Jump to content

All Activity

This stream auto-updates

  1. Past hour
  2. C'est top que ce soit au niveau dessin et au niveau de l'histoire J'ai vraiment adoré et j'espère une suite même si tout indique que non.
  3. Today
  4. J'avoue que je ne comprends pas totalement ce projet. C'est bien ?
  5. Trop décousue pour adhérer totalement. Reste de belles images et que indéniablement, Rob Zombie et Jan Kounen ont vu ce film, pour ne citer qu'eux...
  6. Yesterday
  7. Ben alors? Personne pour se lâcher sur le dernier 007? Personne pour saluer ou se moquer de la révérence craiguienne pleine de pathos et de morve au nez? Sacré Daniel, il aura quand même innové en nous offrant un James Bond en pleine crise juvénile, boudant dans sa voiture comme un gosse qu'on aurait grondé pour avoir tiré la langue à la voisine à côté d'une Léah Seydoux qui confirme l'erreur de casting qu'elle était dans le film précédent. Côté bad guys, on n'est pas vraiment mieux servi. Chris Waltz joue fadement une réplique d'Hannibal Lecter dans sa cellule, tandis que Rami Malek tente comme il peut de fructifier ses 4 minutes de présence à l'écran durant lesquelless il libère son otage parce qu'elle a perdu son doudou. Heureusement qu'il y a des poursuites en bagnoles (dont les plans les plus impressionants sont TOUS dans les bandes annonces) et quelques gunfight au bodycount généreux mais totalement aseptisés par des impacts de balles très PG-13 (voire PG) puisque personne n'a mal, personne ne fouffre, ne crie, ni ne saigne... Sauf quand c'est un gentil qui se ramasse un pruneau (Felix Leiter ou James lui-même - oops, je spoile). Le gentil, lui, il est humain, il agonise, il bave et grimace tandis que le sang coule au sol. Voilà un traitement bien inégalitaire pour un film verni de culture woke...
  8. C'est propre, en effet. Trop propre... avec un scénario sans surprise aucune et un Gyllenhaal qui fait le job mais sans plus.
  9. Last week
  10. L'original est vraiment AMHA un excellent film.
  11. Moi j'ai détesté, car même si la real est belle, tout est ultra surligne par le texte, l'abominable musique et les acteurs qui en font des tonnes. Et puis Sara Giraudeau, a part donner des cauchemars même a un camionneur, faut qu'on arrête avec elle Mais je suis tres content que ca vous ai plus (je vois bien que le real se donne du mal). Mais putain, cette de zik de gogol!!!
  12. Remake d'un film danois (que je n'ai pas vu), un petit film qui respire le COVID à plein nez : tournage en 11 jours seulement, le réal cas-contact qui dirige le film isolé dans un camion-régie, une belle brochette d'acteurs pour des mini-rôles de voix (Riley Keough, Peter Sarsgaard, Ethan Hawke ou encore Paul Dano) qui travaillent depuis chez eux via skype ou zoom. Reste un Jake Gyllenhaa lde tous les plans comme souvent excellent. Antoine Fuqua emballe le tout sans génie particulier. C'est propre,
  13. C'était pas mal. Suite (et non remake ou reboot) pas trop conne, qui reprend des trucs de l'original, mais fait le lien plutôt habilement. Pour le reste, quelques belles idées graphiques, au milieu de trucs plus convenus. Les acteurs, à boire et à manger, c'est pas du haut niveau qd même... Le message "Black lives matter" est parfois un peu lourdaud. Dans le fond, il est complètement cohérent avec l'univers de Candyman, mais au final, l'original disait quasiment la même chose de façon bp plus subtile. Voilà, pas un chef d'oeuvre, on est à des kms de l'original, mais franchement pas honteux non plus, ça a une vraie personnalité, on est loin de bouses comme les remakes des "Griffes de la nuit" ou trucs du genre. Ca mérite sans mal une vision
  14. J'ai écris de la merde, j'ai confondu avec Lafesse.
  15. +1 prévenez avant de faire des phrases pareilles !
  16. Tu m'as fait peur, j'ai cru qu'il était mort sans que je sois au courant !
  17. Je crois, comme Blade Runner 2049, que tout le monde est soulagé que ça ne soit pas une grosse purge. Et, comme Blade Runner 2049, je pense qu'on l'aura tous oublié dans 6 mois et que le jour où il faudra se remater le film on se dira "mouuuuuaiiiis, en fait je vais plutôt aller ranger mes chaussettes". Après, vu que je suis un sale troll, peut-être que pour une génération de cinéphilie qui tient Zack Snyder pour un grand cinéaste formaliste, un truc gris terne et sans émotion c'est le top du top de ce que tu peux avoir en termes de space opéra
  18. Podalydes qui devient de plus en plus le sosie du regretté Jules Édouard Moustic.
  19. Alain Damasio (l'ecrivain qu'il est trop bien ) et Yann Pechin (guitariste assez incroyable). Un cadeau de noel prés Covid qui a enfin eu lieu. Damasio joue des passages du livre "Les furtifs" sur des plages musicales de Yann Pechin en live. Sur le papier comme ça on se dit bon, j'aime beaucoup le livre, le billet est un cadeau de Maman, courage Et ben en fait grosse claque. Les 90 mns passent en un rien, écouter Damasio est captivant et le guitariste monstrueux. Ma femme n'ayant pas lu le livre a pas tout compris mais a super apprécié tout de même Un lien vers un extrait (pas de son sur ce pc donc je sais pas ce que vaux l'extrait). Je recommande chaudement https://lerocherdepalmer.fr/artistes/alain.damasio/10.2021.php
  20. Dans un petit lotissement des Hauts-de-France, trois personnes sont aux prises contre les nouvelles technologies et les réseaux sociaux: Marie, divorcée dépressive et mère d'un ado de 15 ans dont elle n'a pas la garde mais un simple droit de visite, est victime d'un chantage à la sextape. Bertrand, veuf endetté, découvre que sa fille est harcelée au lycée, et tombe amoureux de sa seule interlocutrice, une hôtesse de centrale d'appel. De son côté, Christine, chauffeuse VTC, ne comprend pas pourquoi les notes données par ses clients refusent de décoller. Tous les trois, amis très proches depuis leur rencontre sur un rond-point en tant que Gilets jaunes, vont alors décider de partir en guerre contre les « géants d’internet ». Dernier Kervern / Delepine en date. C'est ds la moyenne des films du duo, ni vraiment au dessus, ni vraiment en dessous... On y retrouve les ingrédients habituels, les caméos improbables, un humour acide, des comédiens qui se font plaisir, mais aussi une image dégueulasse, des gros trous ds le rythme, un scenar qui n'est qu'un vague prétexte étiré comme on peut. Au final, toujours le même sentiment, c'est sympa, ça se regarde gentiment, deux trois scènes ou répliques WTF nous font mourir de rire, et on oublie vite le tout après visionnage... Après, niveau critique du monde moderne, c'est toujours moins chiant qu'un Ken Loach ou un Dardenne à choisir.
  21. Le succès de film est un vrai mystère pour moi. Alors oui c'est beau (bien que nettement moins que son Blade Runner), mais qu'est-ce que c'est chiant...Le scénario se contente juste d'enchainer les faits sans impliquer ni le spectateur, ni les personnages (qui semblent s'en foutre royalement). Il n'y a pas d'émotion, le mysticisme est totalement absent (on parle quand même d'un délire autour d'une guerre de religion) et tout est javelisé: Le Baron Harkonnen se contente juste d'être gros, les distilles recyclent seulement la sueur et les larmes...Sans compter qu'en 2h30, cette première partie n'arrive même pas à être autonome. Le Podcast "Le cinéma est mort" en parle comme du "dernier papier peint de Denis Villeneuve": C'est exactement ça.
  22. J'aime beaucoup! Une comédie de boulevard jouée par des acteurs de la Comédie Française qui lâchent tout. C'est drôle, c'est rythmé et ça me réconcilie avec un type de comédie intello/Telerama avec lequel je ne suis pas très à l'aise (Même si le style est différent, ça s'adresse quand même plus au public d'Antonin Peretjako qu'a celui de Fabien Onteniente). Vraiment à découvrir!
  23. On a tenu 20 minutes, c’est laborieux, pas drôle, les gags à base de fion ne servent qu’à choquer les maman. Et y a un sous texte à base de racisme envers les muppets qui est trop chelou.
  24. https://fr.web.img6.acsta.net/pictures/21/07/09/12/25/0137682.jpg Inspiré d'un fait vécu, le film raconte l'histoire d'un duo de femmes qui a bâti de toutes pièces une arnaque de coupons, d'une valeur de plus de 40 millions. Bonne surprise, j’en attendais absolument rien et j’ai passé un agréable moment. Kristen Bell et Paul Walter Hauser portent le film sur leurs épaules. C’est léger et amusant, ça ne demande rien d’autre et c’est suffisant. Actuellement sur Prime.
  25. Beaucoup aimé aussi. Beaucoup d'inventivité visuelle pour dynamiser ce qui aurait pu presque être du théatre filmé. Laurent Tirard, qui avait déjà fait l'excellent "le retour du héros" confirme que c'est un très bon de la comédie française. Benjamin Lavernhe est excellent et de toute façon, je suis acquis à la cause de FabCaro.
  26. Earlier
  27. Un ptit post sur un autre artiste québécois que j'apprécie: Keith Kouna: déjà 4 albums à son actif! Keith Kouna - Tic Tac Keith Kouna - Poupée Keith Kouna - Pas de Panique Keith Kouna - Tabarnouche etc --------------- J'en profite pour poster la nouvelle chanson de Lydia Kepinski: "Montreal me déteste" qui est génialissime tout comme le clip plein de dérision et d'humour. Son nouvel album étant prévu en 2022, can't wait!!!!!! Lydia Képinski - MTL me déteste
  28. sur tous les 3eme volets des films de Sam Raimi
  29. Mike Hunter

    24

    Saison 9: Fini la dernière saison! J'ai regardé l'intégrale de 24h Chrono (il y a eu un reboot en 2017, mais je vais m'en faire grâce). Cette saison 9 a été diffusée en 2014 (soit 4 ans après la saison 8 ) et ne compte que 12 épisodes. Je m'attendais à une catastrophe, mais le résultat n'est pas si mal et même plutôt plaisant par rapport aux précédentes saisons qui tournaient en rond. L'action a été délocalisée à Londres, ce qui crée de nouveaux enjeux (Bauer doit gérer ses ennemis et ses alliés anglais). Comme dit par yume quelques messages plus haut, le format raccourci évite les sous-intrigues redondantes (bye-bye Kim Bauer!). Il y a de bonnes idées, comme le fait que le Président soit sujet à Alzheimer, ce qui est loin d'être invraisemblable (y a qu'à voir Biden qui oublie le nom du premier ministre australien en pleine conférence de presse). Il y a également Margot Al-Harazi incarnée par Michelle Fairley (a.k.a Lady Stark dans GOT) qui incarne un putain de méchant psychopathe!!! Le seule truc qui me fait tiquer, c'est l'évolution du personnage de Chloé O'Brien qui devient une hacker au look gothico-emo. Mais à part ça, ces douze derniers épisodes sont plutôt sympathiques. Après, on sent que le concept de la série est totalement dépassé: 24 épisodes par saison, c'est beaucoup trop long (on le voit parfaitement avec cette dernière saison qui fonctionne bien car plus courte). En 2014, Netflix avait déjà diffusé ses premières séries et commençait à imposer son format de 10/12 épisodes (voire moins). De nos jours, cela serait impossible de raconter une histoire qui s'étale sur autant de temps, les spectateurs décrocheraient trop rapidement. Mais le gros problème, c'est Jack Bauer: à la base héros viril de l'Amérique de Bush Jr chargé de venger l'humiliation du 11/09, il est devenu un boy-scout psychorigide et gonflant. Si certains excès du personnage (notamment son recours à la torture) étaient intéressants à l'époque de la diffusion, c'est devenu presque ridicule de nos jours.
  1. Load more activity
×
×
  • Create New...