Aller au contenu

Spartan - David Mamet (2004)


Messages recommandés

Robert Scott (Val Kilmer), un agent des services secrets américains, et son protégé Curtis (Derek Luke), sont chargés de sauver la fille du haut politicien des Etats-Unis et de déjouer un complot visant la Maison Blanche.

IDzM_hQ54Wg

Je kiffe toujours autant ce film, y'a pas d'humour, Val il y va pas de mains morte pour faire causer les bâtards, c'est pas l'enquête du siècle non plus, et puis voilà, j'aime bien.

Simple et efficace.

 

et pis y'a ma chouquette d'amour préférée Kristen Bell

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 years later...

Pouuuuh lala hein! J'ai du mal à croire que c'est le mec qui a fait l'énorme claquage de beignet Redbelt qui a pondu ça.

D'accord avec Benj, la partie enquête est plutôt pas mal, c'est sec, ça rend bien la mécanique de l'enquête et les pratiques des services secrets, même si ya quand même des trucs étranges dans le scénar. Le problème c'est que la deuxième partie rend tout ça juste inutile et qu'on se demande si le parti pris sans fioritures était voulu ou s'il a juste voulu torcher la première partie de son film vite fait. Les incohérences qu'on pouvait voir dans la première moitié deviennent du grand n'importe quoi; le scènar et les dialogues s'enfoncent de plus bel dans le bien lourd, ya des trucs pas très compréhensibles, pas grand chose qui tient en haleine.

Bof

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 9 months later...

Mon premier Mamet. Mitigé. Le film, construit en deux parties distinctes, souffre de ce qui aurait pu faire sa force. Première partie, rien à dire, parfait. Val qui rigole pas, réseau de prostitution, indices, fausses pistes, enquêtes à l'avance régulière. Pas une fausse note. Par contre la deuxième partie du récit, ce nouveau départ dans le récit est également un nouveau départ pour des raccourcis grossiers, des enchaînements qui ne tiennent plus la route. Une deuxième partie trop longue, élaguée au maximum pour qu'elle tienne dans cette satanée deuxième moitié. Dommage!

 

Depuis Fargo, ai de la peine à sortir, et à voir, William H. Macy, hors de ses rôles de looser.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 year later...

Bonne surprise pour ma part.

Comme déjà dit : c'est sec, pas aimable et ça va pas forcément où on croit - d'autant que, comme d'hab chez Mamet, les apparences sont (parfois) trompeuses.

 

Mention spéciale à Kilmer, parfait en militaire badass.

J'aimerais, maintenant, bien voir ce Redbelt dont tout le monde semble parler en bien...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...