Aller au contenu

Benj

Modérateur
  • Compteur de contenus

    10 403
  • Inscription

  • Dernière visite

Tout ce qui a été posté par Benj

  1. Benj

    Wii ou non ?

    Nintendo a fermé les serveurs liés à la Wii. Donc pas de MAJ pour les consoles ni les jeux.
  2. xw1vQgVaYNQ Bon bah c'était à chier hein. Y a zéro ambition, zéro originalité et zéro subtilité Les différents pouvoirs sont vraiment réduits, à part un mec élastique sous exploité et une bonne séquence d'un mec en feu, le reste c'est juste des keums qui deviennent balèzes. JGL que j'aime bien d'habitude fait un peu de la peine et Jamie a pris son chèque. Et l'ajout du rap à l'ensemble ça sert tellement à rien et c'est limite gênant de jeunisme.
  3. Je me suis demandé pourquoi je n'avais jamais entendu de samples du film dans des chansons rap. Parce que de la punchline d'alcoolo y en a à la pelle. Je viens de regarder l'édition Gaumont, et je trouve le visuel immonde.
  4. YhOPNxLwru8 C'était sympa, je le reverrais sans doute un jour, mais ça ne m'a pas non plus époustouflé sans plus. J'ai réussi à tenir face à Belmondo qui cabotine en faisant des claquette. Gabin c'est la classe. Le mec qui tient le bazar était cool. Vu sur le BR chopé à 5 boules chez Book-Off, l'image est un peu tramée parfois et pourtant il a été restauré.
  5. Découvert hier soir en BR correct. J'avoue qu'à un moment donné j'avais envie que ça se termine. Parce qu'une fois qu'on a tous les éléments on a envie que d'une chose c'est de voir la confrontation finale. Mais ça met des plombes. Après Mulcahy torche super bien son film, et l'intro est juste maboule de sauvagerie. Qu'est ce qu'il se passe dans la tête d'un mec pour qu'à un moment de sa carrière il arrête de faire d'aussi beaux plans ?
  6. r9Q_WESQUVw Jusqu'à l'évasion je reste captivé, mais dès qu'ils sont dehors c'est la où je commence à m'ennuyer et à perdre de l’intérêt pour le film. Le thème principal me casse aussi l'ambiance Stalag. Je n'ai pas de fascination particulière pour McQueen, je trouve que Coburn, Attenborough ou Bronson sont bien plus intéressant à regarder.
  7. Benj

    Mulan - Niki Caro - 2020

    Déjà que certains partaient pour boycotter le film vu que l'actrice principale soutient le gouvernement concernant ce qu'il se passe à HK. D'autres dû à l'absence du dragon.
  8. Plutôt bien aimé mais sans plus. Je crois que c'est dû au fait que ça flotte trop pour moi, mais je reconnais que le parti pris esthétique défonce. Diane Lane que j'avais découvert dans Judge Dredd est effectivement au top. Par contre Mickey Rourke je ne pige pas comment on a pu lui coller une image de sex symbol avec sa tronche de flétan et ses crevasses sur la gueule. Je comprends pourquoi il n'a jamais aimé sa tronche.
  9. Ouaiiiiis ! Ma chérie s'est contentée de l'épisode d'en mode VHS. Tant pis.
  10. Benj

    Police Story - Jackie Chan (1985)

    Question : Il y a des scènes où l'image est dégueu, du genre elle est déformée, inclinée ou recadrée mais sans proportion. C'est le film qui est comme ça où c'est mon DVD Metropolitan qui craint ?
  11. Benj

    Police Story - Jackie Chan (1985)

    Tiens justement son perso de nunuche potiche m’a un peu gavé. J’ignorais totalement l’existence de Maggie Cheung.
  12. dqWWBmlIq4s Elle est bien sa série. C'est court, drôle, bien interprété et plutôt bien emballée. Pis j'aime bien les interludes musicaux à base de talk box. Et son pote est joué par Le Foulala, membre du groupe de West Coast française Les Sales Blancs . Et c'est dispo ici : https://www.france.tv/series-et-fictions/series-comedies/craignos/
  13. Benj

    Vice - Adam Mc Kay - 2019

    Boah j'ai appris quelque truc quand même. A savoir si c'est vrai après... Mais ils disent bien au début qu'ils ont un peu fait ce qu'ils voulaient dans le scénario. Je me dis que quand même si ils étaient aussi impliqués, pourquoi personne ne vient leur chercher des noises, ne serait-ce qu'un tout petit peu ? Parce que là le mec a quand même déclenché des gros bordels. Sinon Bale c'est bien la transformation tout ça mais j'ai pas arrêter de penser à sa santé.
  14. EpXMJ3wo0kI Je ne l'avais jamais vu celui là. J'ai eu un peu de mal à entrer dedans, mais une fois passé la scène dans l'appart de Jackie c'est passé crème. Je réalise que la destruction du bidonville a été pompée dans Bad Boys 2 et la scène du bus dans Tango & Cash. La fin dans le centre commercial où ils pètent toutes les vitres disponibles vaut à elle seule le visionnage. Les suites sont bien ou bien ?
  15. Effectivement, bon je préfère la fin normale.
  16. WHAT ? Non je ne savais pas qu'il y en avait une.
  17. Inside (2016) Je pensais avoir droit à un énième jeu en ombres chinoises comme on en a eu beaucoup à un moment (d'ailleurs c'est le même studio qui on fait Limbo) puis au final le jeu arrive à aller plus loin que son gameplay. Pas de spoiler mais la dernière partie vaut à elle seule le fait de se taper tous les niveaux avant. Et émotionnellement ça laisse des traces. Avant on était récompensé avec le déblocage d'un perso, ou un autre goodie, maintenant tout est en DLC, mais c'est fin c'est une récompense d'un autre niveau.
  18. Revu hier et c'est un poil trop long, sinon il passerait nickel pour moi. La redondance des scènes d'ambulance casse un peu le rythme. Mais je peux comprendre le plaisir de se taper un film sur la nuit à NY avec un Nico sobre mais éclaté. Y a un coté Spike Lee des beaux jours que j'aime bien.
  19. Pareil que le monsieur du dessus. Là où le film est bon c'est dans son message politique face à une énergie verte. Après il le traite façon Le Fugitif un peu ronronnant.
  20. Ok, mais l'avion il chasse en planeur à Dunkerque, en faisant des ronds et en basse altitude, puis repart tranquille en Angleterre, en faisant des ronds. Je ne suis pas ingénieur aéronaval mais ça m'a l'air légèrement tiré par les cheveux. Et le concept du temps, j'avais capté. Mais je trouve ça chiant comme la plupart des Nolan.
  21. Ouais comme tout le monde j'ai trouvé ça chiant, pas d'implication, et c'est plein de boulettes (ça plane vraiment aussi longtemps un avion ?). Je confirme. Architecte de formation, je peux t'assurer que les velux par exemple ça n'existait pas en 40, ni l'architecture moderne. La scène d'intro avec le gars qui courent dans la rue souffre particulièrement de ces anachronismes. Après on doit être 15 mecs a l'avoir remarquer.
  22. aK-X2d0lJ_s C'est pas folichon. Les points noirs ce sont les bastons et gunfights qui sont un peu mous de la bite et brouillons. Le cast fait le job, et le scénar évite les clichés.
  23. Complètement d'accord avec toi. Je râlais sur le coté cliché de certains trucs, mais finalement, le rap c'est quand même une succession de clichés en audio. Donc tout ça appliqué dans une série finalement ça passe. J'ai un peu de mal avec l'écriture paresseuse parfois. Comme le name dropping, à chaque épisode on a le droit à des "qui c'est lui ? c'est untel celui qui a signé tous les sons de..." Ou des enchainements un peu trop speed, le gars se paie un concert au Zenith et y va sans se préparer ni rien, ou enregistre un album sans qu'on y assiste. Mais j'attends la S2.
  24. 6-AeSFk_wPY C'était correct, mais ça laissera pas de traces. C'était un plaisir d'y trouver Paul Giamatti et Rachel Weisz.
×
×
  • Créer...