Jump to content

Armored [Blindés] - Nimrod Antal (2009)


Benj
 Share

Recommended Posts

Après la mort de ses parents, Ty rentre d'Irak où il était soldat pour s'occuper de son petit frère. Pour faire face aux factures, il accepte de travailler comme convoyeur de fonds pour la société qui employait son père.

Au dernier jour de sa période d'essai, Ty se voit proposer par Cochrane, son chef d'équipe, de voler les 42 millions de dollars qu'ils doivent bientôt transporter. Le plan est aussi simple que génial : pas d'armes, pas de victimes, pas de violence, et aucune preuve... Toute l'équipe est dans le coup. D'abord réticent, Ty finit par accepter.

Le jour J, le plan se déroule sans accrocs, jusqu'à ce qu'un imprévu fasse tout déraper...

l2EmUSsMZp4

Link to comment
Share on other sites

  • 9 months later...

bah c'était sympa à suivre, c'est pas original pour un sous mais on passe un bon moment, Jean Reno fait le blaireau de base comme il sait si bien le faire quand il va au US.

Y'a une course poursuite avec 2 camions blindés.

Tout se passe dans une usine de métal désaffectée, donc ça sent le métal, la rouille et la brique pendant 1h30 + les couilles de Lawrence Fishburne qui a du manger chez Steven Seagal tellement il est bouffi.

Fin un peu à chier.

La musique du générique de fin pèse.

Link to comment
Share on other sites

ça commence comme une histoire drôle "Un français, un noir, un arabe, un chicanos et un américain font un casse..." mais en fait c'est pas très marrant. Bon ça se regarde parce que le casting est sympa mais c'est quand même un peu périmé. Jean Reno est sous employé c'est dommage (je l'aime bien) mais je reste étonné par sa capacité à se retrouver dans des productions ou il y a un minimum de fric. Il est toujours pas passé en mode dtv, c'est bien. En fait je crois que ce qui m'a gonflé c'est que le héros est particulièrement chiant.

monsieur a des principes, il nous casse les couilles pour un clochard, brule 40 millions de dollars, sauve un flic....pfffff

Je préfère le Convoyeur.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Comme du Zob, le gros problème c'est le héros tellement chiant au final. Le film est une petite série B sympa mais on se demande comment ils ont pu prendre autant d'acteurs un chouilla connu. Après c'est rondement mené mais pas innovant. Parfois chiant malgré quelques bonnes scènes. Ça se regarde sans déplaisir mais au final j'étais bien énervé de voir ce que le réal pouvait faire d'un tel sujet. Un peu marre de ces casses où quelqu'un ne veut pas suivre le groupe. Marre de voir des héros qui refusent tant d'argent ...

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

Antal a quand même un chouette sens visuel. Et parvient à rendre son film regardable grace à sa seule mise en scène (et au fait que le tout excède à peine une heure vingt).

Ce qui reste une surprise quand on a vu "Predators"...

 

Ca me donne, du coup, presque envie de tenter "Motel", tiens...

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...