Aller au contenu

Inception - Christopher Nolan (2010)


Cyril

Messages recommandés

Syno:

Toujours motus et bouche cousue sur l’histoire, on sait juste qu’Inception sera une histoire de science-fiction contemporaine basé sur l'architecture de l'esprit…

Pour info, "Inception" signifie origine.

 

On ne sait encore rien du prochain film de Nolan, juste un teaser énigmatique dispo depuis peu sur la toile.

 

4dS8VsQDF14

 

Avec un casting de malade Leonardo DiCaprio, Ellen Page, Marion Cotillard , Cillian Murphy, Michael Caine ,Tom Hardy, Tom Berenger et Ken Watanabe.

Toujours Wally Pfister à la photo et seconde collaboration avec Hans Zimmer pour la béo.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Réponses 101
  • Created
  • Dernière réponse

"Elle" ne se démerde pas, elle a un bon agent et une bonne carte de visite (La Mome, "la vi en wose" comme diraient les gringos). Elle a l'avantage aussi d'être "exotique" pour les américains, là où nous on ne voit qu'une pouffiasse shadock qui joue mal.

 

En attendant, j'attends A MORT ce putain de film. Nolan me semble bien connaitre ses classiques de la SF (littéraire, j'entends, pour moi c'est d'abord un genre littéraire), j'aime bien la quasi totalité de sa filmo, donc : TOTALE GAULE !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"Architecture de l'esprit" ça me fait flipper, mais j'ai toute confiance en Nolan qui a réussi à faire les films les plus audacieux et intelligents des 10 dernières années selon moi.

 

Par contre, j'ai une légère crainte de Matrix-dark-cityploitation à la vue tu teaser. A voir!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 3 months later...
  • 4 months later...

en plus y'a Ellen et un bus qui défonce des bagnole à la Gauntlet

 

sinon je comprends toujours pas de quoi ça cause.

 

et j'avais reçu un fournisseur de chaises en rotin haut de gamme qui était un vrai psychopathe qui m'avait montré les photos du tournage à Paris là où Léo et Ellen sont à la terrasse du café. Il m'avait dit que le chef déco cherchait les best chaises en rotin et que après ils avaient tout fait péter et que les chaises n'avaient pas eu une seule égratignures.

Alors je lui ai demandé ce qu'ils en avaient fait des chaises après, et il m'a répondu qu'il ne savait pas, et je lui ai dit que moi je les aurais récupéré pour les vendre sur ebay en disant que Léo avait posé son cul d'ange sur la chaise et que j'aurais pris un max de blé.

Il m'a aussi dit qu'il avait fourni les chaises en rotin du resto de De Niro et que les responsables du resto faisaient les casse couilles pour choisir les chaises et que Robert est arrivé et a mis le poing sur la table et a dit "i want those ones" et bim ils ont tous fermé leur gueule et les chaises sont arrivées.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est la meilleure histoire de chaise que j'ai jamais lu.

 

Je refuse de regarder les bandes annonces : je sais que je vais regarder le film, donc pas la peine de me faire spoiler la gueule.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 month later...

 

Comme Blade Runner ou Matrix, Inception est le genre de classique instantané qui n'arrive qu'une fois tous les dix ans au cinéma. Rien que dans son préambule, il contient plus de substance, d'enjeux et de promesses que la plupart de films actuellement à l'affiche. A tel point qu'on se demande comment Christopher Nolan va tenir la distance sur près de deux heures trente. En fait, sans problème : de surprise en émerveillement, ce blockbuster à la fois introspectif et spectaculaire a de quoi combler toutes les sensibilités.
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sans surprise, le film tue complètement la gueule. Enfin, sans surprise, c'est par rapport à l'attente, parce qu'en réalité c'est quand même assez surprenant.

 

Après, c'est avant toute chose un film de Nolan, faut bien se mettre ça en tête. Au début du film, j'étais d'ailleurs un peu déçu, peur de me retrouver face à une coquille un peu vide comme le prestige ou memento, des films très forts formellement, mais aux enjeux un peu vains. Mais quand on voit où Nolan veut en venir, on se rend compte qu'il y a une vraie histoire forte et émouvante, pas juste du labyrinthe mental et de la pyrotechnie (même s'il y en a, et de la comme vous n'en avez jamais vu).

 

Le film prend son temps pour démarrer, mais quand c'est parti, c'est très très très très fort. Et ça continue à monter jusqu'à un final incroyable qui défonce tellement le cul qu'on a du mal à marcher en sortant du cinéma.

 

Deux dernières remarques : 1 - quand tout le monde aura vu le film, on pourra relativiser la performance, parler des influences du film, mais je suis vraiment sous le charme quand même : je trouve que tout est très bien intégré, et que c'est un spectacle formidable.

 

2 - Le score de Hans Zimmer, dans une salle Imax avec le son qui fait trembler les sièges, est absolument énorme.

 

Voilà, je sais pas si c'est un chef d'oeuvre comme on en voit tous les dix ans, mais c'est certainement ce que j'ai vu de mieux et de plus ambitieux cette année, et c'est déjà pas mal.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sans surprise, le film tue complètement la gueule. Enfin, sans surprise, c'est par rapport à l'attente, parce qu'en réalité c'est quand même assez surprenant.

 

Après, c'est avant toute chose un film de Nolan, faut bien se mettre ça en tête. Au début du film, j'étais d'ailleurs un peu déçu, peur de me retrouver face à une coquille un peu vide comme le prestige ou memento, des films très forts formellement, mais aux enjeux un peu vains. Mais quand on voit où Nolan veut en venir, on se rend compte qu'il y a une vraie histoire forte et émouvante, pas juste du labyrinthe mental et de la pyrotechnie (même s'il y en a, et de la comme vous n'en avez jamais vu).

 

Le film prend son temps pour démarrer, mais quand c'est parti, c'est très très très très fort. Et ça continue à monter jusqu'à un final incroyable qui défonce tellement le cul qu'on a du mal à marcher en sortant du cinéma.

 

Deux dernières remarques : 1 - quand tout le monde aura vu le film, on pourra relativiser la performance, parler des influences du film, mais je suis vraiment sous le charme quand même : je trouve que tout est très bien intégré, et que c'est un spectacle formidable.

 

2 - Le score de Hans Zimmer, dans une salle Imax avec le son qui fait trembler les sièges, est absolument énorme.

 

Voilà, je sais pas si c'est un chef d'oeuvre comme on en voit tous les dix ans, mais c'est certainement ce que j'ai vu de mieux et de plus ambitieux cette année, et c'est déjà pas mal.

 

Je ne sais même pas ce que je pourrais rajouter à ça, tout est dit. Dans la forme c'est très fort, mais c'est au niveau de la construction narrative que je suis le plus sur le cul.

Je viens tout juste de ressortir de la séance, je retourne le voir ce soir avec ma copine.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dans la forme c'est très fort, mais c'est au niveau de la construction narrative que je suis le plus sur le cul.

Nolan avait déjà réussi le tour de force d'adapter le roman de Christopher Priest réputé inadaptable (The Prestige est un roman épistolaire, comme dirait mon ami Dino), je crois qu'au delà de ses qualités de cinéaste, c'est vraiment sa capacité à rendre cohérent des univers qui à la base n'ont rien pour l'être.

 

Impatience.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.


×
×
  • Créer...