Jump to content

Martin - Geroge Romero (1977)


FUCK YOU BILL MURRAY
 Share

Recommended Posts

 

C'est un des rare Romero que je n'avais pas vu.

Vu dans des conditions pas très optimales, en Div-x, sans sous-titres (bon, mon anglais n'est pas non plus catastrophique, hein) et un peu crevé... Que dire ?

A moitié déçu, à moitié convaincu. De très belles et impressionnantes scènes ponctuées de longues plages vraiment quelconques. Quand Romero joue la carte de l'horreur (on peux difficilement parler de fantastique, la piste du surnaturel est très vite évacuée) et du fantasme (toutes les parties en noir et blanc donnant une vision idyllique des événements, ou ridiculisant le point de vue de l'oncle qui cherche absolument à faire de Martin un vampire), ça marche à fond. Par contre, quand il tente de nous dépeindre un quotidien ennuyeux, Romero n'arrive qu'à nous transmettre cet ennui sans parvenir à le transfigurer.

 

Reste un discours très intéressant sur les monstres qui n'existent pas et qu'on parvient à créer en les voyant partout, et une esthétique vraiment réjouissante (du 16 mm bien crado, peu de lumières additionnelles, pour un résultat assez proche des pelloches 70's les plus fauchées genre Maniac de Lustig).

Link to comment
Share on other sites

Exact, le 1er meurtre dans le train est une grande réussite avec ce superbe montage de gros plans lors de la préparation de la seringue et de la lame de rasoir. Une des meilleurs séquences de la filmo de Romero. Le reste en effet est chiant à mourir. J'ai tenu jusqu'à la moitié du film soit au moment du repas dans la cuisine avec tom savini qui mange des pâtes en parlant mécanique.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...