Jump to content

Dr Caligari - Stephen Sayadian - 1989


Jeremie
 Share

Recommended Posts

 

Un film qu'il est pas bien dans sa tête.

Une continuation soft de l'univers "Rinse Dream", très justement inauguré par Sayadien et Delia avec des titres comme Cafe Flesh ou Nightdreams. La rencontre improbable de Dorcel, Waters, Lynch et Cronenberg. Forcément, on aime !

 

J'étais persuadé que ce Caligari était un porno, ce qui n'est absolument pas le cas, attendant comme un con les enfilades sexuelles comme CF et Nightdreams les collectionnaient. Vaguement érotique tout au plus, Dr Caligari est un pur trip psychotique alimenté d'images et de fantasmes tordues en diable où la petite fille du savant du même nom persévère dans les expériences douteuses et cradocs : une cheville d'où émerge du pue, des malades mentaux, un poignet tranché, un travelo, un décor de brumes et de fleur séchées, saturés de cages et de porte démesurées...tout va bien donc.

 

J'ai pas saisi grand chose, et pour cause les dialogues ont leur importance, et vu leur étrangeté assumée, c'est clairement pas simple de suivre En tout cas c'est bigrement bien filmé et franchement hypnotisant par instant.

Le clou du film : la demoiselle en vedette se laisse séduire par un magma de plaies purulentes d'où émerge une gigantesque bouche. C'est beau

 

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...