Jump to content

yume

Members
  • Posts

    509
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by yume

  1. Tout pareil que Tomfincher. J'avais abandonné la saison 01 après 4-5 épisodes, et on m'a "forcé" à regarder quelques épisodes de la saison 3 en d'année dernière. J'y ai découvert un fil rouge passionnant, des problématiques actuelles bien traitées, des personnages bien badass.... résultat là depuis 3 semaines je me fais la série depuis le début. j'en suis en fin de saison 2 et il y a des choses vraiment très bien là dedans. Vraiment. Et les scènes d'action surbuttent pas mal dans le genre sec et sans fioritures.
  2. Y'a pas l'air d'avoir grand monde ici qui a vu la saison 1, mais la saison 2 a débuté il y a un mois et ça envoie du lourd à plein régime. Flint est un personnage toute simplement énorme. Son opposition à Vane, qui s'impose comme le bad guy ultime, promet du gros. Les actrices sont tjs aussi chouquettes et dénudées. C'est violent (mais souvent hors champ sur les fatalities ), le scénario et les rebondissements s'enchainent rapidement. Et le générique est toujours aussi bon. Bref, du rhum, des femmes et des hommes velus !
  3. A part quelques dialogues de la honte, et un Legolas en mode Marvel, le film passe tout seul ! Les armées orks ont de la gueule (les trolls catapulte !), l'armée de nain se croit dans 300 et leur chef est un punk qui distribue des coups de tête, l'attaque de lacville par Smaug défouraille comme il faut et PJ nous place quelques magnifiques plans iconiques qui transpirent la classe ! Et j'ai adoré Richard Armitage et Martin Freeman; qui font un boulot solide et mémorable.
  4. Oui, le coté Rambo de certains persos est surprenant (non mais Carol, et son attaque en solo du camp !), mais j'aime bien leur coté badass qui ressurgit (Rick est pret à quasi tout et est tempéré par son fils alors que les saisons précédentes c'était l'inverse, Carol qui devient Solid Snake, Daryl qui reste Daryl, Michonne qui a plus de corones que tout le cast masculin....) La reprise de saison 5 envoie direct du gros lourd. L'alignement à l'abattoir était bien tendu (avec le clin d'oeil aux lecteurs de la bd), et la suite ne démérite pas spécialement. La fin de l'ep 2 est par exemple super bien faite avec le discours du psychopathe en chef et le cliff qui suit.... efficace. Le retour de Beth (qui tourne badass aussi) est aussi bien cool, avec une nouvelle communauté. Ca manque quand meme un peu de Daryl pour le moment.
  5. En gros le méchant est une IA créée par Stark, qui controle les armures Iron Man et décide de se faire un petit génocide d'humain. C'est une version remaniée de ce qu'est Ultron dans les comics, mais c'est visiblement fait pour préparer le terrain à la phase 3 du Marvel Universe version ciné et la storyline Civil War : l'opposition Stark vs Cap'
  6. J'avais bien aimé le livre, mai sje ne savais pas qu'un film existait. Et tu viens de me le vendre en deux noms :
  7. découvert ça sur M6 hier soir (assez tard). Zooey est craquante en girl next door délurée et lunatique. Sa copine est une bombe sexuelle magnifiquement mise en valeur. Les 3 gars passent de l'anecdotique au rigolo scene apres scene. Et le tout m'a décroché de beaux sourires (je suis bon public, donc tout le début d'épisode avec la dinde, j'ai aimé)
  8. j'ai trouvé ça un peu lourd de placer une enième version de la mort des parents de Bruce - i'm not batman yet - Wayne. Le canon ne change pas, tués dans une ruelle devant le gamin, mais ça reformate encore une certaine vision. Là, direct, Gordon est présent et gentil avec Bruce. Ceci dit la série a de la gueule. Les décors NYorkais nocturnes sont bien utilisés avec une belle photo et plein de néons en arrière plans. L'intro avec la Selina Kyle est sympa et voir passer plein de persos majeurs du batman universe fait certes fan service mais fonctionne bien. Par contre Ben McKenzie n'est pas super charismatique. Sur pas mal de plan on dirait une version endive dopée à la testostérone de Martin Freeman. Le talent en moins. Hate de voir la suite.
  9. Pareil que tout le monde au dessus. Les intrigues secondaires sont évacuées et la trame principale bien linéaire se suit sans probleme. L'humour pourri est amoindri. Marky Mark pèse bien et il a des auréoles sous les bras. Le robot artilleur a une barbe. Les transformations sont dans l'ensemble lisibles tout comme les combats. Les sfx sont de haut niveau. Et ça blaste bien. Par contre j'ai été dérangé par l'antropomorphisme hyper poussé. La plupart des robots humanoides ont des facies humanisés, un design moins carré et mécanique.... celui en vert, il a meme un long manteau en métal. Quand on ajoute le fait que pas mal de choses se passent sans trop de différence d'échelle (la partie dans le vaisseau au milieu du film par ex), je n'ai pas eu ce coté imposant de gros robots géants au milieu de fourmis humaines. Ca fait bizarre et n'en jette finalement pas autant.
  10. Bizarrement je trouve la partie dramaturgie pure beaucoup mieux foutue que la partie purement action / mutants. Les quelques faces à face Charles et Erik ou Mystic sont super sympas, et la gestion des relations compliquées est gérée de manière simple mais efficace, bien aidée par le bon boulot de Vaughn sur First Class. J'ai adoré la scène dans l'avion, avec un Fassbender ultra charismatique. Il incarne vraiment bien Magneto en mode venere. Après il y a quand même de jolis scènes d'action. Celle de Quicksilver est magique, et la démonstration de puissance de Magneto à la fin est magistrale. Quand tu vois son niveau de pouvoir à cet instant, tu demandes pourquoi il utilises des plans de pucelles dans les premiers opus de la franchise. Par contre il y a plein de trucs bien perraves tout le long. Logan ne sert strictement à rien (à part faire pitié), la plupart des mutants du futur ont un look gothique naze (comme d'ailleurs tout le look de ce futur), les combats contre les sentinelles sont asthmatiques (à part la partie Portal-like), la boucle temporelle est pourrie, la fin fait pitié..... First Class était mieux
  11. Vuq ue KubiK Vidéo n'existe plus, je pense que c'est mort. A moins que les droit aient été repris ailleurs. Mais vu l'état morose du marché du film asiatique en france, on peut je pense toujours attendre.
  12. Ayé, j'ai rattrapé mon retard sur la série Saison 03 : plein de bonnes idées, mais ca tire sacrément en longueur pour pas grand chose. J'aurai aimé un Gouverneur avec un peu plus de charisme et que Michonne le torture comme dans la BD. Le bon point c'est le developpement de certains personnages et la disparition de certains autres qui étaient énervants (la femme de Rick entre autres). Saison 04 : Je ne m'y attendais pas, mais cette saison est une excellente surprise. Ca va vite, il y a une ambiance largement plus morose (on est loin de la petite prison dans la prairie de saison 3), et la dispersion des personnages amène un vrai rythme et des choses étonnantes. J'ai aimé les parties sur Daryl et la blonde qui chante, et j'ai uberkiffé l'épisode avec la gamine psychotique qui crame un fusible. Je ne pensais pas que le show aurait les couilles de faire un truc comme ça. La fin est peu attendue, mais le cliffhanger promet du lourd. Je suis chaud bouillant pour la suite
  13. yume

    24

    Me suis finalement fait cette nouvelle saison dans un run. Début un peu poussif et puis d'un coup ça décolle pour ne jamais retomber. Le format 12 ép fait du bien à la série, en éliminant le gras et les aventures annexes pourraves (remember le puma de saison 2). La série joue sur ses propres gimmicks, mais les emploie intelligemment sans se parodier. On est en terrain connu, mais c'est suffisamment bien écrit pour que ça passe. Par contre pas certain qu'un newbie de 24 apprécie cette saison. Jack was back et c'était cool !
  14. http://fr.ulule.com/hideo-gosha/ Un double bouquin présentant la carrière, la vie et l’œuvre de Gosha Hideo. En français. Écrit par Robin Gatto, qui a déjà fait les bonus plutôt sympa qui accompagnaient certains films de Gosha sortis chez Wild Side. Le palier de souscription est atteint.
  15. il est sorti en Albanie depuis quelques jours, en bonne qualité.
  16. Et bien c'était bien nul, mais largement moins que le 2 (dont la seule qualité était JCVD). En fait ils ont laissé de coté leur idée de faire du clin d'oeil de punchlines / personnages / icones pour les die hard fan 80's / dtv action qui transformaient le film en un mauvais hommage mogolito se regardant le nombril, pour accoucher d'un 3eme volet essayant de plaquer une histoire. Bon forcément c'est mal écrit et plombé par des tunnels de dialogues durant lesquels Sty philosophie sur la vie, la mort, le métier de mercenaire tout en tirant une tronche impassible de cocker mort. Les scènes s'enchainent de façon mécanique, avec une lumière cramée qui rend tout fade, des explosions en CGI d'il y a 20 ans, mais des scènes d'actions plutot bien troussée dans leur volonté d'en faire un maximum et renouveler les situations. Certes, ça ne révolutionne rien, mais y'a des bombes, des sulfateuses, des couteaux qui tranchent, du sang et de la sueur; avec nos actions star préférées et vieillissantes. Sly fait du Sly, et devrait arreter les stéréoides avant de voir ses veines exploser. Schwarzy a une barbe de 3 jours. Jason Tatane a une grosse voix et des gros muscles. Harisson Ford a pris 120 ans dans la gueule et donne l'impression qu'il va s'écrouler à chaque instant. Wesley Snipes ressemble à un rasta vaudou sous acide ayant abusé d'hamburgers durant les 10 années écoulées. Banderas n'en fini pas de tomber dans les abimes. Et Gibson respire le classe internationale. Bref c'était nul, mais j'ai bien aimé.
  17. Pas ultra bis mais j'ai vu (entre autres choses durant le week end) Portsishead. Je suis encore sous le choc, et j'ai versé ma petite larme de joie / frisson à un moment. Et j'ai touché la main de Beth, alors forcément je ne touche plus terre. Pixies : doivent avoir de l’arthrite vu qu'ils n'ont quasi pas bougé sur la scène, mais ça envoie du lourd. Seasick Steve : le mec a des guitares bricolées avec des ustensiles à barbecue, verse de l'alcool dans la prise jack pour faire marcher l'instrument, boit du vin à la bouteille, drague les filles du premier rang, et vient tranquil' se mêler au public pour écouter les autres groupes. Shaka Ponk : les albums sont nuls, les chansons sont nulles, mais en live ça envoie du paté pendant 1h30 sans baisse de rythme et ils savent faire bouger un public jusqu'à épuisement. La battle finale contre des gorilles en video est certes scriptée à mort, mais fait sacrément son petit effet ! Fauve : vu qu'ici certains se demandent ce groupe existe, je me joins au questionnement. Je suis parti au bout de 25'. C'était ça où je me crevais les tympas à coup de frites. Pour le coup, c'est bien bis comme son.
  18. De Tim Sale & Jeph Loeb : Batman : Halloween Dark Victory (amère victoire) Batman : The Long Halloween De Miller : The Dark Knight Returns Batman: Year One D'Alan Moore : Batman: The Killing Joke Divers : No Man's Land Batman: Strange Apparitions
  19. J’ai largement préféré le long gonzo de furieux qu’était le premier film. Là les tunnels de dialogues vides et le scénario bien basique m’ont tué. C’est beaucoup, beaucoup, trop long, et surtout le rythme fait des montagnes russes. Par contre quand ça se décide à bouger, ça te colle au siège et t’emporte dans un tourbillon de coups qui font bien mal. Il y a de la recherche dans les chorégraphies, et surtout un vrai respect des enchainements. Les plans sont larges, filmés sans empressement, très peu cut, avec des moments de bravoure technique tant du point du vue des acteurs (quelques enchainements de ouf en plan séquence) que de la réalisation (la baston dans la boue est magnifique, la poursuite en voiture est aride). Et certains coup font vraiment très mal à voir. Donc en gros une réalisation chiadée, des choré de malade, mais du gras, beaucoup trop de gras.
  20. effectivement sur la durée, la saison 2 s'éternise un peu trop avec son décor unique et ses situations qui ne se débloquent pas. J'ai bien aimé certains choix (la gamine, le traitement de Shane, plus poussé que dans le comics) mais la saison fait du surplace pour un situation finale qui s'anticipe dès le départ, et quasi aucun changement à part la prise de pouvoir par Rick (le "ce n'est plus une démocaratie" final), et l'arrivée de Michonne, le perso le plus badass du comics !
  21. Je commence tout juste à me mettre à The Walking Dead. J’ai fait le marathon saison 1 sur je ne sais plus quelle chaine vendredi dernier, et je me suis surpris à aimer. Ca manque de horde de Z, mais le coté comment on sort de l’immeuble dans le début de saison est rondement mené (malgré le coté on te prend pour un con lié à comment Merle s’est échappé). Apres c’est un peu de la ballade champêtre et la partie chez le scientifique est passable. J’aime assez les personnages (purée le chasseur redneck et son arbalète !), meme si ça manque un peu de tension entre eux. Et surtout, pour avoir lu les premiers tome du comics juste apres, j’aime bien les changements apportés. La présence plus longue de Shane par exemple, ou justement cette histoire d’immeuble qui occupe le début de saison. Mais forcément au final, le comics est plus efficace car resserré niveau action. J’ai entamé la saison 2 hier soir. Ca commence avec une situation qui renie ce qui a été dit en saison 1 (en gros les Z sentent la viande fraiche. Il a donc fallu que Rick se barbouille de chair en putréfaction pour ruser. Là ils se cachent sous les bagnoles et le groupe de Z passe à côté tranquille), puis une gamine disparait. Et après ça pleure et se balade dans la foret. Ça manque un peu tension, mais je trouve ça efficace quand meme. Et Rick devient moins transparent. Et puis il y a le redneck. Le cliffangher de fin d’épisode calme bien.
  22. il y a surtout un géant SUR un mammouth !
  23. le plus étonnant, et marrant, là dedans c'est le nombre effarant de spécialistes et amoureux du kaiju eiga qui émergent au long des multiples critiques. Sinon c'était bien nul comme film
  24. yume

    24

    bon et bien ce n'était pas génial. La nostalgie joue son plein, je suis heureux de revoir Jack en mode badass, les gimmicks de la série, la nawak qui se dessine à l'horizon. Mais il n'y a malheureusement rien de neuf et de bien passionnant.
×
×
  • Create New...