Jump to content

Color of night de Richard Rush (1994)


Dragonball
 Share

Recommended Posts

"Color of night"

 

 

Bill, un psychanalyste (Bruce Willis) traumatisé par le suicide d'une de ses patientes devant ses yeux, se rend chez Bob, un de ses amis également psychanaliste, qui organise des scéance de thérapie avec un petit groupe de patients bien déjanté (une nymphomane, un artiste fortuné et masochiste, un jeune homme begue , etc, etc ...) et qui a récement reçu des menace de morts. Peu après, Bob est assasiné. Bill décide alors de remprendre le trvaille de Bob en compagnie de ses patients. Au même moment, il rencontre une jeune fille avec des yeux qui sentent le cul !

 

 

"Color of night" est surement l'un des pires film post "Basic instinct" qui ait été réalisé. Sorti en 1994, soit 2 ans après le film de Verhoven, Color of nigth tente maladroitement d'en reprendre les ficelles, mais celà d'une façon aussi ridicule que grossière.

L'intrigue est completement débile (le twist finale est à mourir de rire !), Bruce Willis, alors en pleine période creuse, completement à l'ouest (on dirait un zombi durant tout le film !) et Jane March est aussi excitante qu'une plance de bois ! (Pourtant, dans l'amant ..... ) ) ) ).

Le film est riche en seconds roles sympas (Lance Henrisken, Brad Dourif, Ruben Blades) mais ceux ci ne sont malheureusement presque pas exploité exploité.

 

Le film est très plan plan niveau action, ou on s'emmerde pas mal (C'est pas D-Tox, mais presque !), et qui ne s'accelère réellement que vers la fin, fin qui ravira par ailleurs les amateurs de bricolage et de trapèze !

 

Enfin, les scènes de sexe, principale argument de promotion de ce nanar à plusieurs millions de dollars, sont minables. Quelques séance de touche pipi et un bout de la teube de Bruce willis, s'agitant mollement dans une piscine. Voilà ce à quoi vous aurez le droit !

 

Vu une seul fois, au cinéma. Je me demande bien ce que j'en rpenserais si je le revoyais aujourd'hui. Peut être passerait il du statut de grosse bouse à celui de nanar rigolo.

 

Qui sait ............

 

 

Link to comment
Share on other sites

Quand j'était, disons, plus jeune, et bercé par les épisodes d'Hollywood Night, je me souviens l'avoir bien aimé. J'en ai quelques souvenirs éparses : un plan assez joli où une cliente de Bruce Willis saute de l'immeuble et s'écrase dans une mare de sang, contrastant avec sa robe verte. Jane March demandant à un Bruce daltonien "de quelle couleur est mon téton ?". Un serpent dans une boite aux lettres, que depuis je me méfie en cherchant le courrier...

 

Je n'ose pas le revoir, mais ça reste un bon souvenir.

Link to comment
Share on other sites

  • 6 years later...

Un petit plaisir coupable, un peu comme "Sliver" dans le même registre. C'est objectivement pas génial, mais j'ai bien aimé la paire de fois où je l'ai vu... ("Sliver" j'ai même le DVD ). Puis bon, je suis tout sauf un grand fan de "Basic instinct" à la base, donc quitte à faire dans le truc débile, autant y aller à fond avec ses rejetons "bis" !

Link to comment
Share on other sites

Faudrait que je le vois ce color of night . Je suis tombé dessus à la télé juste au moment où l'on voit sa bite à bruce. Assez osé pour un film ricain. Du coup je m'imagine un film sulfureux dans ma tête. En effet Jane march a un visage magnifique.

Et sliver c'est très bien. je l'ai vu au ciné, j'ai eu une vhs pirate du quebec, j'ai acheté le dvd à 5 euros et j'attend le bluray et le morceau du UB40 est très sympa à écouter!

Link to comment
Share on other sites

tout pareil que DPG, c'est honteux et grossier mais j'aime bien uniquement parce que je l'ai maté 55824 fois à cause du corps de Jane (et de la bite à Bruce aussi, à l'époque je me disais BRUCE THE MAN il montre sa bite il en a rien à foutre!!!)

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...