Jump to content

riton

Staff ZoneBis
  • Posts

    3,114
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by riton

  1. https://www.franceculture.fr/emissions/le-monde-vivant/le-blob-une-cellule-surdouee
  2. D'accord avec Prodigy : c'est distrayant, mais en termes de travail documentaire, ça vaut pas grand chose. On voit passer de temps en temps des sujets potentiels, mais la série est bien trop occupée à fournir un récit racoleur à base de rebondissements et de suspense pour les explorer vraiment. Donc oui, c'est assez fun, ça passe le temps sans ennuyer, mais ça me marquera pas.
  3. Si ma mémoire est bonne, pas de tournage devant projection. Je crois bien qu'il disait avoir tout tourné live. Mais ma mémoire peut défaillir aussi
  4. Mandico dit que tout est tourné live. Ce dont tu parles sont des surimpressions (le film passe deux fois dans la caméra et on cache/contre cache).
  5. Juste pour info : il n'y a aucun "fond vert" dans le film.
  6. Vu en salles à l'époque, et ça fonctionnait très bien, avec un apport notable de la bande son (la BO de Kawai est d'une efficacité redoutable). Et quand même, bien avant les vidéos virales de décapitation accessibles en deux clics, c'est un grand film sur la contamination par l'image.
  7. Quand je coule un bronze, j'ai pas en tête de faire un Saint Honoré. Mais c'en est pas moins de la merde. Et si t'en manges, tu seras malade.
  8. Et pour aller dans le même sens : http://www.justice.gouv.fr/include_htm/reforme_penale_chiffres_cles_plaquette.pdf En bas de page 3, les délais d'exécution des peines d'emprisonnement ferme. Sinon : https://oip.org/analyse/la-comparution-immediate/ Pour la comparution immédiate (qui concerne des délits donc et pas des crimes) : "À Marseille, 77 % des personnes sont condamnées à des peines de prison ferme, dans 69 % des cas avec un mandat de dépôt. " Ce qui veut dire que plus d'accusé sur deux part direct en tôle. Sinon cette émission c'est vraiment du caca liquide. Même le pire des mondos semble digne et bien réalisé à côte de cette sous-daube.
  9. En termes de qualité/couleur, le Synapse écrase tous les autres. Mais c'est cher (ça baissera certainement) et c'est zoné. Mais bon, vu la qualité du travail effectué, je serais vraiment étonné que personne ne reprenne leur master.
  10. Au bout du pont la canicule, la poule y pond.
  11. Le DVD US Warner a des stf, plus un com audio avec le réal (non st).
  12. Il y aura des BR à l'étranger, pas de doute là-dessus.
  13. Perso j'attends le Synapse. AMHA, il y a de bonnes chances que leur travail sur l'image relèguent les éditions antérieures aux oubliettes.
  14. C'est une curiosité notable, et il y a des bonnes choses, mais le "procès" qui aurait dû être le moment fort du film est à ce titre assez décevant. A mon sens, ce petit manque d'intensité mal placé empêche le film d'atteindre sa pleine puissance. Dommage, même si ça reste recommandable.
  15. On retrouve là le réal de King of Pigs et The Fake, celui qui s'est lamentablement ramolli/dissous dans Train to Busan. Alors effectivement, ça manque cruellement de moyens, les décors sont expédiés et l'animation est par moments très limite. Et c'est bien dommage parce que comme le signale Jeremie, c'est assez radical et bien écrit avec un discours fermement assumé. C'est aussi un retour aux vrais fondamentaux du film de zombie moderne : les zombies sont là pour donner un cadre et une dynamique narrative à une histoire/des personnages/un discours. On regrettera qu'une partie du buget de Train to Busan ne soit pas allé dans les caisses de la prod technique de Seoul Station. En raccourcissant de quelques minutes le TGV zombie de mes couilles, il aurait pu donner naissance à un vrai classique en puissance. Ça reste chaudement recommandé.
  16. "Combat sans code d'honneur" c'est Jingi naki tatakai, Battles without honor and humanity en anglais. Le premier de la série, quoi. http://www.dvdbeaver.com/film5/blu-ray_reviews_70/battles_without_honor_humanity_blu-ray.htm
  17. Oui, il y a une poignée de Roman Porno nunsploit. Comme ça vite fait, on peut citer Runa's confessions de Masaru Konuma featuring un méchant prêtre occidental rouquin (les pires), Wet and Rope de Koyu Ohara, Sins of Sister Lucia du même Ohara, Catholic Nun's Rope Hell de Katsuhiko Fuji... chez la Toei, il y a Torn Princess de Yuki Makiguchi et puis bien sûr il y a des épisodes des Joy of Torture avec des bonzesses.
  18. J'avais trouvé la saison 1 un peu meh. Mais d'après ses deux premiers épisodes, cette deuxième année part sur un rythme bien plus convaincant. C'est pas plus fin, mais c'est plus gore, plus trash, donc c'est mieux.
  19. C'est super bien. Dans les limites de ce type de prod (c'est une OAV donc avec des moyens plus limités que ceux d'un film cinoche) c'est juste extra. L'esthétique tue tout, c'est bizarre, inquiétant... c'est vraiment un classique incontournable de la période dorée de l'OAV nippone.
  20. La scène finale dans le bar est extrêmement convenue d'un point de vue du style "noir". C'est vraiment cliché, et à mon sens, mou. L'évolution du personnage de la procureure sur la fin c'est juste pas possible. On dirait vraiment que les auteurs ont tourné leur veste sur ce coup là. Et justement c'est écrit pour permettre ça, notamment la "résolution" de l'intrigue qui est juste en désaccord avec le reste de la série - son approche descriptive, désabusée. Ca sent la couillemolisation en fin de parcours. Enfin c'est mon ressenti.
×
×
  • Create New...