar de l’utilisateur
DPG
Extincteur dans l'anus
Extincteur dans l'anus
Messages : 15665
Inscription : 30 avr. 2005, 00:09
Localisation : South Side

Re: Contre-Enquête - Sidney Lumet (1990)

Messagepar DPG » 07 avr. 2014, 11:12

Je me suis enfin maté ce Lumet qui trainait sur mes étagères depuis pas mal d'années, et je souscris totalement aux louanges de tout le monde ! C'est brutal, sec, avec une intrigue solidement charpentée, des ramifications bien agencées, un cast aux petits oignons, l'habituel sens du détail de Lumet, qui ne laisse rien ni personne de côté dans cette enquête souvent à glacer le sang. Bref, un très grand polar de son époque, pavé de plus dans la filmo hors norme du grand Sidney ! :priere:
"Alors que la plupart des choses finissaient par m'ennuyer, la vodka jamais." (Errol Flynn)

Avatar de l’utilisateur
Nice Panda
Mario Bava
Mario Bava
Messages : 2927
Inscription : 31 janv. 2006, 13:41
Localisation : Somewhere over the rainbow

Re: Contre-Enquête - Sidney Lumet (1990)

Messagepar Nice Panda » 07 avr. 2014, 11:58

J'espère que sa sortie en blu-ray va permettre de réhabiliter (voire d'enfin faire connaître) le titre qui est non seulement un polar génial mais aussi le meilleur des trois films que Lumet a conçu autour de la corruption policière - Serpico a tout de même bien vieilli et j'ai, perso, toujours trouvé Le prince de N.Y. très, très long...

Au niveau de l'interprétation, j'ai rarement autant eu la sensation d'un casting aussi parfait (chaque perso étant interprété - et de quelle manière - par l'acteur idéal).
Mentions spéciales à Armand Assante (a.k.a. la classe incarnée) et Nick Nolte, monstrueux, dans tous les sens du terme : putain, qu'il n'ait jamais reçu aucun Oscar prouve, par défaut, l'inanité de ce genre de récompense... :?
Image

En ligne
Avatar de l’utilisateur
Benj
Tsui Hark
Tsui Hark
Messages : 10049
Inscription : 11 mai 2005, 09:30

Re: Q&A (Contre-Enquête) - Sidney Lumet (1990)

Messagepar Benj » 24 août 2018, 12:21

Et ben moi aussi j'ai kiffé.
Nick Nolte est immonde de A à Z [inlove]
Armand Assante quand il est bien dirigé il déchire, moi j'ai trouvé qu'il rayonnait en mafieux portoricain [inlove]
Et ce New York dégueulasse avec ses putes et ses rades à néon crado est magnifique [inlove]

Il est sur Amazon Prime en ce moment :banane:

Avatar de l’utilisateur
superflo
Mario Bava
Mario Bava
Messages : 3860
Inscription : 24 janv. 2006, 13:10
Localisation : une petite île de Méditerranée
Contact :

Re: Q&A (Contre-Enquête) - Sidney Lumet (1990)

Messagepar superflo » 24 août 2018, 13:49

Benj a écrit :Et ben moi aussi j'ai kiffé.
Nick Nolte est immonde de A à Z [inlove]
Armand Assante quand il est bien dirigé il déchire, moi j'ai trouvé qu'il rayonnait en mafieux portoricain [inlove]
Et ce New York dégueulasse avec ses putes et ses rades à néon crado est magnifique [inlove]

Il est sur Amazon Prime en ce moment :banane:


genre ocs c'est pour les nantis mais Mossieur a amazon prime!!!! :lol: :lol: :lol:
Superflo, toujours là quand il faut!!

If you talk to god, you're religious, if god talks to you, you're psychotic!!

En ligne
Avatar de l’utilisateur
Benj
Tsui Hark
Tsui Hark
Messages : 10049
Inscription : 11 mai 2005, 09:30

Re: Q&A (Contre-Enquête) - Sidney Lumet (1990)

Messagepar Benj » 24 août 2018, 14:13

je ne vois pas de quoi vous parlez madame


Revenir vers « Cinoche »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 8 invités