Aller au contenu

Videokid - Todd Holland (1989)


Messages recommandés

 

Un des touts premiers film à s'intéresser au Jeux Vidéo, bien sur à l'époque ces derniers sont encore considérés comme passe temps pour les merdeux, donc le film emprunte la voix d'un Road Movie pour gosses avec un peu de Jeux Vidéo dedans.

 

Le film entier est dédier à Nintendo, seul la NES existe (alors que la Master System est sortis bien avant) et elle est omniprésente tout au long du film.

 

On aperçois furtivement plusieurs bornes d'arcade et on découvre pour la première fois Super Mario Bros 3 (enfin pour l'époque c'étais un scoop)

 

Le film en lui même est clairement conçu pour les gosses, pas une once de surprise, on se fait pas trop chier (enfin c'est vite dis) et le tout est bien entendu ultra convenu.

 

Je rêvais de voir ce film depuis ma tendre enfance (ça c'est pour Tubby) et je n'ai pas été déçus, certes l'histoire est perrave, mais les promesses de voir du Jeux Vidéo au cinéma sont tenu, les jeux sont un prétexte mais sont à l'écran plus que de raison.

 

La bande son du film est clairement axés eighties, les coupes de cheveux aussi

 

Vu sur la cassette Film Office Panscanné et en VF

 

On retrouve bien sur à l'affiche Fred Savage et Christian Slater tout jeune, le réalisateur Todd Holland n'a pas fait grand chose pour le ciné Sauvage (ni avant d'ailleurs) si j'en juge sa fiche IMDB.

 

Voila rien d'autre à dire, je vous laisse en compagnie de Mario.

 

Modifié par Invité
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hum hum en dvdr ya pas longtemps

 

je voudrai savoir une chose : comment jouer a un jeu de caisse avec le POWER GLOVE ????

 

En agitant l'index comme indiqué dans le film

Le power glove, l'accessoire mythique du monde du jeux vidéo, et pourtant l'un des moins intéressant d'un point de vue ludique

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Todd Holland est le créateur-réalisateur de wonderfalls une trop courte série très sympa qui s'interesse à la fatalité par le biais d'animeaux en plastique qui en donnant à l'héroïne des ordres absurdes provoquent des reactions en chaine dont la finalité fini par devenir evidente...

 

il a réalisé aussi des episodes de Malcolm.

 

de quoi ne pas le réduire à ces quelques films apparemment pas très inspirés...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 year later...
  • 1 year later...
  • 11 years later...
×
×
  • Créer...