Aller au contenu

JEMO

Members
  • Compteur de contenus

    120
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

0 Neutral

À propos de JEMO

  • Rang
    Bruno Mattei
  1. JEMO

    Calvaire -Fabrice Du Welz - 2005

    Vu enfin, trainait à 10 euros d'occase, le DVD etait pas donné a sa sortie, mais faisait envie, donc je me suis lancé. Deception. Vu la réputation que le film se trimbalait, j'aurais peut etre mieux fait de lire ce thread avant. Le film tente bien de souligner son cheminement et nous informe par plans symboliques là où il est censé en être et nous avoir amené psychologiquement : la fourgonette cramée et le mec assomé au sol dans ce long plan débutant l'enfermement plus concret et violent, jusqu'à la scène de reveillon et de folie filmée en zoom tourbillonant et cut sur parties de visages r
  2. JEMO

    Le Chat qui Fume

    Ayé je l'ai. Acheté neuf à prix fort 20 euros avec mes vrais sous à moi et tout Sinon ok c'est bien de l'avoir acheté déjà, mais on est obligé de le regarder ou pas après ?
  3. Je comprends pas non plus pourquoi tant de haine pour ce film. Inférieur à Anaconda déjà bien bis mais ô combien sympathique avec une bonne ambiance, donc fallait pas s'attendre à autre chose qu'une suite du meme tonneau (psychologie des personnages taillée au sylex, exotisme bon enfant, etc) Et c'est le cas, avec quelques réserves mais pas de quoi crier à la deception flagrante ou au scandale. Ca se traine un peu plus, ça lorgne trop du coté du film d'aventures pur, la fin est expédiée, les anacondas sont montrés et tués a la va vite parce qu'il faut bien finir mais le film est deja aill
  4. JEMO

    Le Chat qui Fume

    HAN comment je me surprend a te surprendre à parler d'argent là, moi qui vous croyais purs
  5. JEMO

    Le Chat qui Fume

    et sinon monter un sous-label gay de X japonais ignoble et surexcitant ça vous branche pas ? genre "le Dragon qui se paluche" un truc comme ça petite etude de marché flash-éclair : l'Asie c'est tendance, et les gays sont pétés de tunes !
  6. JEMO

    Le Chat qui Fume

    la semaine chopraine je l'achete, ou j'en vole deux, promis vous avez du niquer un budget essence/ticket de métro flippant pour placer de force et vous meme ce truc en tete de gondole çà et là
  7. JEMO

    Le Chat qui Fume

    'té je l'ai vu a la Fnac des Champs par hasard en tete de gondole (enfin c'est plutot des paniers la bas), la jaquette m'a attiré l'oeil mais ne connaissant pas le film je m'y suis pas risqué. J'avais un beau bon d'achat de 20 euros et finalement j'ai pris un Shaw Brothers, édition sure, film solide, gens honnetes (quoique) Pis bon ca m'intrigait quand meme c't'histoire de monstre chelou et de film Z 80's, alors vavavoum recherche sur DD pour tomber sur toute l'histoire de ce DVD (mode je débarque : on). Bon alors achat obligatoire la semaine chopraine
  8. Aaaaaaaaaaaah le fameux axe mis en exergue par !JEMO! ! Ca faisait longtemps ! Ma main va etre attirée et répulsée par ta gueule toi tu vas voir
  9. Tiens ça me rassure, c'est l'un des seuls René Chateau à l'époque dont la jaquette m'inspirait moyen. J'ai faillit me laisser tenter plus d'une fois (prends-moi ! prends-moi ! qu'elle disait cette salope de jaquette) mais finalement non.
  10. JEMO

    Roboforce - David Chung (1988)

    J'en sais vraiment rien mais effectivement je confirme.
  11. Malsain , dérangé et dérangeant (inceste etc), jusqu'auboutiste et plus généreux que le premier (un p'tit peu d'exorciste par ci par là, etc) est sans aucune comparaison avec la merde atomique qu'est le 3.
  12. Oui, en gros, t'es en train de me dire qu'on ne peut pas comparer un nanar débile et un bon film fantastique correctement réalisé. Ben, je suis assez d'accord en faite ! Si ça peut te rassurer, oui... vu l'allergie que j'ai pour le cinoche de Sommers, la démagogie et la beauferie complaisante donc il fait preuve, ça me rassure qu'on ne soit pas du tout d'accord
  13. Et pis on peut pas comparer un faux requin en vrai 3D qui fonce dans les pare-brises avec arret net, aidé en plus par ces deux gredins de Cindy et Sandy, avec un monstre informe en synthèse "Nu Image version Deluxe", hop.
  14. Un must 80's fun et généreux de mauvais gout (la mère requin too much, les effets 3D cartoonesques, le parc d'attraction aquatique et high-tech à la démesure typiquement 80's - c'est à dire voulu très branché mais involontairement déjà ringard...comme un collant gym tonic fluo ou une coupe à la laque Dynastie -, les personnages soap & clinquants, la naïveté stérile et cucul des séries TV, les bons sentiments et l'humour familial, le fric et la consommation, le gore latex et grand public du slasher...), pour une tentative d'urbanisation et modernisation de la série qui était jusque là dans
×
×
  • Créer...