Aller au contenu

Vengeance - Johnnie To (2009)


Messages recommandés

Johnny To a malgré tout mis en scène P.T.U. que j'ai adoré. Par contre je ne comprend pas l'intérêt que peuvent porter certaines revues qui font de To LE cinéaste de l'ex-colonie britannique. Pour moi, il est à l'image de la plupart des réalisateurs locaux : capable de faire de bons films entre un paquet de produits totalement insipides.

Mais je pense que j'irais voir Vengeance, juste par curiosité.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est clairement LE polar de To à éviter. Et évidemment, c'est de celui-là que tout le monde (enfin, plus de monde disons) va causer, et c'est celui-là qui restera dans l'esprit du public à cause de l'autre tanche QUI EST L'ACTEUR LE PLUS NUL AU MONDE, il faut bien lui rendre ça, il le mérite sans l'ombre d'un doute.

 

Après Sparrow et Mad Detective, c'est une grosse, grosse déception. Espérons que ce sera un four, et que To retournera à des projets inventifs et enlevés.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moralité : ALAIN DELON A PEUT ETRE PAS EU SI TORD QUE CA DE REFUSER !

 

PS : Pr Johnny, ça a jamais été Pacino, mais je l'ai qd meme jamais trouvé aussi mauvais que là jusqu'ici, donc je pense vraiment que l'anglais a été un gros point noir, aussi bien pr lui pr jouer, que pr To pr le diriger...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
L'intrigue est juste la plus bateau du monde, Johnny joue super mal (même si à sa défense, je pense que jouer en anglais l'aide vraiment pas), on se passionne jamais vraiment, ya 3 tonnes de trucs tirés par les cheveux, et qques scènes, effectivement à la limite du ridicule (pr rester poli). Donc oui, 2-3 trucs qui fonctionnent, qques idées ici ou là, mais noyées ds un truc tellement banal que j'ai déjà oublié la moitié du truc...

 

Chez Johnny To, comme je le disais, c'est comme dans un Godard (mais en fun, et avec des guns...) il faut parfois prendre 2 ou 3 séquences, parfois tout, parfois moins... Mais attaquer ses scénars, là oui, je suis d'accord, on peut y passer des heures. Mais je crois pas (surtout ici) que c'est ce qui l'intéresse...

 

Il m'a l'air plus passionné à mettre en scène des gimmiks, à créer des personnages qui sont généralement réussis (les 3 badass qui partent dans une wild bunch-like par idéologie, et au charisme incroyable). Sauf que là c'est foiré plus souvent que c'est réussi...

 

Personnellement c'est ce que j'ai toujours aimé chez Tsui hark et le cinoche HK : des passages qui sont des bravoures, qui fonctionnent comme beaucoup d'expérimentation mais qui ne sont pas forcément des chefs d'oeuvre loin de là... des films qui sont capables du meilleur comme du pire, jouant à ça à 3 minutes d'écart !

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah mais il fait ce qu'il veut To, je lui demande pas de changer son approche du cinéma pour me combler hein, pas de soucis. Juste pr le moment, ce que j'ai vu ne me plait pas, j'explique pourquoi, ça s'arrete là... De tte façon, plus globalement, plus j'avance, plus je vois que le cine HK (voire asiatique ds son ensemble) et moi, hormis qques exceptions, ça fait 2 ....

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je peux comprendre... En plus moi c'est un cinoche avec lequel j'ai grandi, alors je suis pas forcément représentatif, dans le sens où à l'instar d'autres cinémas, tu fais abstraction des gros poncifs ou des défauts qui te faisaient tiquer au début pour te pencher sur autre chose.

 

Aaaaaahhhh, Story of Ricky...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

To, c'est un branleur.

Il se pignole un peu avec sa caméra, se regarde filmer, et privilégie la forme au fond, ce qui donne parfois des films creux.

Mais un branleur qui a un tel talent de metteur en scène que c'est un de mes réals préférés depuis quelques années.

Et puis il a une clique d'acteurs fidéles, Anthony WOng et Lam Suet en tête, tellement excellents, que rien que pour eux, ça vaut le coup de se déplacer.

Quoique...problème: la médiocrité d'un Halliday pése-t-elle plus lourd que le talent d'un Wong?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 11 months later...

Bon bah ça va c'est pas si nul comme j'ai pu le lire. C'est certes un To mineur (pas une tuerie comme la plupart de ses autres films comme Exilé par exemple), mais c'est pas mauvais. Comme d'hab avec To, une photo et une réal excellente, l'atmosphère de ses films réussit à elle seule à ne pas s'ennuyer. Les scènes de gunfights sont superbes, même s'il est vrai qu'ils sont moins palpitants que d'habitude. Le véritable problème de ce film, c'est que le scénario est extrêmement mince, et s'avère étiré à l'extrême, notamment grâce à des dialogues très espacés (pourtant ils sont pas nombreux) et plein de scènes au ralenti qui font gagner du temps. Certaines idées un peu ridicules aussi sont pas top (le pique nique familial entre tueurs, la prière...). Quand à Johnny (le notre), il est pas aussi mauvais qu'on a bien pu le dire. Sa prestation ne restera pas dans les mémoires (et ne mérite certainement pas un prix), mais bon il fait le boulot. Voilà, ce To là ne restera pas dans les annales, mais il se laisse tout de même regarder.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 years later...

Bon, c'est pas une grande surprise, "Vengeance" m'a déplu.

Johnny joue comme une burne (je l'ai vu en VF et son auto-doublage ressemble à une parodie des Inconnus) sous son chapeau en feutre tandis que To soigne ses cadrages mais aligne les mauvaises décisions (il réutilise son espèce d'hémoglobine en poudre, il n'y a rien de plus irritant, met l'accent sur les éléments les plus risibles du scénario - le coup du manteau qu'il te fait passer à coups de truelle, Johnny à genoux sur la plage, j'ai alors imaginer une variante surprise du sketch avec de "Creepshow" avec Leslie Nielsen). Bref, Johnny ou pas, c'est toujours le même cinéma narcissique et indigeste. Au moins il reste fidèle à lui-même.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 8 months later...

Quand Johny s'agenouille sur la plage, j'ai cru qu'il allait nous chanter "Un Jour viendra".

 

To, je connais pas des masses, et ce Vengeance m'a pas paru extrordnaire. Déjà le scenario est tout pourri : on tue la fille à Jojo qui embauche trois porte-flingues qui passaient par là, eux même retrouvant les tueurs après une enquête de deux minutes et un passage chez le Randy le Ferrailleur local (un vieux chinetoque qui a des armes dans ses frigo).

 

Reste une photogénie certaine dans les fusillades et notre Jojo national qui se prend pour Charles Bronson, dans tous les sens du terme et qui en prend un plaisir manifeste. Bon c'est pas l'acteur du sicèle, mais il est bien épaulé par les seconds rôles.

 

J'avoue que je comprend pas trop pourquoi To l'a choisie lui. Alain Delon était pas disponible ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
J'avoue que je comprend pas trop pourquoi To l'a choisie lui. Alain Delon était pas disponible ?

 

Bah oui c'est exactement ça

(To étant très grand fan de Melville)

Delon a été attaché au projet, je sais plus pourquoi il a giclé.

Mais comme il y avait du fric français dans l'histoire, il fallait le remplacer par une star française bankable avec un minimum de charisme. C'était Johnny ou Eddy Mitchell.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...