Jump to content

All Activity

This stream auto-updates

  1. Today
  2. Un poster de James Paterson que je trouve top !!!
  3. Après 13Organisé, voici le "Clasico organisé", connexion Marseille / Paris. Premier extrait pas mal
  4. Yesterday
  5. En ce moment j'écoute ça pendant ma tournée de distribution de colis le matin :
  6. J'écoute ça en boucle depuis ce WE, la musique du premier niveau d'un nouveau jeu sur Megadrive.
  7. Last week
  8. J'ai la flemme de résumer, mais en gros c'est un jeu sorti sur Megadrive en décembre 2020 suite à de looooong soucis de production (Paypal qui ne donne pas l'argent aux créateurs du jeu, client qui n'en peuvent plus d'attendre) Au final le jeu est excellent (le meilleur truc auquel j'ai joué en 2021) et le packaging démoule. Histoire de sortir la tête de l'eau, l'équipe de WaterMelon (le studio derrière le jeu donc) vient de lancer un Kickstarter pour porter le jeu sur console Next Gen. https://www.kickstarter.com/projects/573261866/paprium-the-16-bit-beat-them-all-coming-to-the-next-gen/ La plupart des contreparties (les jeux sur console megadrive par exemple) sont cachés, il faut backer 1$ pour voir la liste. Et si vous voulez en savoir plus sur le jeu regardez les deux vidéos suivantes dans l'ordre. Moi je suis trop hypé et je rafraichis la page KS toutes les dix minutes.
  9. C'est clair. Edgar Wright, c'est vraiment parmi ce qu'il y a de plus intéressant en ce moment. Même sur un film qu'il n'a finalement pas fait, comme ant-man, sa présence respire encore dedans.
  10. C'est sorti hier en France Premier weekend aux US : 50 Millions de $ Je sais pas si c'est ds les vieux pots qu'on fait les meilleures soupes, mais les plus rentables en tout cas, on dirait bien que oui ! J'avais plutôt bien aimé le précédent donc j'essaierai d'y aller !
  11. Vu la BA en salles la semaine dernière, ça m'a graaaaaaaaaaaave chauffé ! Ca a l'air canon !!!!
  12. tout comme Tanzi, beau mais affreusement chiant!!! le 2, jamais en salles en payant!! 'D
  13. Batman Arkham Knight Un des premiers jeux que j'avais acheté avec la PS4 et auquel je n'avais jamais joué. C'est dans la droite lignée des précédents opus, c'est carré, bien foutu et fun.
  14. Earlier
  15. Doc sur Whitney Houston, sa vie, sa carrière, sa descente aux enfers... C'est pas mal, mais rien de fou non plus. C'est carré, bien fait, mais on apprend pas des tonnes de trucs si on connait un peu la carrière de la diva, et je pense pas que ça soit un docu super intéressant pour quelqu'un qui ne s'y intéresse pas à la base. (contrairement à d'autres docs qui arrivent à être passionnants sur un sujet dont on se fout à la base). Donc voilà, passages habituels, la jeunesse, ses traumas (abusée sexuellement), son explosion, sa gloire, ses frasques, son mariage avec Bobby Brown (qui n'est pas responsable de tous ses problèmes mais qui a qd même l'air d'être un brave connard), sa déchéance... Doc assez triste, comme on peut s'en douter. Encore un destin brisé, trop de background, d'entourage nocif, de pression à gérer, on s'enferme ds une tour d'ivoire, et on s'évade comme on peut... Reste des belles images d'archive, de Whitney au top. On reverra plus facilement ça en boucle que l'image de la junkie incapable d'aligner trois notes des dernières années. RIP Whitney
  16. Vu et assez mitigé. J'ai bien aimé jusqu'au deux tiers du film (qui tente quand même des trucs sympas, notamment le début façon slasher). Je m'attendais un peu à la fin (surtout qu'il y a un gros indice au milieu du film, dans le repaire de Q). Puis, comme il reste moins d'une heure et qu'il y a un pan de la saga à conclure, tout s'accélère brutalement. Après le gros point noir qui flingue complètement le film, c'est le méchant : c'est vrai, son plan est incompréhensible (mon hypothèse est qu'il veut il veut reconstituer le jardin de son père qui était membre de spectre en créant des fleurs tueuses pour dominer le monde ), ses décisions aussi et Rami Machin a 0 charisme. Le film le laisse bien de côté (on doit le voir 10 minutes à l'écran), ce qui n'aide pas trop à développer ses intentions. Bref j'espère qu'ils vont nous refaire du Pierce Brosnan pour la suite, c'était quand même plus fun et là, tu comprenais toujours les plans du méchant
  17. La bio d'Yves Boisset, assez mortelle. Ça se lit très bien, c'est blindé d'anecdotes complètement oufs, que ça soit sur les tournages, hors films, ds ses rapports avec les acteurs, la censure... Très bon !
  18. j'ai trouvé ca raté sur plein de points, dont certains que tu cites. après j'ai pas trop vu le temps passé. Il y a un coté sur le fin où ils ne savent plus quoi faire de la franchise et donc tentent des trucs mais il y a un coté tout ca pour ca. On va dire que ca finit un cycle pour rester poli. Sinon quelqu'un a compris la finalité du plan du méchant hormis d'être méchant super méchant ?
  19. Bo Burnham est un comédien de stand up dont je n'avais jamais entendu parler avant Inside, mais qui est semble-t-il connu depuis 2006 (il avait 16 ans) et une vidéo devenue virale sur internet. il a fait plusieurs spectacles avant d'arrêter pour causes de crises d'angoisse. Autant dire, que quand le confinement est arrivé, l'occasion était belle de faire un spectacle à la maison, tranquillement. Mais tout cela prend plus de temps que prévu, et le comédien retombe peu à peu dans le doute et la dépression. J'ai l'impression de ne regarder Netflix que pour les trucs bizarre : Thom Yorke qui danse pour Paul Thomas Anderson, I'm thinking of ending things, le van damme avec Michel Crémadès ou ce inside. Le spectacle est dans une économie de moyen totale (c'est juste un gars dans une pièce) et en même temps la mise en scène est super travaillée. Dès le premier morceau avec la lampe frontale qui part sur la boule à facette, on sait que l'on va passer un bon moment. C'est un peu l'humour de quelqu'un qui traîne sur instagram : un peu woke, y a des blagues sur instagram, sur twitch, mais surtout, il y a ce truc assez fascinant du work in progress, du comique qui essaie de faire rire alors que lui même ne va pas. Il y a un sketch où il chante une chanson, puis fait une vidéo react sur la chanson, puis un react sur son react, puis un react sur son react du react, et c'est vraiment significatif de l'artiste qui est à la fois dans le contrôle (c'est très écrit et drôle) et en même temps se livre. J'ai beaucoup aimé.
  20. C'est top que ce soit au niveau dessin et au niveau de l'histoire J'ai vraiment adoré et j'espère une suite même si tout indique que non.
  21. J'avoue que je ne comprends pas totalement ce projet. C'est bien ?
  22. Trop décousue pour adhérer totalement. Reste de belles images et que indéniablement, Rob Zombie et Jan Kounen ont vu ce film, pour ne citer qu'eux...
  23. Ben alors? Personne pour se lâcher sur le dernier 007? Personne pour saluer ou se moquer de la révérence craiguienne pleine de pathos et de morve au nez? Sacré Daniel, il aura quand même innové en nous offrant un James Bond en pleine crise juvénile, boudant dans sa voiture comme un gosse qu'on aurait grondé pour avoir tiré la langue à la voisine à côté d'une Léah Seydoux qui confirme l'erreur de casting qu'elle était dans le film précédent. Côté bad guys, on n'est pas vraiment mieux servi. Chris Waltz joue fadement une réplique d'Hannibal Lecter dans sa cellule, tandis que Rami Malek tente comme il peut de fructifier ses 4 minutes de présence à l'écran durant lesquelless il libère son otage parce qu'elle a perdu son doudou. Heureusement qu'il y a des poursuites en bagnoles (dont les plans les plus impressionants sont TOUS dans les bandes annonces) et quelques gunfight au bodycount généreux mais totalement aseptisés par des impacts de balles très PG-13 (voire PG) puisque personne n'a mal, personne ne fouffre, ne crie, ni ne saigne... Sauf quand c'est un gentil qui se ramasse un pruneau (Felix Leiter ou James lui-même - oops, je spoile). Le gentil, lui, il est humain, il agonise, il bave et grimace tandis que le sang coule au sol. Voilà un traitement bien inégalitaire pour un film verni de culture woke...
  24. C'est propre, en effet. Trop propre... avec un scénario sans surprise aucune et un Gyllenhaal qui fait le job mais sans plus.
  25. L'original est vraiment AMHA un excellent film.
  26. Moi j'ai détesté, car même si la real est belle, tout est ultra surligne par le texte, l'abominable musique et les acteurs qui en font des tonnes. Et puis Sara Giraudeau, a part donner des cauchemars même a un camionneur, faut qu'on arrête avec elle Mais je suis tres content que ca vous ai plus (je vois bien que le real se donne du mal). Mais putain, cette de zik de gogol!!!
  27. Remake d'un film danois (que je n'ai pas vu), un petit film qui respire le COVID à plein nez : tournage en 11 jours seulement, le réal cas-contact qui dirige le film isolé dans un camion-régie, une belle brochette d'acteurs pour des mini-rôles de voix (Riley Keough, Peter Sarsgaard, Ethan Hawke ou encore Paul Dano) qui travaillent depuis chez eux via skype ou zoom. Reste un Jake Gyllenhaa lde tous les plans comme souvent excellent. Antoine Fuqua emballe le tout sans génie particulier. C'est propre,
  1. Load more activity
×
×
  • Create New...