Aller au contenu

riton

Staff ZoneBis
  • Compteur de contenus

    3 098
  • Inscription

  • Dernière visite

Tout ce qui a été posté par riton

  1. riton

    Arret d'Arret sur Images

    Finalement, y'en a qui peuvent continuer à regarder TF1 et lire Voici. Ca leur convient très bien.
  2. Rien que de lire : Je me sens mon estomac se révolter.
  3. riton

    Arret d'Arret sur Images

    Oui, mais elle est d'une beauté classique, presque sans mérite à ce stade. Tandis que Maja...
  4. riton

    Arret d'Arret sur Images

    Tout à fait d'accord avec Prodigy. Le ton était trop prétentieux en regard du contenu, lequel n'était pas toujours top niveau non plus, faut être honnête. N'empêche qu'au final, c'est une des rares émissions télés régulières intéressantes. Et puis il savait choisir ses collaboratrices.
  5. il y a les salles IMAX (je n'y suis jamais allé), mais IMAX c'est aussi un système de prise de vue. En gros on expose du film 70mm en défilement horizontal : du cinéma en moyen format en quelque sorte. Les possibilité de l'image doivent être énormes, notemment en termes de photographie (bien qu'il soit hors de question que je mette les pieds dans une telle salle ) http://fr.wikipedia.org/wiki/IMAX
  6. riton

    HOSTEL 2 - Eli Roth, 2007

    Nan mais il a raison Joe. Ca rigole, ca rigole, mais rappelez vous comment le monde étatit triste avant les films d'Eli Roth. On peut bien lui pardoner un si petit manque de modestie.
  7. riton

    Gong Tau - Herman Yau (2007)

    Oui, bon, ça la l'air un peu cheapos. Mais il est loin le début des 90's et sa sarabande de cat III foufous.
  8. Sortie en video le 25/06 du nouveau cat III de Herman Yau. Herman Yau, putain ! Le trailer : http://www.youtube.com/watch?v=Gs4ip-bvZKA Lam Suet, des mille-pattes et des femmes nues ! Bon, en revanche il semble que les derniers films d'Herman aient étés tournés en HDV, donc il est possible que ce soit le cas pour celui-ci aussi.
  9. riton

    [Hk Video]

    Il est pas encore en magasin, à Lyon tout du moins.
  10. Je pensais à une sortie "technique" sur un tout petit nombre de copies qui circulent sur le territoire. Je voudrais vraiment voir ce que donne la photo en salles. Et bon, Hitomi est peut-être mignonne, et dans certains film il est possible qu'elle convienne parfaîtement. Mais là, à chaque fois qu'elle est sensée exprimer quelque chose, elle me rejette en dehors du film. Désolé. Bon, de toutes façons, les pros de la J-pop à l'écran j'ai souvent du mal. La dernière fois c'était dans Hold Up Down, terrible. Commercialement ce doit être rentable mais du point de vue de la performance, on vo
  11. aka Akumu tantei Le Nightmare Detective du titre est un jeune homme dépressif capable d'entrer dans les rêves du dormeur. La police va faire appel à lui dans le cadre d'une enquête sur une série de morts supectes. C'est un résumé excessivement court, mais la partie développement de l'action se situe au début du film, la fin étant axée sur des enjeux de sens. Mieux vaut donc ne pas trop en révéler, histoire de ne pas gâcher l'impact des scènes liminaires. A ce titre on peut d'ailleurs mettre en garde les spectateurs potentiels contre la lecture de pitchs trop détaillés. Nightmare
  12. riton

    [Hk Video]

    Tu les as vus ?
  13. Oui bon, à ce prix il risque d'y avoir des décus quand même. Moi je l'aime bien cet animé, je l'aime même beaucoup, mais il est techniquement très limité quand même.
  14. @ DPG : Hum. Dénigrer les propos d'une forumeuse d'à coté alors que tu peux aisément lui causer directement... J'imagine que tu es un peu fatigué, et certain que tu es plus sympa que ça
  15. Un petit groupe d'amis, et ex-compagnons d'armes décident d'améliorer leurs conditions de vie en Chine populaire : ils vont passer la frontière Hong-Kongaise et effectuer un braquage de bijouterie. Evidemment, tout ne se passe pas aussi bien que prévu... Long Arm of the Law premier du nom a été souvent considéré comme le film originel de l'héroic bloodshed. C'est certainement au moins partiellement vrai si l'on pense aux films noirs et âpres de Ringo Lam et Kirk Wong, beaucoup moins si l'on songe aux ballets esthétiques et sanglants de John Woo. Car à défaut d'être exempt de défauts techniqu
  16. Je suis un peu d'accord, c'est assez foutraque sur la fin. Mais le film baigne dans une ambiance et une poésie qui n'ont aucune chance d'être le point fort d'un remake US, lequel se chargera d'aplatir tout ça histoire que le spectateur lambda soit bien assuré que rien ne lui ait échappé. Finalement je préfère sans doute une version un peu brouillonne.
  17. Rien n'est moins sûr : mon prof de Français de 1ère ne m'a laissé que très peu de souvenirs littéraires. Mais je me souviens qu'elle tenait mordicus à l'utilisation du mot "formidable" dans sons sens de "redoutable" à l'écrit comme à l'oral. Ce qui prouve a) qu'elle était vieillie et b) qu'elle ou un des ses anciens élèves a pu faire cette traduction Donc à mon avis, ce n'est pas une faute de sens, mais de registre. Qui mérite l'indulgence du jury, soyez pas vache m'sieur... On s'en fout bien évidemment, et c'est histoire de galèjer. De toute manière c'est pas pire que de parler de f
  18. C'est pas totalement faux, plutôt une erreur de registre : formidable : Vieilli ou littér. Qui est à craindre ou qui inspire une grande crainte, qui est dangereux de nature ou terrifiant d'aspect. Aspect formidable; sinistre et formidable, formidable et monstrueux. Synon. effrayant, effroyable, redoutable, terrible.
  19. riton

    Kumite

    En tous cas ça a pas du faire un carton à la vente, parce qu'au Gibert de Lyon y'en a des floppées sous emballage d'origine et bradés.
  20. A noter que les bonus du disque US de la version uncut proposent des extras contenant des passages amusants - Marilyn Chambers faisant une tentant d'expliquer comment réaliser une "deep throat" mais n'arrivant pas à garder son sérieux - mais surtout une interview d'Annie Sprinkle, absolument charmante, qui évoque sa recontre avec Damiano, lequel évoque la belle Annie avec une émotion communicative. Je ne sais pas si ces bonus sont inclus dans l'édition Z2 ?
  21. J'ai trouvé le docu pas mal du tout, bien que trop court. L'angle choisi est certainement celui d'une certaine nostalgie, et donc vouloir tirer une vision globale de la société de l'époque par ce biais est illusoire, mais d'un autre coté on n'a pas de mal à constater que le porno 70's pouvait présenter des qualités absentes de la production contemporaine. Sur le plan de l'histoire juridique, je ne savais pas que DT avait subi un nombre aussi important d'attaques. Bien sûr Inside DT manque sa cible militante, à savoir d'aborder en profondeur la définition de "l'obscénité vs les bonnes moeurs"
  22. Le bronzage intégral a été de courte durée.
  23. C'est sympa bien sûr, mais ça casse pas des briques non plus, et à moins de ne jamais s'être intéressé au système de rating américain ce n'est pas très édifiant. Grosso modo, on pourrait séparer le film en trois : - Kirby Dick engage les services de détéctives privées histoire de découvrir qui sont les mystérieux américains moyens qui décernent les classements. S'ensuit une enquête qui se laisse voir, mais pas folichon non plus. - des interviews de réalisateurs dont les films ont été classés NC-17, de critiques et scénaristes jalonnent le métrage. L'ensemble de ces interventions tente de mon
×
×
  • Créer...