Jump to content

Rosemary's killer - Joseph Zito - 1981


Jeremie
 Share

Recommended Posts

 

Entre horreur pas clean et actioners cultes, quel esthète ce Zito

 

30 ans après une tragédie amoureuse (un soldat rentré de la guerre a buté sauvagement sa copine et le nouvel amant de celle-ci), alors que la fête bat dans une petite ville du New-Jersey, un G.I fantomatique surgit des ténèbres et décalque les sauvageons qui lui barre (ou pas) la route.

Le frangin de My Bloody Valentine puisqu'il partage pas mal de points communs avec celui-ci : action resserrée dans une petite ville, bal annuel, tragédie passé, tueur imposant et bourrin, ambiance sympa...

Tellement similaire, qu'on y retrouve le même genre de personnages merdeux (bien qu'on nous épargne dans mes souvenirs les ritournelles amoureuses) et un rythme tout aussi défaillant soudainement émaillé de mises à morts grandioses : lame de baillonette traversant une tête, victime surprise dans sa douche par une belle fourche, carnage dans une piscine, coup de fusil bien placé...

Savini is God

Ceci dit le plan final, bien que incongru, est assez traumatisant

 

Une jaquette custom bien meilleure que celle du Blue Underground original :

 

Link to comment
Share on other sites

  • 3 years later...

C'est sympa. Dans la bonne moyenne des slashers de l'époque. La mise en scène sans être transcendante est correcte,il s'y dégage une belle ambiance, le casting lui est bidon comme tout bon slasher 80's qui se respecte. Par contre il y a un gros passage à vide vers la moitié du métrage, du coup on s'emmerde un peu et il faudra attendre le dernier quart d'heure pour que ça redevienne un peu plus nerveux. En fait l’intérêt réside avant tout dans les meurtres très gore signés Savini, sacrément efficace et bien foutus.

 

Vu sur le BD de qualité moyenne. L'image est assez bruitée et granuleuse, c'est même flagrant durant les scènes qui se déroulent dans l'obscurité.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...