Aller au contenu

Benj

Modérateur
  • Compteur de contenus

    10 473
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    1

Tout ce qui a été posté par Benj

  1. Je peux pas dire que j'ai aimé, mais j'ai pas détesté. C'est lent, c'est très lent, Zahler truffe son film de passage où il ne se passe pas grand chose. Par exemple Vince Vaugh qui becte un sandwich dans sa bagnole sous les yeux de Mel. Dans l'idée je veux bien, ça caractérise un peu, sauf que là pour le coup ça sert pas à grand chose. D'autant plus que juste avant, il avait demandé à Mel de s'essuyer les doigts après être allé pisser, mais grailler un casse-dalle sur ses sièges en cuir ça ne le dérange pas. Mais après y a un braquo, une séquence filature un peu limite, des braq
  2. Benj

    Total recall - Paul Verhoeven (1990)

    Revu hier sur le BR 4K US. Pour moi ça n'a pas pris une ride, c'est toujours aussi palpitant de bout en bout. J'ai même trouvé ça trop court. Je kiffe l'inventivité qu'ils ont dû déployer pour les SFX, Kuato, les décors, etc... Pareil pour tous les éléments funs qui nous faisaient rêver gamin, le scanner du métro, la grosse meuf sur Mars, les 3 nichons... Le BR US donc est region free pour la 4K, le BR est region B donc ça passe comme papa dans maman ici, et il est moins cher que le sold out français.
  3. Je l'avais vu au ciné lors de sa sortie en 1994, et je me souviens que la scène baise dans la cuistoche m'avait un peu chamboulé. A la revoyure c'est quand même très chaste. Sinon c'est un peu plan plan, ça se suit d'un oeil distrait parce que y a plus grand chose qui nous accroche passé les 30 premières demi heures. Je suis un fan de Woody mais là il ne m'a pas fait grande impression. Demi c'était mon crush de 13-14 ans, mais là pareil douche froide. Robert j'en ai toujours eu rien à foutre. C'est sans doute la dernière fois que je le verrais, adieu film de ma jeunesse.
  4. 4 petits blancs décident d'aller en boite et se trompent de chemin et finissent dans le hood. Dans ce hood il y a une guerre de gang et ils récupèrent un renoi, Geeter, qui se faisait courser par le gang des Chains, des mecs cosmopolites avec des chaînes, mais pas des grosses chaînes, plutôt de petites chaînes à fermer un cagibi par exemple. Bon bah là ils s'enferment dans un entrepôt de palettes et d'engrais et c'est Assault en lent. Les Chains entrent dans l’entrepôt et se font endormir par des bombes chimiques artisanalement fabriquées par Tracy et Herpès les deux meufs blanches. Aucun
  5. Benj

    Vos lectures du moment

    Jim Carrey L'amérique Demasquée - Adrien Dénouette Recommandé par Véro dans un PifffCast, et je plussoie, c'est vraiment un chouette bouquin. C'est vraiment bien analysé, la place de Carrey qu'avait Jim dans les 90's et son rapport à cette décennie, les parallèles avec Chaplin, tout le travail d'analyse sur sa filmo est très juste, l'après apogée et les années Bush, Obama, Trump, la disparition de la comédie dans les top au profit des super-héros (le point de vue sur l'arnaque Deadpool est tellement vraie) Si on aime Carrey et son humour de golmon et plus généralement la comédie
  6. Avec le décès de Connery j'ai sorti le film du placard, l'ayant laissé de coté parce que l'espionnage et moi ça fait deux. Le film passe bien finalement, j'ai rien pigé à l'histoire par rapport à la géopolitique de l'époque par contre. Sean au début est dégueulasse avec ses cheveux en biais et sa tronche d'alcoolo. Ça m'a agréablement surpris, après il se lave et c'est moins sympa. Michelle est mimi comme d'hab. Un film de son époque, platement réalisé qui ne vaut que pour les fan hardcore de Sean.
  7. Benj

    Super - James Gunn (2011)

    Revu hier, et je revois mon avis à la hausse. Sans doute parce qu'on s'en ai beaucoup mangé du super-héros soit disant borderline, Deadpoule en tête. Finalement toutes ses hallucinations autour de dieu ne me dérange plus, je trouve qu'elles servent juste à étayer la folie du gars. En 2021 le film parait plus réaliste que jamais. Bon, Rainn Wilson qui pécho Liv Tyler l'endive c'est toujours pas possible. Et la fin passe mieux mais de peu.
  8. Je ne me souvenais pas l'avoir vu, et j'ai profité d'un vil prix dans un cash pour me le confirmer. Finalement je l'avais déjà vu. Bon est ce qu'on peut trouver des qualités à ce film ? Moi je peux. Je trouve qu'il y règne une certaine ambiance, Dickerson est un artisan potable et propose parfois des images assez sympa, sans que ça bute le cul non plus. Mais y a des passages cool comme le rêve sanglant de la petite meuf (Bianca Lawson j'aime bien) ou les murs de cadavres. Le tout fait très artificiel et cheap mais j'ai trouvé ça frais. Le trip pimp/boogeyman franchement j
  9. Benj

    The Hunt - Craig Zobel - 2020

    Bah pareil que les autres. Cependant pour faire ma chialeuse : Sinon Betty Gilpin est encore une fois parfaite.
  10. Tain je me suis fais avoir parce qu'on me l'avait recommandé, alors que c'est tout nase. On ne pige jamais les motivations du tueur, de Fassbinder, de Fergusson, tout est haché et incongru, et des personnages sont mis de coté en cours de route. Apparemment Alfredson s'est fait emmerder par Universal, coupure dans le budget et donc beaucoup de pages du scénar qui n'ont simplement jamais été tournées... Puis c'est un peu triste de voir Val Kilmer trainer la patte alors qu'il avait le cancer de la gorge. C'est con parce qu'on en voit pas souvent des films tournés en Norvège, F
  11. C'est exactement ça, 6 sketchs dans lesquels chacun choisira celui qu'il a aimé ou non. Celui avec la caravane j'ai beaucoup aimé par exemple, la relation que le fille entretient avec le cowboy est choupi et le vieux cowboy qui s’énerve à la fin envoie du bois. Bien que pas très intéressante l'histoire avec Liam a bien fonctionné sur moi, j'ai trouvé ça assez poétique. L'orpailleur, sans plus. Celle de Buster Scruggs est insupportable et pas drôle. Celle avec James Franco totalement inutile. Et la dernière dans la voiture, le seul truc qui la sauve c'est le monologue du vieux tr
  12. Benj

    Miller's Crossing - Joel Coen (1990)

    Tout comme les autres. Comme DPG j'ai toujours entendu parler du film sans savoir pour quoi. Et après le visionnage je me demande pourquoi on en a tant causé. Le film vient après la gogolerie qu'était Arizona junior donc j'imagine qu'ils ont dû franchir un level aux yeux des journalistes. Mais effectivement c'est bien foutu, joué sans brio mais c'est tellement vain.
  13. Je ne suis pas passé à coté du film mais il ne m'a fait ni chaud ni froid. Peut être que j'ai été trop hypé, ou que je suis insensible aux enfants. Je n'ai même pas trouvé ça mauvais, juste ok. Tant pis.
  14. IL LE FOOOOOOOOOOOOOOOO !!! Découvert sur cette merveilleuse chaine Twitch Video_3000. Faut le voir ne serait ce que pour sa VF, les collègues de Wingsou complètement hystériques et défoncés de la colonne vertébrale et ses séquences SM sorties de nulle part qui rajoute du sel sur un plat déjà bien assaisonné. Un poil déçu que Wingsou ne trash pas plus. Bon y a une scène où on voit sa meuf chialer parce qu'à priori il l'aurait démontée un peu trop sévèrement juste avant. Puis il s'en servira éhontément comme appât SM à la fin pour choper le vilain.
  15. C'est presque un film parfait que je viens de voir pour la première fois. A part quelque fautes de gout, un coté burlesque parfois trop appuyé et Holly Hunter fadasse, le reste c'est du caviar. Mention à Randall "Tex" Cobb. Mention à la scène d'évasion, quand John Goodman sort de terre en gueulant puis tire William Forsythe par le pied. Mention au gros mec qui balaie le sol de la prison en grognant. Respect à Nico qui n'en fait pas trop, c'était le juste milieu entre folie, débilité et calme.
  16. Je ne me suis pas emmerdé, mais j'ai trouvé ça sans plus. Un regret seulement, que Steven ne s'amuse plus comme au bon vieux temps avec sa caméra. Ça m'a fait plaisir de voir un jeune William Atherton qui ne joue pas un connard. C'est un peu un connard quand même, mais pour moi Atherton c'est le journaleux dans Die Hard (d'ailleurs y a une scène dans laquelle des journaleux viennent emmerder son fils sur le bas de sa porte comme dans Die Hard) et le connard de l'inspection dans Ghostbusters.
  17. Est ce que tu as des assurances à nous revendre ?
  18. Benj

    Mind Game - Masaaki Yuasa (2004)

    C'était mortel en tout point. L'animation est top et ça fait du bien un peu de changement. L'histoire est un peu brouillonne et faut s'accrocher pour tout capter, mais si on possède le DVD de chez Potemkine il y a un DVD bonus avec un décryptage de certaines séquences par le réalisateur. Le passage dans le ventre de la baleine est sublime.
  19. Il ne se passe pas grand chose mais ce huis clos en chalutier qui pompe The Thing, Abyss et Alien fonctionne bien. Attention l'affiche est mensongère, à aucun moment on voit de gros poulpes roses.
  20. Benj

    Bloodshot - Dave Wilson (2020)

    Franchement c'était pas si pire. Faut toujours faire abstraction de la face bovine du Gasoil ça c'est certain. Mais le gars derrière la caméra vient du JV en tant que réalisateur de cinématiques. Et ça se voit, la partie dans le tunnel est assez sympa visuellement par exemple, même si ridicule.
  21. Et bien pareil, y a moins d'amourettes et de moments culcul dans cette S3. Cobracaille c'est quand même bourré de mecs qui ne savent pas se battre, mention spéciale à Ralph Macchio qui n'a pas progressé d'un iota en 35 ans, contrairement à Zabka. Le seul qui s'en sort bien c'est l'aigle punk.
  22. Benj

    Vos lectures du moment

    Le Rugissant - Raphaël Malkin Ouvrage racontant la vie tumultueuse et chaotique du producteur/dealer Rudlion, qui a entre autre fait émerger Expression Direkt, bosser avec Tonton David, écrit la mélodie de Ma Petite Entreprise de Baschung, etc... J'ai pas aimé du tout le style d'écriture très ampoulé qui se donne un genre. Après, une fois passé ce désagrément, on apprend plein de chose sur le milieu rap des 85's/90's et sur la vie du gars. C'est une bonne période en ce moment pour les amateurs de rap français, Manu Key sort son livre, Kamal Haussmann de Time Bomb aussi et
  23. Okami HD J'ai voulu me faire ça après avoir terminé RDR2 et j'accroche pas du tout, ni graphiquement ni scénaristiquement. Le gameplay a vieilli, mais le pire ce sont les phase de dialogues interminables avec le merdeux qui nous accompagne, et moi ça me sort du trip. No Man's Sky Du coup j'essaie ça. Je me rends bien compte que c'est un jeu sur lequel il faut s'investir pour profiter pleinement du titre. Je ne sais pas si c'est mon truc. Puis sur une PS4 fat ça rame à attaquer la falaise.
  24. Benj

    TOP / FLOP 2020

    Olivier PESANCEnot Underwater Debt collector 2 Séries : Tiger King, Craignos, Queen’s gambit OlivYEAH Besancenot Extraction (Tyler Rake) La terre et le sang Balle perdue Sea fever Bloodshot Série : Validé, The boys Olivier MEHsancenot Uncut Gems Color out of space Get duked! Seberg Cut throat city Forte I’m your woman Séries : Gangs of London, La flamme Olivier BesanceNO Project power The old guard Da 5 bloods
  25. J'ai bien aimé. Herzfeld se prend pour Tarantino et il aurait pu faire pire. Puis la galerie de personnage sans être trop caricaturale fonctionne bien. Un petit film des années pré Ben Laden qui passe bien dans le canapé. Et en plus Charlize fait ses débuts devant la caméra.
×
×
  • Créer...