Aller au contenu

Un Prophète - Jacques Audiard (2009)


Messages recommandés

Tous les films de prison ont des acteurs excellents. celui là ne déroge pas à la règle. Dommage que le scénario soit aussi bateau. Heureusement le happy end qui fait la différence: les sales corses qui se font rouler comme des bleus, par un bleu.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Réponses 55
  • Created
  • Dernière réponse

tu me l'avais dit cet été. c'est pas tant la fin qui me gêne quoique le fait que le jeune commence à baiser niels qu'à partir du moment où Niels lui fait une totale confiance. Ce que je trouve peu crédible ainsi que le plan que je trouve foireux.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 years later...

un peu comme DPG, c'était franchement très bien mais pas de quoi me faire bander.

J'ai vu des films de zonz qui m'ont plus intéressé tout de même.

Mais bon y a des corses à torses bombés dedans moi j'aime bien.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J’ai trouvé ça moyen.

 

Pour moi, ce n’est jamais qu’une variante carcérale d’une histoire classique : celle du malin qui navigue entre les camps (ici « les barbus » et les Corses) mais qui roule pour lui.

 

Un schéma narratif utilisé plein de fois (et en mieux !) : Yojimbo, Pour une poignée de dollars, Dernier recours, Miller’s crossing, etc.

 

L’interprétation est de qualité mais ça ne fait pas tout non plus …

 

En tout cas ça ne compense jamais un sérieux manque de profondeur et d’originalité. De finesse aussi.

 

J’ai quand même bien apprécié certaines choses, notamment les petites touches de fantastique (Malik hanté par Reyeb), le flingage dans la bagnole et l’une des dernières scènes, lorsque l’on sent que le rapport de force s’est définitivement inversé entre Malik et César.

 

Métrage néanmoins très surestimé à mes yeux

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 months later...

Revu en DVD, première fois depuis le ciné. J'étais sorti de la salle mitigé, sans avoir pour autant un truc particulier à reprocher au film. J'étais curieux de le revoir, je m'étais dit que ce coup ci, soit j'adorerais, soit je m'en foutrais complètement, du moins ma position évoluerait, ça me le fait souvent dans ces cas là. Et ben finalement non, je suis toujours partagé. Toujours les mêmes qualités formelles, mais toujours ce sentiment de "mouais, spa mal, c'est même bien, mais je m'en fous un peu quand même...". Je pense pas le revoir avant un bail ce coup ci...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...