Jump to content

Yatta-Man

Members
  • Posts

    3,842
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Yatta-Man

  1. Et puisqu'on parle de racistploitation, le prochain film du réal de "Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu" va faire la même mais sur les Roms, avec un titre des plus... délicats. Bon alors je m'inquiète pas pour le film en soi, ça va être ultra gentillet comme le reste à base de "ha mais oui mais les [insérez une origine quelconque] sont des gens comme tout le monde", mais putain ce titre C'est comme si on faisait un film sur les noirs qui s'appellerait "Y'a bon sakamaché". Ca me fait penser aux vieux titres des films asiatiques qu'on sortait dans les années 70 avec des titres bien douteux (du type "Tchin Toc Karaté" ou "Nous y'en a riz le bol"). Et puis l'idée de prendre Damiens, habitués aux persos dégueulasses, pour jouer un Rom. Hum... bon... Je sais pas, je chipote peut être mais quitte à faire une énième comédie sur les peuples qu'on méprise y'avait peut être moyen de faire preuve d'un peu plus de subtilité, je sais pas. Ha et inutile de préciser que c'est Christian Clavier qui va jouer "l'intellectuel de gauche".
  2. Alors moi c'est pas tant le thème du film qui m'étonne car j'ai l'impression qu'on a fait ça 5000 fois surtout depuis "Qu'est-ce qu'on a fait au bon dieu", c'est surtout PUTAIN QUELQU'UN A MIS DES RONDS POUR FAIRE UN FILM SUR L'HISTOIRE DE KAMINI. Et sinon c'est moi ou la B-A raconte TOUT le film, du début jusqu'à la fin ?
  3. Tout pareil, j'ai trouvé ça vraiment chouette, même si je suis rentré plus rapidement dans le film (les persos sont effectivement très TRES cons). Et merci de confirmer que les acteurs avaient bien la trentaine, ça m'a fait tiquer pendant tout le film. Mais y'a une scène qui joue sur ce point, mais je me demande encore si c'est voulu! Ca m'a fait penser à Wet Hot American Summer en plus "sérieux" (moins parodique plutôt) aussi bien dans l'époque que dans la forme (raconter un moment de vie et pas une histoire avec un but). Mais en tous cas j'ai passé un vrai bon moment, c'est très sympa, sans prétention, c'est cool.
  4. DES NOUVELLES DU FILM! Il est abandonné.
  5. En attendant le film se tape une première semaine plutôt bonne avec pas loin de 1.150.000 entrées. C'est évidemment loin du carton des précédents épisodes canoniques, mais pour une suite qui semble en tous points une cata qui sort 15 ans trop tard, c'est plutôt un bon score. Reste à voir jusqu'à quel point la courbe de fréquentation va descendre en seconde semaine...
  6. OhK3EFgBR1Q Modernité de la comédie Française. C'est l'histoire de Virginie Efira qui fait la rencontre de Jean Dujardin qui fait 1m40. Et voilà. Jean Dujardin est petit et ça suffit visiblement à faire un film d'1h30, c'est fantastique. Et j'aimerai attirer votre attention sur la modernité des effets spéciaux, outre des fonds verts dégueulasses, ces scènes où Jean Dujardin est tout simplement à genoux hors cadre et que ça se voit beaucoup trop, parce que au diable la physique en lui faisant garder sa carrure de mec d'1m80. Je remercie chaque jour le CNC de valider ce genre de choses.
  7. Podcast avec Daniel Andreyev qui raconte, au bout du rouleau, Les Visiteurs 3. C'est à crever de rire: https://soundcloud.com/nocine/xtra-les-visiteurs-la-revolution
  8. Mondo annonce les OST de Castlevania 2, 3, 4, Symphony of The Night, Contra et Silent Hill http://mashable.com/2016/04/05/mondo-castlevania-silent-hill/#JC0Qv1MIBOqt
  9. Bon bah douche froide aussi pour ma part. C'est beau, mais jamais fou et un peu paresseux, les enjeux ne sont pas très clairs, et leur intérêt n'est jamais trop mis en valeur. Pourtant j'aime bien les films basés sur des trucs pas forcément expliqués frontalement, mais là c'est vague et traité par dessus la jambe. Pas mal de trucs amorcés, mais pas finis, qu'on laisse de côté ou qui changent en cours de route façon "ta gueule c'est magique". Et empathie zéro pour les personnages. Perso j'en avais plus rien à faire de ce qui leur arrivait. C'est frustrant. C'est dommage, y'a de bonnes bases, visuellement c'est cool, la musique est top et y'a de bonnes idées. Mais y'a pas grand chose qui fonctionne réellement au final. Moyen.
  10. D'ailleurs la saison 2 de la série Fargo rend un petit clin d'oeil à "Kumiko" dans un épisode en réutilisant une musique réutilisée dans le film, issu de l'album Yamasuki, un faux groupe folklorique Japonais (qui chante en yaourt japonais) créé par le papa de Thomas Bangalter (et qui a été réédité depuis chez Finders Keepers) Yo21bS7563E
  11. Pas grand chose à rajouter, c'est à peu près également mon avis. A bientôt pour d'autres critiques ciné!
  12. 0Pdyat16p_o& La vache, comment ça a l'air surmoisi (je note un seul gag dans la bande-annonce: Jacquouille est grossier).
  13. C'est sorti ? J'étais même pas au courant. Putain en matant la b-a, je vois qu'il y a Charline Van Machin, l'autre pas drôle de France Inter dedans. Je vais foutre le feu à tous les cinémas qui le diffusent.
  14. Appris hier soir sur le compte twitter de l'éditeur ShipToShore PhonoCo., ce dernier va sortir la B.O. de Snatcher, le premier jeu de Kojima, dont l'OST surfrappe. Pour rappel ce dernier a sorti récemment, entre autres, les OST de Mother 1 & 2, ainsi que de "Manos". http://shiptoshore.storenvy.com/
  15. Michael Stone, mari, père et auteur respecté de « Comment puis-je vous aider à les aider ? » est un homme sclérosé par la banalité de sa vie. Lors d'un voyage d'affaires à Cincinnati où il doit intervenir dans un congrès de professionnels des services clients, il entrevoit la possibilité d’échapper à son désespoir quand il rencontre Lisa, représentante de pâtisseries, qui pourrait être ou pas l’amour de sa vie… Pas mauvais mais c'est un peu la douche froide pour ma part. Le problème de ce film est qu'il se base sur une idée visuelle assez surprenante au début, mais qui ne va pas plus loin que ça, et tient durant tout le film. A force, ça finit par tourner en rond, et traîner en longueur. Les seules autres tentatives de bonnes idées sont à peine effleurées et ne sont pas trop développées. S'ajoutent à cela des personnages assez insupportables pour qui on peine à éprouver de l'empathie. Après c'est plutôt bien foutu, plutôt beau, et a le mérite de tenir son parti pris narratif, sans s'éparpiller dans le "pouet pouet" facile. Mais ce n'est pas suffisant.
  16. Catastrophe aux studios Capitole. La grande vedette Baird Whitlock (George Clooney), à l'affiche du prochain gros film de la société Hollywoodienne, a été kidnappé. En même temps, le très côté réalisateur Laurence Laurentz (Ralf Fiennes) fait des siennes et se plaint de l'acteur qu'on lui a mis dans les pattes, Hobie Doyle (Alden Ehrenreich), une ancienne vedette du western. Quand à DeeAnna Moran (Scarlett Johansson), elle mène la vie dure à l'équipe de tournage de son nouveau film, sans compter sur Thora et Thessaly Thacker (Tilda Swinton), journalistes, qui font chanter le studio à coup de ragots. Un ensemble que Eddie Mannix (Josh Brolin), l'un des grands pontes du studios, doit gérer en garant la tête froide. Le cru 2016 des frères Coen, une sympathique comédie sur le monde Hollywoodien des années 40. Comme c'est les frères Coen à la barre, c'est plutôt bien mené. C'est très joliment réalisé, les acteurs sont bien dirigés, l'univers est plaisant, et ils savent maintenir l'attention du spectateur. Cela dit ce n'est pas exempt de tous reproches, qui font de Hail Caesar un Coen mineur. Le principal défaut étant que c'est plutôt le bordel. Après ça peut être voulu pour représenter la masse de crises que doit gérer Eddie Mannix, mais du coup ça en fait aussi une histoire bordélique. Ca n'est pas complexe, mais trop d'histoires, dont on se fout pas mal de certaines, d'autres n'ont pas de fin, et la principale se finit un peu de manière "mmh ta gueule c'est magique" sans oublier certains plotholes. Bref, sans doute trop de situations qui font que tout donne l'impression d'être traité de manière inégale, sans compter que les scènes de "films dans le film" font un peu remplissage. Un Coen mineur donc, mais qui se suit sans déplaisir, car l'univers et les personnages sont vraiment plaisants. Par ailleurs, assez étonnant que Scarlett Johansonn et Jonah Hill voient leur nom et leur gueule sur l'affiche sachant le peu de scènes où ils apparaissent (2 scènes pour Scarlett Johansonn, et Jonah Hill, toute sa scène est dans la bande annonce). D'autant plus incompréhensible que Channing Tatum ou même Christophe Lambert (et oui!) ont plus de présence dans le film et sont à peine mentionnés. Bref c'est sympa. Mais sans plus.
  17. En tous cas le film semble se diriger vers un joli petit bide puisqu'il dépasse péniblement les 200.000 entrées en 1ère semaine (là où les Tuche 2 ont aligné plus d'un million en 5 jours).
  18. Celle de Poltergay est "FANTASMES OU FANTOMES ?"
  19. Oui je suis en train de mater, c'était aussi un peu pour çà. C'est un peu la série qui l'a relancé. Quand il a quitté le SNL on l'a plus revu, excepté deux trois apparitions par ci par là. Sa première vraie apparition au ciné c'était Nebraska (MacGruber est un peu passé inaperçu), donc ça date d'il n'y a pas si longtemps. C'était vraiment un des meilleurs au SNL, mais on ne le revoit vraiment que depuis peu.
  20. Après leur show à succès sur Comedy Central, arrive déjà le premier film avec Key & Peele en vedette. L'histoire, Peele a perdu son chat, Keanu, mais le retrouve au beau milieu d'un gang de frappes. Le duo devra alors infiltrer le gang pour récupérer Keanu. BiDbqWMe7OI Plutôt sceptique à la base, le trailer est plutôt marrant. En tous cas je trouve qu'il est assez bien dosé et n'en fait/montre pas trop. Hâte de voir ce que ça peut donner. Et je suis également très content de voir que Will Forte est enfin reconnu à sa juste valeur, et commence enfin à apparaître un peu partout.
×
×
  • Create New...