Aller au contenu

The Countess - Julie Delpy - 2010


Messages recommandés

 

J'avoue attendre depuis un certain temps une adaptation du mythe de la Comtesse Bathory aussi convaincante, flamboyante et baroque que le Dracula de Coppola. Bon ben c'est pas demain la veille...

 

Je n'ai pas vu le Jakubisko, mais là pour le coup ça m'a l'air un poil verbeux et auteurisant...sans parler du fait que Delpy a choisi d'y coller une histoire d'amour.

 

Bref, on verra

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 year later...

C'est vraiment bien. Sobre, beau, touchant par moment, pas assez cruel malheureusement....

Et l'histoire d'amour est le pilier central d'une histoire qui le justifie, contrairement au film prout prout de Coppola qui transforme un récit de terreur et de manipulation en bluette sirupeuse barbante.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mouais. Spa mal mais bon, ça décolle jamais vraiment plus que ça non plus. On sent que le film manque un peu de moyens, du coup, sans faire trop "cheap", ça sonne qd même bien creux à plusieurs reprises dans la reconstitution... L'histoire est sympa, mais un peu trop classique, académique. On suit ça sans ennui, mais bon, ça manque quand même d'un petit quelque chose, un brin de folie, un peu d'ampleur, je sais pas... Pourquoi pas, mais rien d'indispensable non plus...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

+1DBG

 

L'histoire d'amour est pour information déjà présente dans le Jakubisko, qui fait preuve de plus de moyen sans non plus être le film qu'on aurait pu attendre sur le sujet (me manque encore le Countess Dracula de Sasdy pour avoir un panel plus large d'œuvre sur le sujet). Par contre c'est avec le peintre Le Carravage que la comtesse a une aventure chez Jakubisko : http://blog.vampirisme.com/vampire/?586-jakubisko-bathory-2008

 

Concernant le film de Delpy, si l'introduction a un rythme correct, il n'en va pas de même, selon moi, de la suite, qui propose un rythme (trop) lent. Qui plus est, si on excepte Delpy dans le rôle de la Comtesse (qui est plutôt convaincante dans la montée progressive de sa folie), il n'y a aucun rôle qui se démarque vraiment.

 

Donc, après avoir attendu toutes ces années pour enfin voir ce film, je suis un peu déçu, même si le résultat n'est pas non plus catastrophique : http://blog.vampirisme.com/vampire/?684-delpy-julie-la-comtesse. Par contre faire de Darvula une jeune femme et en profiter pour intégrer dans l'histoire l'ambivalence sexuelle de Bathory, c'est bof je trouve, Darvula ayant toujours été décrite par les témoins comme une vieille femme (là dessus Jakubisko est plus conforme aux faits qui ont été rapportés).

 

@Lord Ruthven : oui oui, pas de soucis là-dessus. C'est juste que, comme toutes les histoires sur la comtesse, le scénario est une adaptation assez libre des différentes versions de l'histoire, elles-même sujettes à caution car souvent passées au prisme des minutes du procès.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Beau film, auquel il manque peut être une touche bisseuse, ou peut être pas. Delpy fait plutot dans le hors champ mais sais lacher quelques belles images gothiques quand elle le veut et sa vsion de Bathory est vraiment intéressante. Je dirai même que c'est asseé culloté de traiter une histoire de sexe et de sang sous un angle intimiste. Assez séduit, je dois dire.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mouais. Spa mal mais bon, ça décolle jamais vraiment plus que ça non plus. On sent que le film manque un peu de moyens, du coup, sans faire trop "cheap", ça sonne qd même bien creux à plusieurs reprises dans la reconstitution... L'histoire est sympa, mais un peu trop classique, académique. On suit ça sans ennui, mais bon, ça manque quand même d'un petit quelque chose, un brin de folie, un peu d'ampleur, je sais pas... Pourquoi pas, mais rien d'indispensable non plus...

 

ouais pareil. moi aussi d'ailleurs je voulais voir kick ass et yavait plus de places

 

j'imagine que quand on est déjà interessé par la thematique Bathory, ça doit être un film interessant, mais malheureusement ça manque de quelquechose. peut être de s'accrocher à un personnage, ou d'ampleur en effet, ou de rythme, ou de féminisme mis en avant dans la première partie pour finalement être battu en brèche par le propos du film (bien involontairement j'imagine)

 

bon bref c'est pas honteux du tout, ça se suit bien, mais j'ai preferé le pacte des loups

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 months later...

Pas mieux, je me suis poliment emmerdé.

 

On voit où Delpy veux en venir en évitant l'aspect "bis" qu'un tel sujet évoque de fait, et en cherchant à traiter son histoire sous l'angle du "portrait intimiste", malheureusement la sauce a bien du mal à prendre.

 

Pire, à plein de reprises, on a un peu la sale impression d'avoir zappé malencontreusement sur le téléfilm rotique de M6... mais sans le cul.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 5 months later...

Un des meilleurs films de l'année pour moi. Et une vraie surprise, parce que le traitement intimiste d'un mythe pareil m'avait laissé totalement froid face aux premières images.

Un portrait de femme aussi fort que cruel, et une histoire d'amour dévastatrice : tout comme dans Bram Stoker's Dracula, ces torrents de sang ont pour matrice ce même sentiment, et c'est d'autant plus terrifiant d'en voir les conséquences.

J'aurais en effet nettement mieux apprécier une approche plus baroque du sujet (le "Bathory" hongrois en est-il plus proche ?) mais Delpy va a l'essentiel : ses images sont tendues, romantiques, sales et sanguinaires. C'est déjà beaucoup. C'est déjà bien.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah pour etre Baroque, le Jakubisko est baroque Mais c'est limite un sacre bordel ce film, que j'ai ceci dit largement prefere au film de Delpy qui m'a ennuye a un point ! C'est dommage le dvd ici n'est pas pourvu de sous-titres anglais sinon je te l'aurais envoye.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 year later...
×
×
  • Créer...