Jump to content

Art Core

Members
  • Posts

    164
  • Joined

  • Last visited

Converted

  • WLM
    gunfighter_x@hotmail.com
  • LOCATION
    Perdu dans la quête onirique de Kadath l'Inconnue.

Art Core's Achievements

Bruno Mattei

Bruno Mattei (2/6)

0

Reputation

  1. Tusk est daubissime, totalement indigne du reste de la filmo du maître ! Santa Sangre par contre est génialissime et fait partie de la sainte trinité avec El Topo et The Holy Mountain. Je vénère ce mec !
  2. Vu en Espagne ! Tuerie intégrale et experience de ciné vraiment géniale. Franchement LE film d'horreur de l'année en ce qui me concerne et tout simplement dans mon top 10 du genre !
  3. Arf désolé, je m'étais mis bien devant pour admirer au plus près le grain de peau délicieux de Benoît Magimel .
  4. Théo oublie de préciser que le mec en question dit qu'il a aussi affronté la mort en avalant un tube de Lexomil Un moment assez surréaliste je dois dire. Sinon le film j'ai pas du tout accroché. Je ne suis pas un très grand fan de travail de Florent Emilio Siri. J'aime bien son Nid de Guêpes même si je le trouve un peu surestimé et je n'accroche pas du tout à Hotage qui hormis une ou deux images fortes m'avait profondement ennuyé. J'allais voir celui-là avec une certaine confiance cela dit. Entre un casting assez béton (Magimel, Dupontel, Marc Barbé, Aurélien Recoing) et un sujet sensible assez peu traité au cinéma il y avait vraiment moyen de faire un petit bijou. Et bien énorme déception. J'ai trouvé le film vraiment raté. Son problème majeur je pense est le scénario de Patrick Rotman. C'est un excellent documentariste (son doc homonyme au film de Siri est tétanisant et a in fine beaucoup plus de valeur) et sa connaissance sur le sujet est intarissable. Cependant c'est un bien piètre dramaturge et son scénario est d'une très grande faiblesse. Que ce soit dans la description de ses personnages de prime abord très caricatural ou dans l'absence d'enjeux dramatiques (même si pour le coup cela va bien avec cette guerre absurde), le film ne raconte pas grand chose et se montre très grossier dans ses tentatives de donner de l'épaisseur à l'ensemble. En résulte un film très hétérogène où une succession de scènettes se succèdent chacune exposant un aspect de cette guerre dans un souci d'exhaustivité nuisant à la cohérence filmique. Ensuite du point de vue esthétique et c'est là que l'on pouvait en attendre beaucoup, Siri s'assagit assez terriblement. Comme ecrasé par son sujet sa mise en scène se fait pépère entre champ/contrechamps et scène d'attaque très plan/plan. Il tente des choses certes (dont une nuit américaine au début absolument ignoble qu'il a tenté d'expliquer lors de la conférence qui a suivi la projection mais qui est d'une laideur assez inacceptable) mais aucune scène, aucun moment n'arrive vraiment à se détacher à avoir une véritable force interne. Du côté du casting Magimel est bien même si le traitement de son personnage ne lui fait pas honneur, Dupontel est incroyablement monolithique et son personnage peut-être le plus interessant en pâtit beaucoup. Aurélien Recoing que j'aime beaucoup est ridicule dans son rôle de capitaine tellement il en fait des tonnes. La surprise est sans doute Marc Barbé, excellent acteur qui en deux scènes impose un personnage complexe, humain et fort. Voilà donc vraiment pas grand chose à sauver du naufrage pour moi. Siri a fait un film de guerre brouillon car mal écrit et qu'il ne parvient pas à transcender par sa mise en scène. Au final le film s'effacera bien vite de ma mémoire tellement il est banal. Il pioche d'ailleurs beaucoup dans tout ce qui a été fait dans le film de guerre auparavant, les références sont multiples mais apparaissent plus comme des décalques que comme des hommages. La seule chose intéréssante que je relèverais du film c'est cette interaction entre les décors et les personnages. Comme si ces décors un peu lunaires et sans vie dévoraient les personnages et finissaient par recouvrir de poussière leur humanité. Belle idée pas assez poussé malheureusement. P.S : Je crois même avoir préféré le pourtant pas terrible Indigènes
  5. Euh pour ma note mieux vaux qu'elle reste secrète justement ... Bon sinon je vais essayer de l'envoyer quand même à droite à gauche pour au moins avoir quelques opinions sur mon boulot et si ça en vaut la peine. J'ai chopé l'adresse de Jodo lui-même et je vais lui envoyer par la même occasion ! En tout cas merci pour vos réponses !
  6. Et bien les photos sont pour la plupart des photogrammes extraits des films mais non je n'ai pas de droits particuliers. Quant au prix de l'impression je me doute que ça doit douiller parceque pour imprimer mon mémoire en couleur il m'aurait fallu dépenser dans les 150 € (je l'ai fait en N&B du coup ! ) Par contre je pensais que ça c'était l'éditeur qui s'en occupait, que moi j'avais juste à envoyer le manuscrit tel quel, d'ailleurs je savais pas qu'il y avait une distinction entre éditeur et distributeurs en littérature !
  7. Holà ! Je viens de terminer mon master de ciné en rédigeant un pavé de 120 pages sur Jodorowsky. Comme ses films sont ressortis en DVD recemment et qu'il semble faire partie d'un regain d'intérêt j'aimerais essayer de faire publier mon boulot dans l'espoir de gagner de la thune . Non sérieux je suis un vrai passionné du bonhomme et c'est avec plaisir que j'ai écrit ce mémoire et je voudrais un peu ouvrir les cinéphiles du monde au génie trop occulté de Jodo. Je recherche donc des éditeurs un peu bis qui pourraient être intéréssés par un bouquin pareil. J'avais pensé à Dreamland de Luc Lagier et Thoret mais j'arrive pas à trouver l'adresse (peut-être ça existe plus). Voilà si vous avez des idées n'hésitez pas ! Merci!
  8. Vu à Cannes et je suis loin d'être enthousiaste. Entre une animation à chier (les visages sont inexpressifs au possible et l'animation est d'une pauvreté effrayante alors que des milliers d'anims flashs sur le net sont cent fois plus réussi que le film), des séquences très didactiques (vas y que je t'explique l'histoire de l'Iran en cinq minutes), des grands moments de non-drolitude (ah elle chante "eye of the tiger" mort de rire) j'ai pas réussi à voir le chef-d'oeuvre que tout le monde a applaudi pendant 15 minutes. Maintenant le film est plaisant parcequ'il fait vraiment biographie animée avec moults anecdotes et surtout pour la manière qu'il a de nous dépeindre la vie en Iran (qui en faite est super proche de la vie d'ici alors que je croyais qu'ils vivaient dans des bidonvilles sans eau, ni electricité ) Et puis c'est vrai que la vie assez difficile de la réal fait qu'on ne peut pas la détester.
  9. Le film va faire parler car c'est clairement le film le plus gore du cinéma français. C'est ULTRA violent et sanglant, rien ne nous est epargné, tout est dans le champ filmé en gros plans. Les effets speciaux sont d'ailleurs vraiment excellents. Simplement il ne suffit pas de nous montrer des hectolitres de sang et de blessures en tout genres pour faire un film d'horreur réussi. Les auteurs oublient le plus important, le cinéma. Et leur film se révèle totalement figé, répétitif, redondant et paradoxalement alors qu'on prend des plans chocs plein la gueule pas jouissif. Il manque à leur film l'essence même du survival, la visceralité et l'intensité. Et ce n'est pas l'histoire du film réduite à quasiment rien du tout qui viendra nous donner de l'empathie pour les personnages. Donc on se contente de regarder tout ça sans beaucoup d'intérêt. Et puis je ne dirais rien pour ne pas spoiler mais il y a des scènes totalement port-nawak frisant le ridicule. Le film fera très certainement parler de lui par son extrême violence mais il ne restera certainement pas dans l'histoire.
  10. J'y étais aussi et pareil j'ai trouvé ça très moyen. Le scénar est inutilement embrouillé, on passe d'un lieu à l'autre sans raison, on ne comprend pas très bien où il veut en venir enfin bref, c'est pas trippant pour un sou. Maintenant une super ambiance (ce mec aurait pu faire un Silent Hill du tonnerre de Dieu) mais c'est pas suffisant. Sinon le mec en lui-même venu répondre aux questions était chiantissime, prenant 20 minutes à chaque fois pour répondre aux questions nous donnant moults détails sur le tournage, sur le casting etc... (l'anecdote des mafieux bulgares étaient ) Enfin bref c'était limite surréaliste...
  11. Rooooohhh quelle mauvaise langue. Ok pour Lou Doillon qui mérite de se faire shooter par le sniper de Wolf Creek mais par contre Charlotte Gainsbourg quand elle est filmé par son mari, elle est pas horrible, dans 21 grammes non plus d'ailleurs. C'est pas une bombe mais elle a du charme. Mais alors là, teint blafard, cernes, expression dégoutée sur le visage bref assez gerbatif
  12. Bon il va falloir remettre un peu de bon sens dans tout ça car pour moi c'est tout simplement ce que Gondry a fait de pire au ciné (pas vu Block Party non plus ceci dit) . La haine que Théo a contre Kaufmann me paraît bien injustifié car c'est bien Kaufman qui donne à Eternal Sunshine toute son essence grâce à un scénar bétonné et des personnages forts. Or là on a tout l'inverse. Des personnages transparents et quasiment pas d'histoire du tout (si ce n'est une vague histoire d'amour). Et puis sa poésie puérile et enfantine ne fonctionne franchement que par intermittence et si la ville en carton est réussie, d'autres scènes "oniriques" sont d'une laideur assez effarantes. Enfin bref, je pense que Gondry commence déjà à faire du Gondry pour plaire aux bobos et je crois sincèrement qu'il est assez incapable de réaliser un film de cinéma car on sent qu'il n'est pas à l'aise dans la narration et dans la construction dramatique. Maintenant il y a des scènes assez drôle, des moments sympas mais franchement ça ne me marquera pas beaucoup. Sinon Gondry a réussi un exploit incroyable : rendre Charlotte Gainsbourg aussi laide que son père. Elle est tout simplement hideuse de bout en bout du film et aucun des ses gros plans n'est capable de la mettre en valeur. Enfin voilà. C'est pour ça que je suis pas resté après la séance je voulais pas affronter Théo (en plus il allait me parler d'Ultraviolet )...
  13. Je viens de découvrir le film et j'ai adoré ! : Voilà ce que j'en pense : Je m'attendais à un gros nanar et bien j'ai été totalement bluffé Choqué . J'en suis ressorti totalement enthousiaste et grisé. J'ai vu une espèce de tentative de spectacle post-moderne ultime qui se complait dans une gratuité la plus totale. Le résultat est un film totalement hors-norme enchaînant des scènes toutes plus invraisemblables et portnawak et des plans ultra esthétisés totalement inutiles. Mais là où Kurt Wimmer a, selon moi (et je dois être un des seuls de cet avis), réussi c'est dans sa mise-en-scène même qui crée une cohérence d'ensemble (par le rythme, la direction artistique, la récurrence de certaines figures -notamment les plongées totales) qui permet au film d'avoir une véritable identité. Alors bien sûr ce n'est pas un grand film (il y manque une substance narrative et un personnage principal plus charismatique - même si Jovovich est parfaite dans le rôle -) mais c'est une tentative d'un cinéma spectaculaire qui n'a d'autres raisons d'être que le spectacle lui-même et qui en a conscience. D'où cette impression d'honneteté qui se dégage de l'ensemble. Et là où certaines choses auraient pu tomber du côté nanar de la barrière (les vêtements et les cheveux de Violet, l'héroïne, qui change de couleur pendant les combats Choqué ), cela participe ici du spectacle total. Un spectacle déviant, bis, gratuit mais qui s'assume totalement. En tout cas j'y ai pris un plaisir jubilatoire crescendo au fil des scènes et des décors plus délires les uns que les autres. Bref pour moi un film qui a le potentiel d'un film culte mais qui a été trop mal perçu. Bref quitte à passer pour un demeuré je m'en contrefous et est Ultravioletun gros coup de coeur.
  14. Excellent trailer, l'ambiance a l'air vraiment sympa. Et puis l'image rend vraiment bien (sauf peut-être sur deux/trois plans exterieurs où la lumière est un peu trop brute). Chapeau en tout cas. J'attends la suite avec impatience .
  15. Putain c'est quoi cette esclandre, ce film est une pure bombe . Voici ce que j'en ai écris sur un forum concurrent (et oui je fais cocu ZoneBis ) : "Un film concept où deux robots vivant dans un monde uniquement peuplé de robots, veulent devenir humain. Le film emprunte enormement à Gerry de Gus Van Sant et c'est son plus gros défaut. Certains plans y sont copiés à l'identique, c'en est assez hallucinant. Cependant en immense admirateur du Gus Van Sant j'ai été totalement emballé par celui-ci également. Une ballade desespérée de deux personnages muets vers une humanité qu'il ne trouveront jamais. J'ai vraiment été emporté par le film et, au final, ému du sort des personnages. La photo est vraiment sublime et certaines images sont agréablement et durablement hypnotiques. De plus la musique du duo est assez loin de ce qu'il font habituellement et on se retrouve plutôt avec un album de chansons assez variés qui n'ont plus grand chose à voir avec la musique electronique. Bref le film est une petite merveille qui, si l'on accepte le pompage massif de Gerry et contient de purs moments de grâce. " Vraiment un film/experience génial et visuellement assez bluffant. Maintenant ce n'est pas parfait et le film existerait pas sans Gerry c'est clair mais je trouve que c'est un vrai bon film de cinéma qui propose quelque chose et c'est assez rare je dois dire. En plus la BO déchire
×
×
  • Create New...