Aller au contenu

Rampage - Uwe Boll (2009)


Messages recommandés

  • 6 months later...

Radical, rentre dedans et effrayant...

Intéressant donc, mais pas franchement réaliste... Si ça peut marcher sur une île au large des côtes norvégiennes, je doute qu'un type déguisé en Robocop puisse défourailler les passants sans s'inquiéter de rien pendant aussi longtemps. On est en Amérique du Nord et au moindre pet de travers, t'as la garde nationale et les hélicos qui te tombent dessus. Alors qu'ici, le shériff fait sa promenade en pleine campagne... et qu'on ne me sorte pas l'excuse du commissariat... Ce petit aspect m'a dérangé, mais sinon c'est bien pensé.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 6 months later...

Bien aimé !

 

Film miroir de Postal.

 

Son versant noir. Son double enragé et sombre.

 

En 2007, Boll tirait sur tout ce qui bouge (au sens figuré, via un humour hénaurme). En 2009, il flingue tout le monde, littéralement

 

Au-delà du caractère défoulant / cathartique de Rampage (qui n’a jamais rêvé de dézinguer tout le monde ?), j’ai adoré son côté B.

 

J’ai pensé au cinéma de Larry Cohen. Un concept simple mais bien exploité (mine de rien, le scénario est joliment goupillé).

 

Visuellement, c’est assez cheap mais le côté « rugueux » tourne finalement en faveur du film, à l’instar des effets de montage (incongrus mais intéressants à l’arrivée).

 

Des touches d’humour très noir et des moments qui laissent un petit goût dans la bouche (Rampage prophétise l’affaire Breivik).

 

Un acteur principal parfait (commun, crédible).

 

La séquence de flingage aurait clairement mérité d’être plus longue et la mise en scène moins heurtée mais ça reste bien quand même

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...