Jump to content

A Nightmare on Elm Street - Samuel Bayer (2010)


Prodigy
 Share

Recommended Posts

Première photo officielle du nouveau Freddy :

 

 

Premier long-métrage pour Samuel Bayer, un réalisateur de clips, scénarisé par l'un des mecs qui va pondre le script du remake de The Thing, avec Jackie Earle Haley (le Rorschach de Watchmen) dans le rôle de Freddy Krueger.

 

Tout ça ce sont des infos IMDB, donc si c'est des conneries au final, m'en veuillez pas

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 62
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Marrant, autant je ne suis pas du genre à hurler à la mort à chaque fois qu'on produit un remake (au contraire, je peux être vraiment client de certaines franchises, pourquoi pas, pourquoi certains films seraient intouchables ?), autant là je me demande l'intérêt de remettre Freddy sur le grill. Il me semble que la première franchise avait exploré tout ce qui était possible d'explorer en terme d'horreur au fil des années 80/90, non ? le film d'horreur premier degré, l'humour second degré, le 36ème degré, et même la mise en abime de toute l'œuvre elle-même...

 

Quelle plus-value ils vont bien pouvoir ajouter ?

Surtout si c'est pour ne RIEN toucher au personnage (personnage trop récent, trop auréolé de sa gloire encore récente, ses caractéristiques propres - chapeau, pull, griffes - comme arguments de vente).

Link to comment
Share on other sites

Et on te répondra, comme d'hab, qu'il y a un public d'incultes de 10/15 ans élevés à Halo et à Superbad qui ne connaît pas la franchise et qui a du pognon qui lui brûle les doigts, et qu'il est urgent de ne pas attendre parce que le fric va pas se faire tout seul.

 

Très franchement, vu la déconfiture qu'a été le 7 pour moi, je serais pas contre un retour à un Freddy bien "dark", non pas parce que c'est tendance, mais parce que le perso qui fait peur du 1 et du 2 est quand même dix fois plus bandant. Y'a toute une mythologie géniale qui n'a été qu'effleurée par les films, je trouve, et je te parle pas des possibilités de tarés côté rêves qu'ils peuvent nous torcher avec les SFX modernes.

 

Mais bon je m'emballe, comme d'hab avec cette boîte de prod ça sera un truc méga surproduit, avec une photo made in numérique artificielle au possible, des teenagers à claque complètement oubliables que même dans un Vendredi 13 (les vieux) on en voudrait pas, un onirisme en carton parce qu'ils vont rien y comprendre, et de la fausse violence qui confond le malsain et le gore - aseptisé, qui plus est.

Link to comment
Share on other sites

Samuel Bayer est l'auteur des meilleurs clips de Sheryl Crow et Garbage. Des clips à la fois très simples et efficaces, à l'ancienne. J'ai confiance pour une fois.

 

une idée des clips du monsieur: SI la balise you tube veut me faire la grâce de fonctionner. Et bien non donc faudra cliquer sur le lien.

http://www.youtube.com/watch?v=b3hh0wNpqqY

http://www.youtube.com/watch?v=zdodc1Eu1nA

Link to comment
Share on other sites

Marrant, autant je ne suis pas du genre à hurler à la mort à chaque fois qu'on produit un remake (au contraire, je peux être vraiment client de certaines franchises, pourquoi pas, pourquoi certains films seraient intouchables ?), autant là je me demande l'intérêt de remettre Freddy sur le grill. Il me semble que la première franchise avait exploré tout ce qui était possible d'explorer en terme d'horreur au fil des années 80/90, non ? le film d'horreur premier degré, l'humour second degré, le 36ème degré, et même la mise en abime de toute l'œuvre elle-même...

 

Quelle plus-value ils vont bien pouvoir ajouter ?

Surtout si c'est pour ne RIEN toucher au personnage (personnage trop récent, trop auréolé de sa gloire encore récente, ses caractéristiques propres - chapeau, pull, griffes - comme arguments de vente).

 

Je trouve au contraire qu'en terme de concept pas exploité, Freddy se pose là, tout simplement parce qu'avant même la fin du premier, le concept de base est trahi.

C'est censé être le maitre des rêves, de la pure terreur, un enculé qui t'attaque dans ce que tu as de plus intime et en plus dans un des derniers endroits où tu penses pouvoir te réfugier, le tout dans une atmosphère bien glauque et malsaine avec une bonne couche de SM. Tout ça n'est pas exploité, si ce n'est de façon juste fonctionnelle, pour justifier les délires visuels. Tout ce qui est du domaine de l'onirisme, du rêve et de sa symbolique, que dalle non plus.

 

Par contre c'est clair que l'humour pourrave, ils ont fait le tour!

 

Mais si les mecs au commande de ce remake avaient les couilles de revenir au Freddy de base, genre les 45 premiéres minutes (bien dérangeantes et flippantes) de Nightmare on Elm Street, et de développer dans cette veine, je signe direct.

 

Mais je pense qu'ils vont plutôt opter pour faire de la merde.

 

 

Edit: tout pareil que Prodigy en gros!

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

Apparemment chez Platinum Dunes ils ne connaissent que deux couleurs, le bleu et le orange

 

Sinon y'a des images qui claquent bien, mais bon, l'emballage, tout ça, ça pue les remakes Massacre à Tronçonneuse/Vendredi 13/etc. Donc ça pue la merde, les trucs pachydermiques, explosions sonores pour te faire peur, tout ça.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

 

Très sympa ! Tout n'est pas parfait évidemment mais ne vous laissez pas tromper par la bande annonce qui montre les seuls élements repris de l'original (la levitation, le gant dans la baignoire et la chaudière), le film n'est pas un copié coller et mérite son statut de remake. On reste proche du matériau d'origine, c'est pas non plus le Halloween de Rob Zombie (et tant mieux !), mais même si la structure est globalement identique, le traitement des personnages diffère. Le scenariste arrive bien à developper ses personnages même quand ils débarquent au premier plan à la moitié du récit.

On est bien dans l'horreur premier degré. Il y a certes des pointes d'humour servant surtout à humaniser les relations entre les personnages même si certaines sont un peu placées au mauvais moment. Pas de debordement gore inutile, on est clairement plus dans le thriller fantastique (j'ai pas dit edulcoré !). Pas de langue qui sort du téléphone ou des conneries du genre. C'etait sympa en 84 mais ici ça ne correspondrait pas à l'ambiance définitivement sombre. Le film commence donc par suivre une heroine (mais pas Nancy, qui n'intervient que plus tard ! Et c'est une sorte d'Emo pour les amateurs ) menant très vite l'enquete concernant ses visions, on ne perd pas 30mn à simplement presenter des personnages, ce qui est plutot à l'avantage de ce remake.

La confrontation rêve/réalité est mieux exploitée que dans l'original aussi, notamment avec les micro siestes dues au manque de sommeil (c'est le cerveau qui s'endort mais on reste eveillé !) et une sorte de compte à rebours quand on apprend qu'à plus de trois jours sans sommeil, on risque d'y rester! Plutôt bien vu et apportant une petite tension supplémentaire. Par contre le fait que Nancy fasse de la peinture n'est pas du tout exploité (cela aurait fait doublon avec un autre personnage secondaire sans doute) et on reste un peu sur notre faim de ce point de vue.

Le final manque un peu de punch et il est certain que le scénariste a dû avoir en tête un budget limité (le monde des rêves (cauchemars) pourrait être plus grandiloquent et fantaisiste). Mais y a pleins d'idées visuelles sympa tout le long du film.

Des bouts de dialogue de la bande annonce n'apparaissent pas dans le scenario mais globalement il ne devrait pas y avoir de gros changements.

 

Une bonne surprise mais les puristes trouveront sûrement moyen de grogner à la sortie, quoi qu'il arrive.

Link to comment
Share on other sites

 Share


×
×
  • Create New...