Aller au contenu

Robe Bottine

Membre ZoneBis
  • Compteur de contenus

    105
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

0 Neutral

À propos de Robe Bottine

  • Rang
    Bruno Mattei

Converted

  • LOCATION
    Veni, vidi, reparti
  1. ah oui alors. presqu'autant qu'une compil des meilleurs clips de paris spears, britney hilton et lindsay truc. j'en peux deja plus d'attendre
  2. Je lis/entend partout que le second enterre facile le premier. Bin merde franchement. Le premier Amityville a beau paraitre plus lisse, plus carré, il reste bien plus efficace que cette séquelle dispensable, victime de sa surrenchère et de son excès dans l'horreur. A un tel point que ça m'a gavé très vite, bien avant la seconde moitié ridicule, interminable tout cela pour s'achever dans la bouffonnade. Mais je reconnais volontiers que la métamorphose finale est assez flippante
  3. Un bon giallo de Martino et pourtant, peut etre son plus faiblard (en tout cas le plus insipide) comparé aux 3 gialli qu'il a tourné avec Fenech et surtout Torso.
  4. Un psycho-killer bien moisi j'trouve. La seule bonne chose, c'est le tueur, assez barge, du genre à causer tout seul et se branler au téléphone mais ça manque terriblement de sang ou de déviance quelconque, les agressions et les meurtres étant systématiquement hors-cadre, en tout cas dans la version française, dispo en vidéo sous le titre "Brigade anti-viol". Je ne sais pas ce qu'il en est de cette prétendue version intégrale qui existerait en dvd.
  5. Bah de toute façon, pour espérer le voir, y'a pas 36 solutions. Méthode réprouvée approuvée par moi aussi Concernant les sous titres, ils n'existent pas. En revanche, dispo chez Mr Donkey et tous ses amis, il existe une espèce de traduction en anglais faite par un occidental, se présentant sous la forme de sous-titres expliquant les grandes lignes du film à divers moments clés. C'est un fichier .nfo de 2 Ko. Vivement conseillé mais bon, comme expliqué plus haut, l'histoire est superficielle...peu de dialogues, c'est surtout le visuel qui prime ici.
  6. Si on peut volontiers s'interroger parfois sur la santé mentale des japonais (et ce n'est certainement pas ce film qui va nous rassurer là dessus), on ne peut en revanche nier qu'en matière d'avance sur leur temps, ils se posent là. Hausu a déjà 30 balais et pourtant, il épouse une telle richesse inventive et visuelle qu'on jurerait que le film n'a pas plus de cinq ans d'ancienneté. Bien sur je suis surement pas en train de dire que les films d'antan sont systématiquement pauvres artistiquement et les oeuvres récentes des modèles de prouesse artistique. Non, c'est juste que les faits sont là :
  7. y'a même des liens peut etre avec David Cronebegr et Daroi Argeton va savoir
  8. Un peu pareil que vous. Passe encore la première vision, globalement, on en ressort plus ou moins satisfait. en revanche, faites le test, repassez-vous le une seconde fois et là, le résultat apparait comme bien plus laborieux et finalement, on attend qu'une chose : que ça se termine vite, si on a pas craqué avant en appuyant sur le bouton STOP, voire EJECT direct.
×
×
  • Créer...