Jump to content

Bis-troc

Members
  • Posts

    69
  • Joined

  • Last visited

Bis-troc's Achievements

Rob Zombie

Rob Zombie (1/6)

0

Reputation

  1. Bon, les amis admins, vous déplacerez le sujet au besoin ou le lyncherez simplement, s'il ne trovue pas sa place sur ce forum; mais comme je sais qu'il y a des FANS du ciné asiat', j'ai pensé, que ça pouvait quand même vous intéresser. Double actualité livres asiats concernant votre humble serviteur: Le premier livre PAPIER issu de notre collectif "Ecrans d'Asie" avec la publication d'un ouvrage consacré aux actrices chinoises et incluant des photos INEDITES mises à disposition par Wong Kar-Wai himself: http://www.ecrans-editions.com/actrices-chinoises.php SOMMAIRE: 1920/1940 Profession actrice : vie, carrière et mort des actrices chinoises par Anne KERLAN 1950/1960 Hong Kong et le deuxième âge d’or des actrices chinoises par Christophe FALIN 1950/1980 Imagerie féminine en République populaire de Chine par Damien PACCELLIERI 1980/2000 Catégorie III : actrices entre extase et souffrance par Arnaud LANUQUE 1990/aujourd’hui Les actrices de WONG Kar-wai par Damien PACCELLIERI 1990/aujourd’hui ZHAO Tao, singularités d’une femme chinoise en cinq actes par Antony FIANT Entretien de ZHAO Tao par Bastian MEIRESONNE 2000/aujourd’hui Actrices d’une jeunesse : Cheminements vers l’âge adulte par Damien PACCELLIERI PRIX: 22 EUR (port compris) L'ouvrage sera suivi par un autre, début 2011, consacré au "Cinéma japonais contemporain". Parallèlement à cette sortie, il y a également la sortie du livre entièrement écrit par mes soins, "IMAMURA – Evaporation d'une réalité" et – comme indiqué dans le titre – entièrement dédié au mythique réalisateur japonais, parmi les très rares cinéastes à avoir obtenu deux Palmes d'Or au cours de sa carrière avec "La Ballade de Naryama" et "L'Anguille". http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=32811 "Imamura est un corrupteur - à la fois séducteur et homme déplaisant. Poil à gratter du cinéma nippon, il a cherché à représenter la quintessence de son pays. Quitte à bousculer les codes de la bonne conduite et les apparences trompeuses. Imamura s'intéresse au tréfonds de l'âme humaine. Tout au long de sa filmographie, il s'est évertué à voir au-delà du masque forgé par la société pour révéler les instincts bassement humains, consistant à devoir bouffer et baiser, pisser et chier; mais aussi à supplanter son prochain pour assurer sa propre survie. Cette volonté transparaît clairement dans sa manière de réaliser. Dans un pur respect de la réalité, Imamura brouille les cartes entre fiction et réel, jusqu'à prétendre – en fin de vie – à la forme la plus extrême de la fiction, l'onirisme. "L'évaporation de la réalité" constitue l'essence même de ses films". 1ère partie (biographique): La vie n'est qu'illusion Naissance d'un futur grand L'entrée des artistes En piste ! Passage aux tabacs Seul au monde Guerre et plaies L'heure de la vengeance L'effet d'une bombe Phantasmes épongés 2nde partie (analytique): La science de la fiction Naître ou ne pas être Chrysalide scénographique Pulp Fiction : - Chronique d'un renouveau annoncé - 1971-1979: Docu-menteur - L'après-coup Histoire réinventée Du rêve à l'écran L'ouvrage est enrichi de témoignages apportés par ses deux fils, Daisuke Tengan et Hirosuke Imamura, ainsi que de photos inédites issues de la collection privée de ses fils. Prix: 14,50 EUR Stay updated pour les prochaines annonces des programmes asiatiques du Festival International des Cinémas d'Asie de Vesoul (j'ai participé à la sélection CAMBODGIENNE) et du "Black Movie" de Genève, qui - si l'invité n'est pas en tournage - pourrait avoir la visite d'un GRAND réal du cinéma jap actuel, également chouchou (ou décrié) par les fanas de ce site... Merci !!
  2. Le festival Kinotayo s'exporte en province - et fera une halte à St. Etienne ! Les équipes du Meliès (pour la soirée d'ouverture) et du France sont fiers de vous présenter pas moins de 6 films (dont 5 totalement inédits) entre le 29 novembre et le 4 décembre à Saint-Etienne avec des nombreuses animations, des lots à gagner et des tarifs préférentiels: SOIT, les séances sont aux tarifs habituels de la salle (et de leurs cartes d'abonnements respectives), SOIT nous proposons un PASS NON NOMINATIF à 20 Euros les 6 places. Un DVD sera offert pour les 20 premiers acquéreurs d'un pass. Voici le programme complet: 1) Lundi 29 novembre au Méliès à 20h SOIREE d’OUVERTURE PARADE (2010/118min/couleur) Un PETITS MEURTRES ENTRE AMIS à la sauce nipponne. SAKE OFFERT A TOUS A L'ISSUE DE LA PROJECTION 4 jeunes, 2 filles et 2 garçons, vivent en colocation dans un appartement à Tokyo. Naoki travaille dans la production de films, Mirai est illustratrice, Kotomi travaille à mi-temps et Ryosuke est étudiant à l’université. Chacun a ses problèmes et doit gérer avec plus ou moins de difficultés ses propres frustrations, mais leur cohabitation suit son court tranquillement. C’est alors que Satoru, un jeune prostitué, rejoint le groupe. Au même moment, une série d’agressions sur des jeunes femmes inquiète les habitants de la ville. La quiétude du climat de l’appartement commence à se fissurer, jusqu'à ce que les petits secrets de chacun éclatent au grand jour… D’après un roman de Shuichi Yoshida Scénario et réalisation: Isao Yukisada (Crying Out Love, in the Center of the World) Avec Tatsuya Fujiwara, Karina, Shihori Kanjiya, Kento Hayashi, Keisuke Koide 2) Mardi 30 novembre au France à 14h et 20h FORGET ME NOT Un mélodrame magnifique, qui fait terriblement écho à la difficile situation économique mondiale actuelle. A L'ISSUE DE LA PROJECTION, DEGUSTATION DE BIERE JAPONAISE ET DE DESSERTS JAPONAIS En 1963, Michiyo rentre dans son village natal, une cité minière de la préfecture de Fukuoka, avec son jeune fils Mamoru. Vivant grâce à la mine de charbon, les habitants, hommes, femmes et enfants, demeurent solidaires malgré une existence marquée par la pauvreté. Un jour, alors que Mamoru se fait encercler par une bande de petits voyous, un garçon s'interpose et bat à plate couture ses adversaires. Ce garçon, réputé pour être un dur dans tout le village, s'appelle Shinichi, alias Shin-san. Ayant perdu ses parents très tôt et ayant été recueilli par la famille, Shin-san a grandi négligé de tous et traité comme un parasite. Lui qui a toujours été persuadé que personne ne le comprenait, rencontre la mère de celui qu'il a sauvé. Face à la gentillesse de Michiyo, il éprouve un sentiment à mi-chemin entre l'amour d'un fils et celui d'un jeune homme... Cependant, Shin-san et les habitants du village doivent faire face à la dure réalité de leur vie quotidienne, tapie dans l'ombre de leur existence. Réalisé par Hideyuki Hirayama (Samurai Resurrection) Ecrit par Wui Sin Chong D’après un roman de Tomoki Tsujiuchi Avec Koyuki, Sosuke Ikematsu, Takuya Ishida 3) Mercredi 1er décembre au France à 15h et 20h VEXILLE (109min/2008) PRIX DU PUBLIC KINOTAYO 2009, ce superbe film d'animation futuriste dépote sur le grand écran avec ses poursuites en vaisseaux spectaculaires et une bande-son spécialement composée par le maître de la musique électro, Paul Oakenfold. A L'ISSUE DE LA PROJECTION, DEGUSTATION DE BIERE JAPONAISE ET DE DESSERTS JAPONAIS Synopsis : Au XXI e siècle, développer les biotechnologies sans appliquer de norme de sécurité unifiée aboutit à prolonger la vie individuelle. Ayant constaté que le développement de hautes technologies provoque un risque grave, l’ONU établit un traité international afin de protéger la planète. Après la mise en place du traité, en 2067 le gouvernement japonais décide de se retirer de l’ONU, et de forcer la politique d’isolement... Réalisateur Fumihiko SORI (Ichi) Producteur Kazuya HAMANA Voix: Meisa KUROKI, Shosuke TANIHARA, Yasuko MATSUYUKI, Akio OTSUKA, Romi PARK 4) Jeudi 2 décembre au France à 14h et 20h A CROWD OF THREE (2010/131min) Sélectionné au dernier Festival de Berlin, une œuvre coup-de-poing dans tous les sens du terme !!! A L'ISSUE DE LA PROJECTION, DEGUSTATION DE BIERE JAPONAISE ET DE DESSERTS JAPONAIS Kenta et Jun sont deux amis, élevés comme des frères dans le même orphelinat. Ils travaillent tous deux dans une entreprise de démolition. Un salaire misérable, des conditions de travail rudes, et un supérieur, Yuya, qui s'acharne à les tyranniser. Un jour, les deux jeunes hommes sortent draguer et font la rencontre de Kayo, une fille au physique ingrat. Jun la séduit et va s'installer chez elle. Yuya a des cicatrices sur le ventre. Elles sont la conséquence d'un acte commis par le frère aîné de Kenta, Kazu. Quand Kenta n'avait encore que 13 ans, Kazu a tenté d'enlever une petite fille en vain. En réponse à la moquerie de Yuya, Kazu a pris un cutter et poignardé de plusieurs coups le ventre de Yuya. En guise de dédommagement, Kenta doit payer une certaine somme à Yuya tous les mois. Une nuit, Kenta et Jun se dirige vers leur lieu de travail. Kayo les suit. Ils sont en route pour exécuter un plan. Ils veulent détruire à coups de marteau la précieuse voiture de Yuya et s'enfuir. Ce qu'ils vont faire. À la vue des deux jeunes hommes en train d'asséner des coups de marteau, debout sur le toit de la voiture, Kayo s'exclame de joie. Puis, les deux amis décident d'aller rendre visite à Kazu, détenu à la prison d'Abashiri à Hokkaido. Accompagnés de Kayo, sans argent, et incapables de se débrouiller, ils vont entreprendre un voyage sans retour... Réalisé et écrit par Tatsushi ?mori (Le murmure des Dieux) Avec Shota Matsuda, Kengo Kora, Sakura Andô 5) Vendredi 3 décembre au France à 14h et 20h ZEBRAMAN 2 : ATTACK THE ZEBRA CITY A L'ISSUE DE LA PROJECTION, DEGUSTATION DE SOUPE MISO, SUSHIS, MAKIS ET DE DESSERTS JAPONAIS. L'ALTENRATIVE à l'invasion "HARRY POTTER": Le stakhanoviste de la pelloche enragée fait honneur à sa réputation du maître du porte-nawak et des séquences choc avec cette séquelle, qui a autant de choses en commun avec l'original que "Transformers" avec "Autant en emporte le vent". Ichikawa, professeur de son état, est plus connu sous le nom de Zebraman. Il se réveille en 2025, 15 ans après sa dernière aventure. La mégalopole de Tokyo a été rebaptisée du nom de « Zebra City ». Grâce à une mesure spéciale appelée « Zebra Time », la ville est débarrassée du crime: chaque matin et pendant 5 minutes, le « Zebra Time »est instauré, permettant à la Police Zebra d’éliminer n’importe quel criminel potentiel. Un jour, Ichikawa est attaqué par la Police Zebra , mais il est sauvé par Ichiba, puis conduit dans un refuge en sécurité : cet endroit s’appelle « La Maison du Cheval Blanc ». C’est un lieu de repos et de convalescence pour tous les survivants du « Zebra Time ». Tout en récupérant de leurs blessures, ils échafaudent des plans pour renverser le gouverneur qui a mis en place le « Zebra Time ». Au milieu de toute cette agitation, Ichikawa est devenu amnésique : impossible pour lui de se rappeler qu’il était Zebraman… Réalisé par Takashi Miike (Crows 0, Ichi the Killer) Scénario Kankuro Kudo Avec Sho Aikawa, Masahiro Inoue, Riisa Naka, Tsuyoshi Abe 6) Samedi 4 décembre au France à 14h et 20h SOIREE DE CLOTURE COBALT BLUE (2009/119min) Le petit-fils d'un célèbre peintre fait honneur à son grand-père avec l'ensemble des plans construits comme d'authentiques tableaux vivants. A L'ISSUE DE LA PROJECTION, DEGUSTATION DE SOUPE MISO, SUSHIS, MAKIS ET DE DESSERTS JAPONAIS. Yukiko, une pianiste reconnue, part en convalescence à Okinawa. Ryuji, un pêcheur de l’île, est bouleversé par le jeu de Yukiko et ils tombent amoureux. Ryuji se met à plonger pour récolter du Corail rouge, croyant pouvoir guérir la maladie de Yukiko. Ils se marient, puis Yukiko donne naissance à une fille, Ryoko, avant de mourir. Daisuke et Kazuya sont nés à Okinawa la même année que Ryoko, ils grandissent ensemble comme frères et sœurs. Alors qu’ils approchent de l’âge adulte, Kazuya décide de devenir apprenti-pêcheur sur l’île. Daisuke est accepté dans une école d’art en métropole et Ryoko pense à quitter l’île pour devenir infirmière. Mais l’année de leurs 18 ans, Kazuya et Ryoko tombent amoureux, Ryoko décide alors de rester sur l’île. Ryuji n’approuve pas leur mariage. Pour prouver sa sincérité, Kazuya décide de plonger pour chercher du Corail rouge comme le faisait Ryuji pour Yukiko. Il se noie, et Ryoko est au plus bas. Elle se retranche dans la pièce où est conservée le piano de sa mère, en ressassant ses souvenirs. Daisuke revient sur son île natale après un an passé à étudier. Il veut fabriquer des céramiques traditionnelles d’Okinawa. En fait, il est toujours amoureux de Ryoko. Il essaie de l’aider, mais c’est peine perdue : il passe alors ses journées à travailler ses céramiques. Ryoko observe Daisuke au travail, et elle commence à tomber amoureuse de lui… Réalisé par Yosuke Nakagawa (Departure) Scénario: Yosuke Nakagawa, Makoto Itakura, Yu Shibuya Avec Masami Nagasawa, Seiji Fukushi, Shinji Rachi, Misato Tanaka LE MELIES: 10 PLACE JEAN JAURES Site: lemelies.com LE FRANCE: 8, RUE DE LA VALSE Site: abc-lefrance.com En bus: lignes 2 / 3 / 11 / 16 et 70, arrêt GASPARD MONGE En tram: T2 et T3, arrêt DALGABIO
  3. Merci pour le compliment. Ha-HA !! Pour l'imprimer il faut passer par la case .pdf du mag'...moyennant 2E50, ou la formule d'abo bien plus avantageuse...RDV dans la partie "abonnement". Ceci pas du tout pour s'enrichir, mais pouvoir reinvestir dans une future collection de livres à paraître dès le premier trimestre 2010 (si tout va bien) et dans une future version ANGLAISE du zine. D'autres importants projets, comme de la VOD et de l'événementiel sont en cours de préparation.
  4. Le n° 3 est en ligne et avec au moins UN article, qui devrait vous itnéresser: "Le renovueau du cinéma d'horreur coréen: Un cinéma sous influences"... Ca se passe ici : http://www.ecrans-asie.com/magazine Et voici le sommaire: ÉCRANS DE L’EST CHINE ?Les salles de cinéma chinois avant 1937 | Christophe Falin ?La vie du théâtre Lumière Véritable, salle cinéma des années 20 | Anne Kerlan-Stephans (CNRS) ?Les films sortis à Shanghai au cinéma les six premiers mois de l’année 1930 | Li Yuanyuan ?Madame Bai, la légendaire femme serpent | Christophe Falin ?L’espace en transition | Zhang Yi ?Memory of Love de Wang Chao | Damien Paccellieri TAIWAN ?Couverture : Visages de Tsai Ming-liang | Damien Paccellieri JAPON ?Atsuko Ohno, productrice | Martin Vieillot ?Panda petit panda d’Isao Takahata | Martin Vieillot CORÉE DU SUD ?Thirst, ceci est mon sang de Park Chan-wook | Damien Paccellierit ?Le cinéma fantastique et d’horreur coréen sous influences ? | Bastian Meiresonnet ÉCRANS DU SUD PHILIPPINES ?Guérilla dans la brume | Bastian Meiresonne ?Lettre ouverte d’Auraeus Solito sur la censure | Auraeus Solito ÉCRANS D’ASIE CENTRALE GÉORGIE ?L’autre rive de George Ovashvili | Damien Paccellieri ÉCRANS PROCHE & MOYEN ORIENT ISRAËL ?DOSSIER « lorsque le cinéma israélien dépasse les murs » | Damien Paccellieri - retour sur tous les films israeliens sortis cette année en France - de nombreux entretiens dont un entretien avec le responsable de l’Israel Film Fund, principal producteur de films en Israël ECRANS LIBRE ?État des lieux des publication francophones sur le cinéma japonais | Nolwenn Leminez Bonne lecture !!
  5. Merci, Prodigy. Il y a quelques membres, qui sont "dans le milieu" de la presse et / ou de l'édition; sinon des universitaires, enseignants, rechercheurs, etc; mais nous sommes ouverts à toute proposition d'article approfondie par rapport à des sujets plus pointus.
  6. Tom, le pdf que nous proposerons sera de qualité suffisante pour l'imprimer chez soi ou chez un imprimeur. Cyril, on étudie la possibilité, mais les premiers devis pour une impression online rstent trop chers par rapport au nombre de nos pages et l'actuelle mise en pages (que de la couleur)... A suivre...
  7. Merci tomfincher... On a revu un peu la lecture depuis le n°1 - et les moyesn évolueront encore pour le n° 3 avec - entre autres - intégration de films vidéo, etc. Il y aura égalmetn une version pdf, mais moyennant finances (tout petit) pour pouvoir re-investir dans des nouveaux projets et sans foutage de gueule de notre part. Une version papier est à l'étude, mais ce ne sera certainement pas dans un circuit de distribution traditionnel - non rentable dans notre marché "de niche" impossible à financer de nos petites poches...Affaire à suivre. Certains de nos articles ont d'ores et déjà été récupéré par des partenaires "pro"; il y aura notament la publication de certains de nos articls sur "rue89.com" et dans "Têtu". Concernant KubiK, il devrait y avoir la sortie de "WILD ZERO" au premier trimestre 2010...mais pas d'autes acquisitions dans l'instant en raison du marché extrêmement difficile. Mrci encore pour ton intérêt, Tom !!
  8. EDITO et SOMMAIE du n° 2: "ÉDITO N°2 : LA CINÉTIQUE DES ESPRITS Après la naissance d'un premier numéro de synthèse sur le début de l'année 2009, écrans d'asie continue sa plongée dans les eaux profondes et inexplorées du cinéma asiatique. Nous sommes allés en cette chaleur estivale et protégés de tous les coups de soleil, à la rencontre de ces personnalités qui ont marqué, marquent, et marqueront la cinétique de nos esprits. Il en va ainsi avec Yoshihiko Matsui, fleuron du cinéma indépendant japonais qui a fait du noir et blanc les plus belles couleurs du septième art, mais également avec Cui Zi'en et Yang Yang, les organisateurs du festival de films Queer (gay, lesbien, bisexuel, transsexuel, travestissement) dans une capitale chinoise en pleine conquête de sa condition sexuelle, ou bien encore avec Abbas Fahdel, cinéaste d'un pays, l'Irak, dont on perçoit à nouveau les battements du métronome cinématographique. Ce deuxième numéro est aussi le carrefour de recherches sur la pluralité des versions cinématographiques comme le travail de Christophe Falin sur La peau peinte , et la pratique, la sociologie du cinéma issues d'une approche de style réalisée par Nolwenn Leminez sur la transformation du cinéma karaté en cinéma kung-fu (les nostalgiques verseront de chaudes larmes !). Le partage et la transmission étant véritablement les clés de voûte de notre magazine, nous allons développer dans les prochains numéros et mois un ensemble d'activités liées au cinéma asiatique avec une énergie qui, nous l'espérons, porteront vos espoirs et votre passion". SOMMAIRE: Les festivals de tous les possibles: Compte-rendu des festivals de : - La Rochelle - Cannes (plutôt un gros coup de gueule) - Udine (Far East Film Festival) - Beijing (Queer Film Festival) ASIE DE l'EST: CHINE: Lecture / Monde chinois "Portrait de femmes chinoises" "Vengeance" Dossier: Les variantes cinématographiques de "La peau peinte" JAPON: INTERVIEW: YOSHIHIKO Matsui "Midnight Meat Train" COUP DE GUEULE: "Departures": La mort sans âmes COREE DU SUD: Interview IM Kwon-taek: La passion du pansori ASIE DU SUD: INDE-NEPAL: L'ête indien / Himalaya(s) PHILIPPINES: Portrait Brillante MENDOZA (L'art de reconstruire des vérités) ASIE CENTRALE: KAZAKHSTAN "Chant des mers du Sud" PROCHE ET MOYEN-ORIENT IRAN-AFGHANISTAN "L'enfant-cheval" IRAK DOSSIER: "L'aube du monde" ECRAN LIBRE: COURT-METRAGE: "LE petit dragon" CULTURE-PHENOMENE: Du cinéma karaté au cinéma de kung-fu Soit 130 pages sans aucune pub. BONNE LECTURE
  9. Allez, je me lance: Afin de donner un bon coup de pied au cul à la léthargie, qui semble s'être emparé de l'actuel intérêt pour le cinéma asiatique, nous sommes quelques passionnés (et, pour certains, également issu du "milieu pro") à nous être lancés dans l'aventure de: ecrans-asie.com un magazine trimestriel dédié à la promotion du cinéma asiatique. Peut-être un peu plus pointu, mais avec des belles pages consacrées au cinéma d'exploitation dès le numéro 3 à sortir vers la fin octobre, nous tentons d'apporter une vision plus analytique, "introduite" et parfois contestataire envers le bien-pensant establishment pour partager notre passion et faire découvrir de nouveaux horizons. Nous adressant aussi bien au néophyte, qu'au passionné enragé, nous espérons dans tous els cas inciter au débat. Le magazine devrait se parer d'une collection de livres, ainsi que d'une plate-forme VOD de titres asiatiques inédits dans un avenir tout proche… Wait and see – mais soutenez-nous !!! Au plaisir d'avoir vos retours !!
  10. Vu à Udine, malheureusement trop tôt dans la journée ,vers les 14h, alors que le film se prêtait davantage pour une séance de minuit...quoique... C'est davantage un film pour enfants avec un monde post-nuke du pauvre et seulement 2-3 plans de robots en toute fin du film; sinon quelques moments de grand comique involontaire, notamment grâce au POLITICIEN (!!) Ramon Bong, aka le Schwarzy philippin, qui a mis (et alissé) tout plein de ses thunes persos dans ce film, qui s'est planté grave au BO local. Pas assez nanar pour être bien.
  11. Et j'ai fait acheter aussi (mais pas "Chameleon")...et y a du bon pour "Zonebis" dans le tas !!!
  12. Allez, plsu qu'un mois avant la sortie du film (24/06). Voici une première bande-annonce pour se préparer au délire !!! http://www.kubikvideo.com/Tokyo_zombie/ REAL MEN WEAR PINK !!
  13. La date de sortie du coffret "Suicide Club" incluant "Suicide Club" en version uncut et "Suicide Club 0: Noriko's Dinner Table" en version originale de 2h40 et un reportage exclusif de Julien Sévéon sur "La Jeunesse Japonaise") est désormais fixée au 21/03/2008. Plus guère besoin de présenter l'oeuvre culte de Sono Sion, qui a fait couler beaucoup d'encre depuis sa sortie en 2002; sauf à indiquer que la présente version est celle UNCUT (à la différence de la version HK ou anglaise, par exemple), qui en rajoute dans l'hémoglobine et dans le portrait tout sauf sympa de l'extraordinaire Genesis. "J'aime montrer mon amour aux bêtes...surtout à coups de talons dans leur tronche !" Mais sous les effets souvent chocs, Sono Sion traite également des délicats problèmes de la surmédiatisation / consommation et du taux particulièrement élevé des adolescents au Japon. A ce propos, "Noriko's Dinner Table" est un parfait complément de sa réflexion dans cette histoire racontée du point de vue des trois membres d'une même famille, dont Noriko, qui s'en va rejoindre une mystérieuse agence, qui "loue" des personnes pour jouer des anciens amours ou défunts auprès de familles éplorées; sa soeur, qui va être aspirée dans ce cercle infernal et leur père, impuissant face aux tragiques événements. Une sortie événementielle à ne rater sous aucun prétexte.
  14. L'éditeur ELEPHANT a le bon goût de sortir en DVD toute une série d'actioners coréens testostéronés comme il faut. Après "M. Socrates" le mois dernier, voici venir "Les Formidables" le 23 janvier prochain. Réalisé par le très intéressant Jo Min-ho (réal du déjanté "Jungle Juice" en 2002), "Les Formidables" se distingue d'autres productions par son rythme soutenu (incroyable séquence de poursuite dans le métro) et une vraie description des deux héros antagonistes (flic ripou et frappe au grand cœur), qui ont des réels enjeux pour faire tomber le méchant de service. A suivre les très bons "Never to lose", "Bloody Tie" et – mon petit chouchou perso – "Running Wild" dans un proche avenir et à ne pas oublier, le fantastique "Antartic Journal" d'IM Pil-seong. Tous les films – ou presque – bénéficient en plus d'une galette supplémentaire pleine à craquer de bonus (SOUS-TITRES! Enfin, on pourra comprendre ce qu'y disent, plutôt que sur les Z3 coréens…).
×
×
  • Create New...