Jump to content

The Star Dreamer - Mads Baastrup & Sonja Vesterholt (2002)


Supernaut
 Share

Recommended Posts

Excellent documentaire centré sur la carrière du non moins excellent cinéaste russe de SF Pavel Klushantsev (Planet Bur, etc.), The Star Dreamer apporte enfin un éclairage sur la vie et l'oeuvre de l'une des sources d'influences de Kubrick pour son 2001, Odyssée de l'Espace. Malheureusement, le film n'a connu qu'une seule diffusion télé sur ARTE, d'ailleurs coproducteur, et il n'est pas disponible en DVD (la réalisatrice vous en demandra $100 si vous lui écrivez...). Toutefois, il peut être schtroumpfé en anglais non sous-titré.

 

http://www.imdb.com/title/tt0339723

 

 

Pavel Klushantsev a grandi pendant la Révolution russe. Jeune garçon doué d'un talent très spécial, il a su développer son art d'illusionniste des temps modernes et devenir maître en effets spéciaux pour le cinéma. Il n'a jamais partagé les idées du système communiste. Contrairement à tant d'autres opposants, il a pu échapper à la répression : ses effets spéciaux, uniques, ont été ses meilleurs alliés. Dans l’une des rares entrevues filmées qui a pu être conservée, il déclare : "Ils ont voulu me jeter du studio des dizaines de fois et me mettre en prison. Mais j'ai été sauvé parce que je pouvais faire des choses que personne d'autre ne savait faire. Ils me sauvaient toujours."

http://www.fipa.tm.fr/fr/fipatel/2003/fip_06828.htm

 

La carrière de Pavel Klouchantsev se déroule de 1935 à 1972 dans les studios de Saint-Pétersbourg (qui devient Leningrad), pendant les difficiles années de guerre, chaude ou froide. Il réalise d'abord des films de propagande pour l'armée puis propose le scénario du Chemin des étoiles. Le projet, bien que curieux et coûteux, est accepté. Son sujet : la conquête de l'espace. Dans les années 30, les Soviétiques devancent les Américains en matière spatiale. Le Chemin des étoiles sort en 1957 et correspond à la mise en orbite du premier Spoutnik. Le film est un immense succès, même à l'Ouest. Mais Klouchantsev sait le danger qu'il y a à être célèbre dans un pays où l'État passe avant l'individu. Alors qu'il est en train de terminer un film retraçant le voyage d'un astronaute russe sur la Lune, Neil Armstrong y pose le pied pour de vrai. Moscou annule la commande et prétend que l'URSS n'a jamais cherché à envoyer un homme sur la Lune...

http://www.artepro.com/fr/CtrlCatanet?idProg=74848&pageTo=PRESENTATION

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...