Aller au contenu

Lost Souls - Tun Fei Mou - 1980


Messages recommandés

 

Quand la Shaw Brothers touche les extrêmes...

 

Sur les rives d'un Salò, Lost Souls nous parle des mésaventures d'un groupe d'immigrés clandestins croupissant dans un camp improvisé par une bande de cinglés.

Qu'on ne s'étonne pas que le même Tun Fei Mou réalisera plus tard le fameux Camp 731, puisque celui-ci lui a sans doute servit de brouillon.

 

Il en résulte une oeuvre d'une grande sauvagerie, mais dont l'impact est totalement annihilé par le ridicule ambiant (surjeu des acteurs, rythme défaillant...), accusant l'ensemble de se prendre bien mal au sérieux. Et je dis bien mal, puisqu'il n'y est censé n'avoir aucun humour...

Ceci dit, c'est pas très drôle non plus

 

Le film accumule les passages à tabac à répétitions et tout le monde gueule et chiale à s'en faire péter la glotte : une femme est violée, enduite de cire chaude puis balancer comme un ballon ; un gamin se fait briser la nuque ; un gros porc vient faire sa traite des blanches...

En fait le plus étonnant intervient lorsqu'un jeune garçon est changé en table humaine puis se fait violemment sodomiser jusqu'à la garde par le vieux propriétaire des lieux le tout filmé avec beaucoup de complaisance. Ce qui mènera la victime à se venger de manière particulièrement barbare...

 

Bon sinon, c'est quand même fatiguant

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un film vraiment intéressant pour ceux que la polémique sur le rapport message politique/exploitation intéressent. Camp 731 était déjà un objet emblématique du débat, et ce film du même auteur, antérieur donc, maintient l'ambiguité. Le père Mou trace son sillon entre dénonciation du sort réservé aux immigrants de Chine continentale et fascination des scènes "croustillantes", vacillant tantôt d'un côté, tantôt de l'autre. Surtout de l'autre il faut bien l'avouer.

Le résultat est comme l'a dit Jeremie inégal, mais fascinant.

Il y a de bonnes chances que le DVD IVL propose une version plus complete que celle qui a du sortir en salles à l'époque, avec quelques plans furtifs d'organes génitaux.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...