Aller au contenu

Antichrist - Lars Von Trier (2009)


Messages recommandés

héhé, tu m'as devancé de quelques secondes

La photo + le casting, ça fait envie.

Avec Von Trier derrière la caméra, par contre, ça laisse un peu sceptique pour le moment.

 

Certes mais sa série TV The Kingdom était bien flippante alors je lui laisse le bénéfice du doute...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Attendez, Anders tomas jensen (les bouchers verts + adam's apple ) est au scénar qd même !

 

Et sur imdb on trouve une itw de charlotte des plus gouleyantes, issue de figaro madame :

 

Vous avez terminé Antichrist de Lars von Trier. Que pouvez-vous en dire ?

 

Ça commence par un drame, un couple qui a perdu un enfant. Le mari tente de faire suivre une thérapie à sa femme en l’isolant dans une cabane au milieu de la forêt. Puis, ça se poursuit en film d’horreur. J’étais dans une telle confiance que je me suis complètement abandonnée. Le film n’est pas sage du tout. Tout est extrême, presque gore, presque porno. Nous avons tourné beaucoup de scènes de sexe et j’oubliais ma pudeur. Je n’avais plus aucune barrière ! J’ai l’impression d’avoir participé à une master class… Je n’ai pas vu le film terminé, je ne sais donc pas ce que ça va donner : ça m’inquiète et ça m’excite à la fois.

 

J'en causerai sur mon p'tit site de ciné scandinave une fois la ba dispo.

 

P'tite pub perso, hop : http://www.lesgivresdlabobine.com/

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 month later...

Je ne connaissais pas trop le cinéma de Lars Von Trier mis à part Breaking the Waves et Dancer in the Dark.

 

Du coup, en attendant cet antichrist, je me refais ma culture : maté cette semaine Element Of Crime, Epidemic et Les Idiots. Je devrais finir cette semaine avec Europa et Five Obstructions...

 

C'est con, j'ai pas pensé à commander Médéa dans ma commande Raro...

 

 

En tout cas vivement cet Antichrist !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 weeks later...
  • 4 weeks later...

C'est beau, c'est chiant, c'est parfois nawak

Pas super convaincu par cet Antichristo, pas détesté non plus ... Mais qu'est ce que j'ai trouvé le temps long et puis le renard n'était pas aussi fun que prévu

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vu aujourd'hui en salles, sans n'avoir presque rien lu au préalable sur le film.

 

La carrière de Lars Von trier jusqu'ici se divisait en deux catégories : les bons, aux images léchées, aux ambiances soignées et scénar bien barrés (Element, Europa...) et ses films hystérico chiants aux images dégueues genre DV (breaking the waves, dancers,etc...).

 

Ce film est la synthèse de tout ça, d'où la désagréable impression d'avoir deux fillms en un.

 

1) D'un côté, des scènes qui avaient tout pour concourir au chef d'oeuvre : ce sont les scènes oniriques à la photo superbe et toutes les scènes mystiques et intriguantes qui font appel à la sorcellerie.

 

Le film fait réellement peur tant on peut imaginer qu'il ait pu être fait par des initiés et cacher des tas d'horreurs et de significations subliminales, d'autant plus que rien n'est expliqué.

 

Bref, le film avait tout pour être LE film ultime, une apologie de malade du satanisme, un film qui transporte littéralement dans une dimension parrallèle.

 

2) Et de l'autre côté, un insupportable pensum hystérique avec pathos, cris, pleurs, je t'aime je ne t'aime plus et psycho incompréhensible à la Breillat.

 

Les images de toutes ces scènes sont affreuses, sombres, floues, tournées avec camera tremblotante et zoom à la Franco et des tas de cut en plein milieu de scènes.

 

Ces scènes sont ancrées dans le réel et dans une psychanalyse chiantissime et ne collent pas au reste du film.

 

 

En conclusion, je n'ai pas aimé le film.

 

Cette alternance de tonalité toutes les cinq minutes du film empêche totalement de rentrer dedans.

 

Je m'attendais à un mix de Zardoz et Martyrs et j'ai eu l'impression de subir un film de Doillon ou une nouvelle version d'anatomie de l'enfer.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi j'ai beaucoup aimé.

Comme dit au dessus, ya des scènes magnifiques (même si j'ai eu un peu de mal avec le prologue, qui fait un peu pub branchée pour parfum, mais qui est au final très efficace).

 

Les scènes de psychanalyse sont clairement plus brutes et dépuillées, mais je trouve que ça colle au sujet, et ça renforce le sentiment d'être enfermé avec eux dans cette bulle crapoteuse mari/femme patient/médecin.

 

Pour ce qui est du pathos, du message auteurisant ou autre truc que j'ai pu lire par ci par là...bon, ya plein de pistes intéressantes, d'autres diront que c'est de la branlette.

A la rigueur, on s'en fout un peu, tant on peut prendre un vrai panard devant ce film en faisant abstraction de tout message et en le prenant comme un pur film d'exploitation.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Moi j'ai beaucoup aimé.

A la rigueur, on s'en fout un peu, tant on peut prendre un vrai panard devant ce film en faisant abstraction de tout message et en le prenant comme un pur film d'exploitation.

 

En fait c'est exactement comme ça que j'aurai aimé ressentir ce film, mais le côté Breillat empêche, je trouve, de se croire au beau milieu d'un film d'exploit...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 weeks later...

Bon, après vérification Anders Thomas Jensen (adam's apple) n'a rien fait là-dessus. Il a été viré d'IMDb sur ce film mais reste crédité en temps que "script supervisor", ce qui veut tout & rien dire. Ca me titille quand même. Trop curieux je suis

 

Il est bizarre ce film. Raté mais intéressant. Quant on fait du craspec on balance pas une super photo méga léchée comme ça.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Boh, un peu comme Theo, j'ai parfois trouvé ça beau, je me suis qd meme pas mal fais chier. Ya du bon, du moins bon. Globalement, on peut qd meme pas dire que j'ai specialement accroché. C bp trop long et ce qui m'a vraiment plu tiendrait en 10 min sur 1h40 à peu près donc bon... J'ai bp aimé le prologue en tt cas !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Entendu derrière moi à la fin de la projection du film:" je savais pas que c'était un film d'horreur!"

Je me suis dit la même chose, mais tout bas

Parce que je suis pas sûr d'avoir 100% capté où voulait en venir l'ami Lars, mais si t'évacues tout message, il reste quand même un putain de film de possession avec des purs décors et une super ambiance.

Et un renard.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est pas tant la question de savoir si on peut intégrer le film au genre de l'horreur mais le rapprochement éventuel que l'on peut faire entre le titre et les thèmes potentiels d'un film dont on découvre la noirceur dans la salle, l'antéchrist, à moins d'être d'une inculture qui confine au génie évoque quand même un petit peu le diable et tous ces trucs... ceci dit elles devaient pas savoir qui est Von trier non plus les 2 quadras en manque qui me jetaient des regards plein de promesse avant l'extinction des lumières

 

Histoire de renouer avec la tradition des débats foireux sur les forums, je ne pense pas que l'on puisse qualifier ce film d'horreur (dans sa portion "classique" du surnaturel en tous cas), je ne crois pas non plus qu'il ait le cul entre 2 chaises, à mon sens on se situe dans le drame psychologique (voire psychiatrique ) hardcore. Pas de possession mais une monomanie engendrée par la culpabilité et la douleur, qui engendre une perte totale de repère.

Chapeau bas pour Gainsbourg (j'entends souvent parler de "prendre des risques au cinéma", si ça existe, on en a un bon exemple), j'ai beaucoup aimé ce film que je n'ai pas trouvé incohérent ni même très ésotérique.

Après moi je kiffe le sordide

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
le rapprochement éventuel que l'on peut faire entre le titre et les thèmes potentiels d'un film dont on découvre la noirceur dans la salle, l'antéchrist, à moins d'être d'une inculture qui confine au génie évoque quand même un petit peu le diable et tous ces trucs...

True!

 

on se situe dans le drame psychologique (voire psychiatrique ) hardcore. Pas de possession mais une monomanie engendrée par la culpabilité et la douleur

True!

 

Mais en fait, justement, je ne pensais pas qu'au delà du titre provocateur, intrigant et accrocheur, on aurait un film lorgnant du côté du fantastique. Alors que même si c'est effectivement avant tout un drame psychologique et qu'il n'y a point de possession en réalité, il met quand même bien les pieds dans le genre, je trouve.

 

En gros je m'attendais à un truc qui présentait un postulat de base fantastique pour partir dans du pur délire intello, ou qui fasse du fantastique sans l'assumer (genre "Dorothy")

D'où mon agréable surprise.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 months later...

client du von trier de Europa et The kingdom, mais pas trop de sa trisogie US, j'attendais quand même son antichrist.

 

et bien, meme si la grosse moitie de scène de "psy" est un peu longuete, j'ai bien accroché au film.

 

ca m'a plutot remué car pour une fois, ca bouscule car on ressent quelques choses pour les personnages (pas comme chez gaspard). et l'esthetique est a tombé dans certaines scenes.

 

c'est ce mélange beauté/horreur que j'ai aimé, car il permet au film d'eclairer n'importe quelle scène sous plusieurs interpretations.

 

Beau

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 weeks later...
  • 4 weeks later...

Beaucoup de choses qui me sont passer au dessus (les discussions souvent interminables, des longueurs certaines...) et d'autres qui m'ont transporté dans une autre dimension (le prologue incroyable, la deuxième partie carrément éprouvante, les visions évoquant parfois Bruegel...). Inégal mais totalement fascinant.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...