Aller au contenu

Steve

Membre ZoneBis
  • Compteur de contenus

    6 633
  • Inscription

  • Dernière visite

Messages posté(e)s par Steve

  1. Mix de ce que j'ai pu voir cette annee, incluant films/tv et prods de 2019

     

    :beignet:

     

    I May Destroy You (Michaela Coel, Sam Miller, 2020 - Mini-serie HBO)

    The Hater (Jan Komasa, 2020 - Netflix)

    Eurovision Song Contest: The Story of Fire Saga (David Dobkin, 2020 - Netflix)
    Lapsis (Noah Hutton, 2020 - Projo festival)

    Petite fille (Sébastien Lifshitz, 2020 - Arte.tv)

    Koirat eivät käytä housuja / Dogs Don't Wear Pants (Jukka-Pekka Valkeapää, 2019 - VOD)

    La Llorona (Jayro Bustamante, 2019 - VOD)

    Swallow (Carlo Mirabella-Davis, 2019 - MUBI)

    Uncut Gems (Josh Safdie, Benny Safdie, 2019)

    I'm Your Woman (Julia Hart, 2020 - Amazon)

     

    :pesance:

     

    Plutot grosse pesance

     

    Koko-di Koko-da (Johannes Nyholm, 2019 - Projo festival)

    His House (Remi Weekes, 2020 - Netflix)

    Ema (Pablo Larraín, 2019 - MUBI)

    Extremely Wicked, Shockingly Evil and Vile (Joe Berlinger, 2019 - Netflix)

    L'effondrement (Jérémy Bernard, Guillaume Desjardins, Bastien Ughetto, 2019, serie Canal)

    Hustlers (Lorene Scafaria, 2019 - Netflix)

    Mignonnes (Maïmouna Doucouré, 2020 - Netflix)

    The Invisible Man (Leigh Whannell, 2020)

    Le daim (Quentin Dupieux, 2019 - VOD)

     

    Petite pesance

     

    You Don't Nomi (Jeffrey McHale, 2019 - VOD)

    Hi, AI (Isabella Willinger, 2019 - Projo festival)

    Leaving Afghanistan (Pavel Lungin, 2019 - Projo festival)

    Sons of Denmark (Ulaa Salim, 2019 - MUBI)

    Minor Premise (Eric Schultz, 2020 - Projo festival)

    Fried Barry (Ryan Kruger, 2020 - Projo festival)

    Tiger King (Eric Goode, Rebecca Chaiklin, 2020 - Netflix)

    Knives Out (Rian Johnson, 2019)

    Cops and Robbers (Arnon Manor, Timothy Ware-Hill, 2020, court-metrage sur Netflix)

    Anbessa (Mo Scarpelli, 2019 - MUBI)

    The Third Day (HBO)

     

    :epoustouflant:

     

    The Gentlemen (Guy Ritchie, 2019)

    We Can Be Heroes (Robert Rodriguez, 2020)

    Caught In The Net (Vít Klusák, Barbora Chalupová, 2020)

    First Cow (Kelly Reichardt, 2019)

    Never Rarely Sometimes Always (Eliza Hittman, 2020)

    Corpus Christi (Jan Komasa, 2019)

    Last and First Men (Jóhann Jóhannsson, 2020)

    Soul (Pete Doctor, 2020)

    Kajillionaire (Miranda July, 2020)

    Another Round (Thomas Vinterberg, 2020)

    My Octopus Teacher (Philippa Ehrlich, James Reed, 2020)

    Sound of Metal (Darius Marder, 2019)

    Bleed with Me (Amelia Moses, 2020)

    An Ideal Host (Robert Woods, 2020)

    Sweet River (Justin McMillan, 2020)

    The Spongebob Movie: Sponge on the Run (Tim Hill, 2020)

    Possessor (Brandon Cronenberg, 2020)

    The Vast of Night (Andrew Patterson, 2019)

    7500 (Patrick Vollrath, 2019)

    Hunted (Vincent Paronnaud, 2020)

    Color Out of Space (Richard Stanley, 2019)

    Portrait d'une jeune fille en feu (Celine Sciamma, 2019)

    Palm Springs (Max Barbakow, 2020)

    The Lighthouse (Robert Eggers, 2019)

    Unbreakable Kimmy Schmidt: Kimmy vs the Reverend (Claire Scanlon, 2020)

    In the Tall Grass (Vincenzo Natali, 2019)

    The Hunt (Craig Zobel, 2020)

    Mank (David Fincher, 2020)

    Atlantique (Mati Diop, 2019)

    Why Don't You Just Die! (Kirill Sokolov, 2018)

    On The Roof (Jiri Madl, 2019)

    1917 (Sam Mendes, 2019)

    Mon Cousin (Jan Kounen, 2020)

    The Warden (Nima Javidi, 2019)

    For Sama (Waad al-Kateab, Edward Watts, 2019)

    Farewell Amor (Ekwa Msangi, 2020)

    This Is Not Berlin (Hari Sama, 2019)

    System Crasher (Nora Fingscheidt, 2019)

     

     

    :renan75:

     

    Hubie Halloween

    Death to 2020

    Spontaneous

    The Assistant

    The Devil All The Time

    Mulan

    I'm Thinking of Ending Things

    Rebecca

    The Queen's Gambit

    The Haunting of Bly Manor

    The Return

    Entangled

    The Oak Room

    The Lego Star Wars Holiday Special

    The Fucking Mandalorian

    Borat Subsequent Movie

    #ShakespeareShitstorm

    Butt Boy

    Midway

    Tootsies & The Fake

    Rambo: Last Blood

    Tenet

    Ready or Not

    Resistance

    She Dies Tomorrow

    Bacarau

    Amulet

    Balle perdue

    The Curse of La Llorona (version Warner)

    The Nun

    Extraction

    Underwater

    Jojo Rabbit

    Guns Akimbo

    Le prince oublie

    Star Wars: The Rise of Skywalker

    Breeder

     

     

     

    Ah oui et :rlv: quelque chose apparemment, et ca doit etre le film que j'ai le plus vu cette annee :mdr:

  2. D’accord que c‘est peut-être le plus potable de la série. Pas vu grand chose d’autre de Sandberg (son Shazam me fait de l’œil sur Netflix). Récemment un réal avec qui on avait fait un petit court très modeste l’a interpellé sur Twitter et il a pris le temps de le regarder et de commenter sur YouTube. Donc je plussoie qu’il a l’air d’avoir bien les pieds sur Terre.

  3. J’ai pas l’impression que ce soit au point pour iOS (pas de possibilité d’ajouter des forums dans l’application). Ca a l’être d’être dispo prochainement alors que sur Android ça marche sans doute déjà (d’après les release notes dans les deux stores).

     

    Mais en tout les cas ce sera top ! Merci

  4. Ca se laisse voir. Y'a une séquence on va dire très "pubard" dans le film, sinon c'est assez posé, pas très original et surtout le Damiens Show (faut vraiment pas être allergique) Je sais pas si on est censé avoir de la peine pour le perso plein aux as de Lindon, mais j'ai pas trop accroché non plus.

  5. AAAABTSasM_zbLtkXlh-9F3xUfvj0Z1bPmLMZgkyBWQaONonC3-46G3XUM-wfwAWVpCr3MTPLhsXtcSKdYFNG7H1LL1tW2CmluSCxMQe316Y3zizFx3pqFXappD_oa5Gpw.jpg

     

    Dans une société qui peine à tourner le dos à son passé communiste et à assumer son présent européen, les représentants de l'élite culturelle tout autant que des classes défavorisées assistent à l'émergence de forces obscures en Europe. Comme toujours, il y a ceux qui tirent profit des inévitables affrontements et du chaos qui s'ensuit, comme Tomek (Maciej Musialowski), étudiant en droit discrédité qui cherche désespérément à attirer l'attention de son amie d'enfance Gabi (Vanessa Alexander) et à gagner le respect de sa famille aux opinions progressistes. Acceptant un poste au sein d'une société de relations publiques prestigieuse mais amorale dans le but d'impressionner Gabi, Tomek ne tarde pas à réaliser qu'il excelle dans les basses oeuvres tactiques qu'on lui demande d'orchestrer sur les réseaux sociaux. Mais ces manoeuvres ont un prix. À mesure qu'il s'enfonce, son humanité se fracture. Le jeu en vaut-il vraiment la chandelle ?

     

    Nouveau film du polonais Jan Komasa, déjà nommé cette année pour l’Oscar du meilleur film étranger pour son film précédent, Corpus Christi. Le film a remporté le prix du meilleur film étranger à Tribeca cette année mais c’est passé complètement inaperçu, étant donné que le festival ne s’est pas déroulé ni physiquement ni virtuellement. Du coup c’est Netflix qui a choppé le film, et ça rentre plutôt bien dans leur catalogue en plus (je dis ça sans mépris). C’est très bien écrit, l’acteur principal est bluffant, et le côté thriller très américain dans la forme lui réussit plutôt bien. Après, la thèse du film est pas nouvelle et n’apporte pas grand chose pour quiconque prête attention aux fake news ces dernières années. Mais le film risque de bien faire débat en Pologne vu comme il colle à l’actu politique et sociale (un peu comme The Hunt aux US).

     

    Wji3JsVR3No

  6. Gros claquage de beignet en ce qui me concerne. En tant que fan de l’Eurovision, le film a trouvé l’équilibre parfait entre second degré et vrai amour du concours et de ce qu’il représente. Plus que Will Ferrel, c’est McAdams qui surprend en exprimant ce qui doit se passer dans la tête de la plupart de ces artistes. Je prédis un vrai côté culte au film dans les années à venir. Et ce sera direct dans mon top de cette année (on va me dire, ce sera pas dur, vu l’absence de compétition)

  7. MV5BZjNiMzJkZDMtZDg4NC00YjQyLTg2ZGQtOGVjNDdjZGQyZWU4XkEyXkFqcGdeQXVyMjQ0NDQxNDA@._V1_.jpg

     

    Lorsque le soleil commence soudain à tout tuer sur son chemin, les passagers d'un vol de nuit en partance de Bruxelles tentent de survivre par tous les moyens, coincés dans un avion condamné à faire le tour de la Terre...

     

    Premiere serie Netflix belge produite par Entre Chien et Loup. J'ai trouve ca plutot distrayant ce weekend (6x40 minutes, ca passe tout seul). Pas de grosse originalite, quelques maladresses mais pas de grand temps mort non plus. Casting europeen, avec le tres bon Stefano Cassetti decouvert dans Roberto Succo il y a 20 ans. Je m'attendais a un Lost un peu du pauvre, mais pour l'instant ca se tient bien. C'est base sur un ebook polonais qui a l'air de partir sur une direction tres cyberpunk par la suite, je sais pas si la serie va suivre cette voix-la, mais ce serait plutot cool !

     

    ZGosoC7q_po

  8. MV5BOGJlZTE0MTQtZDdmMS00YWViLThlMDktYzk1N2RhMjY0NGEyXkEyXkFqcGdeQXVyMDA4NzMyOA@@._V1_.jpg

     

    Depuis 20 ans, Finn Wallace est le chef le plus puissant du crime organisé, faisant transiter des milliards de livres chaque année. Lorsqu'il est assassiné, son fils Sean Wallace est tout désigné pour prendre la relève, avec le soutien du clan Dumani. Ce passage de relais a d'importantes répercussions à l'échelle internationale. Entouré de nombreux rivaux, le jeune leader impulsif trouvera-t-il un précieux allié en la personne d'Elliot Finch, lequel porte un intérêt tout particulier à la famille Wallace ? Porté par sa destinée, Sean découvre les rouages internes de la plus grande organisation criminelle de Londres.

     

    On est quelques-uns à l'avoir déjà regardée, il me semble. Les créateurs de The Raid (respectivement réal et chef op) se lancent dans la série, et on peut dire qu'on est en terrain connu. Ca se rapproche surtout de The Raid 2, on est pas dans l'excuse pour tout bourriner, il y a une trame tentaculaire, qui se prête bien au format je dois dire. C'est peut être pas mon genre préféré (à la fois les séries, et les histoires de gangsters), donc j'ai ressenti quelques baisses de régime au fur et à mesure des révélations et trahisons, mais malgré tout, le cast a de la gueule et on se prend au jeu très vite. C'est surtout le fait qu'Evans, Flannery et les collaborateurs Xavier Gens et Corin Hardy ne se posent aucune limite dès qu'il s'agit de castagne et de violence gratuite. Chaque épisode a son morceau de bravoure qui fait très très mal.

     

    Il nous faut une version Parisienne inspirée de Benalla et ses sbires !

     

    4CJ5p4XisHs

  9. J’ai bien aimé le premier acte, toute la présentation de la cité et du rôle de chacun. Après ça se perd un peu en route, je suis justement surpris que le public trouve ça super tendu, tant tout est relativement désamorcé rapidement par la structure même du film (tout se passe en une journée, et va beaucoup trop vite pour qu’on ne sente pas la main du scénariste du moment de la bavure jusqu’au très décevant final). C’est marrant parce que La haine” partait vraiment du même postulat mais réussissait à paraître plus authentique en ne sur-écrivant pas les personnages pour arriver à sa conclusion.

     

    Mais bon le public bon chic bon genre (du Comoedia à Lyon) était tout essoufflé à chaque arme pointée sur les personnages.

     

    Par contre oui les Lopez j’était comme un dingue ! Il faut que je le vois avec des ST anglais pour voir comment ils traduisent “leur mort”.

  10. a cause de films bien ou pas bien !?

     

    Y’a eu un claquage de beignet (Midsommar) et deux-trois pesances, sinon c’était de l’époustouflant sans plus qui clôturait mon top 10. Mais il faut dire que j’ai juste pas eu le temps de voir ce que je voulais (je vais avoir quelques perles à rattraper)

  11. À peu près 80 films vus, en salles, en festival et en SVOD confondus. Je crois que j’ai jamais eu autant de mal à faire un top 10.

     

    Midsommar

    Apollo 11

    Achoura

    Bliss

    American Factory

    In Fabric

    Bodied

    Feedback

    Crawl

    When They See Us (mini-serie)

  12. Dream Home | Pang, 2010

    A Separation | Farhadi, 2011

    The Act of Killing | Oppenheimer, 2012

    Heli | Escalante, 2013

    Whiplash | Chazelle, 2014

    Mad Max: Fury Road 4DX | Miller, 2015

    Grave | Ducourneau, 2016

    The Florida Project | Baker, 2017

    Ghostland | Laugier, 2018

    Midsommar | Aster, 2019

  13.  

    Stephen Merchant en nazi

     

    Il sera à tout casser 5 minutes dans le film

     

    Sinon j’attendrai de voir le résultat final, mais j’ai eu le script entre les mains, c’est pas ce film qui va me réconcilier avec l’univers de Waititi. Je crois que son meilleur film restera “Boy”.

  14. Quand on voit le manque de qualité du cinéma européen ces dernières années dans le même genre de satire sociale, on ne peut qu’être un peu envieux devant ce que le continent asiatique peut offrir. Parasite est très divertissant et marrie plutôt bien les genres. Ceci dit, je trouve que la fin tombe franchement à plat, par rapport au développement qui précède (par exemple le truc de “l’odeur”, c'était la seule chose qu’il pouvait trouver pour définir le caractère odieux de M. Park?)

  15. Harley Quinn Smith

     

    Je... non rien.

     

    Sinon, pas besoin de m'étendre, je suis vraiment pas rentré dans le trip. C’est un peu comme le Hail Cesar des Coen, c’est un peu le bazar et j’ai pas trouvé grand chose à me mettre sous la dent. Quand j’ai vu la fin venir, je me suis mis en PLS vu que c'était un gimmick qui m’avait déjà agacé dans un de ses films précédents.

×
×
  • Créer...