Aller au contenu

Kick-Ass - Matthew Vaughn (2010)


Steve

Messages recommandés

Par contre chez pas mal de monde on y vois une critique (ou film subversif ou de petite malin) sur le monde du comics book.

Perso ce point du film est passé a 10 000 au dessus de ma tête, j'en avais un peu rien a foutre et c'est surtout l'histoire de tout ce petit monde qui m'a passionné.

Parce que bon, les supers héros j'en ai un peu rien a carrer (a part batman )

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Réponses 128
  • Created
  • Dernière réponse

Top Posters In This Topic

Bon ben je crois que j'ai pas trop aimé. En fait j'ai vraiment bien aimé tout ce qui tournait autour de Big Daddy et Hit girl, et de D'Amico, mais Kick ass m'a fait grandement chier. Je sais pas pourquoi, mais ça le faisait pas, j'ai pas accroché au personnage, à part quelques blagues. Mais la plupart des situations comiques étaient super téléphonées, et j'ai pas senti d'évolution dans la personnalité du gars, j'ai rien senti dans son comportement qui pouvait soit me faire souhaiter de le voir réussir, soit un côté loser attachant. Chépas pourquoi! Du coup j'ai bien aimé la scène finale, mais j'ai trouvé qu'elle mettait longtemps longtemps à arriver...

 

 

Sinon j'ai pas compris la fin, Red mist ça va être un méchant pour la suite?

 

 

Bon malgré tout j'ai une certaine sympathie pour le tout, mais je sais pas, ça l'a pas trop fait! malgré tout les films de super héros je trouve que c'est mieux avec des super héros qui ont des thématiques de super héros finalement!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nan mais c'est pas un film de super héros, juste histoire de gens paumé qui vont avoir leur différents destin qui se croisent.

Kick-Ass est clairement le moins intéressant du lot, c'est d'ailleurs pour ca qu'il est en retrait et ne sert que de liant pour tout les autres caractères.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Sinon j'ai pas compris la fin, Red mist ça va être un méchant pour la suite?

 

 

 

 

 

J'ai pas lu la fin de la bd, et je sais pas si elle continue encore, donc je peux rien affirmer, mais c'est l'effet que ça fait. Du coup ça me fait penser à Hancock, qui partait sur une parodie du film de super-héros, pour en réalité construire une "mythologie" propre extrêmement super-héroïque.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Assez mitigé. J'ai aimé le coté assez original, parfois casse gueule mais qui se tient, de l'ensemble. Les ruptures de ton sont bienvenus, le film est assez violent (même si c'est une violence qui ne fait jamais "mal"), certains persos sont très attachants (Big Daddy et sa fille en tête) et ya quelques idées vraiment bienvenues ou droles. Après ya quand même certains aspects qui m'ont un peu saoulé, tout le coté "culture geek" qui me passe un peu au dessus de la tête. Sur ce plan, ça sonne parfois comme du sous Kevin Smith et j'aime déjà pas K.Smith alors bon... En plus, je sais pas, ça sonne un peu trop comme "un film qui veut etre cool" plus que comme un film qui le soit réellement... Disons que sur le coup, on passe un bon moment, pas de soucis là dessus, mais clairement je pense que le film va mal vieillir, trop ancré dans son temps, pas assez profond à mon sens.. Voilà, pas mal mais sans plus...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nan mais c'est pas un film de super héros, juste histoire de gens paumé qui vont avoir leur différents destin qui se croisent.

Kick-Ass est clairement le moins intéressant du lot, c'est d'ailleurs pour ca qu'il est en retrait et ne sert que de liant pour tout les autres caractères.

 

chépas, je trouve que c'est malgré tout un film de super héros, c'est là ou le bât blesse pour moi: Big daddy et hit girl font quand même des trucs de ouf, et tout ça peut se rapprocher d'un batman dans le concept (pas de pouvoir mais quand même des gadgets et abilités de ouf).

 

 

sinon pour faire suite à DPG, le côté culture geek qui parle de myspace, de video mobile et youtube et compagnie j'ai trouvé ça intéressant. très ancré dans son temps, mais c'est justement un témoignage d'époque. par contre le reste, le côté comic books addict et tout ça je l'ai pas trop ressenti, je suis pas assez branché comics et super héros pour que ça me parle. donc je me rends pas compte de cette dimension.

 

Et sinon, il fallait une bonne dose de mauvaise foi de la part des inrocks pour voir dans kick ass un flm réac

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est l'excuse facile que l'on peut apporter à tout film de super héros, et qui préfigure quelque part les vigilantes... Quand la violence règne dans nos rues... quand la police ne peut rien faire... Un citoyen lambda se lève pour combattre les forces du mal... Bouter les méchants hors de chez les gentils en leur faisant tater de nos gourdins... Se lever et dire non...

 

C'est une vision possible. Mais oui c'est d'une mauvaise foi pas possible...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est, certes, très sympa, bien mené, bourrin et tout et tout, mais je suis assez d'accord avec mes petits camarades qui y voient un objet avec le cul entre deux chaises (si tant est qu'un objet puisse avoir un cul).

 

Ca m'a (un peu) fait penser aux "Indestructibles" ou "Hancock" qui commençaient eux aussi comme une parodie/analyse/recul critique du genre avant de s'y vautrer en fait complaisamment (ce qui n'est pas en soi une critique. Mais reste peu cohérent par rapport aux intentions annoncées).

 

C'est dire à quel point on est loin des "Watchmen" (la bédé, je précise, pas le truc moche et inutile de Snyder) ou d'"Incassable"...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
We love you so a dit :

 

L.A. band The Soft Pack’s rad new video features an increasingly absurd, awesome and insanely messy cafeteria food fight with the kids from Kick-Ass: Chloe Moretz, Clark Duke and Christopher Mintz-Plasse. Directed by Mean’s Kashy Khaledi. This is just the latest installment of Mean’s ongoing series of cinematic mash ups– more to come!

 

 

Qc3VAnJQuqA&feature=player_embedded

 

Attention au canon m&m's !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

j'ai kiffé

c'est généreux, le rythme est bon, la bande son est chouette, les acteurs sont cools

hit girl tabasse tout

je me suis marré, et ca m'a diverti, sans etre complètement stupide

 

j'en veux d'autres des comme ca

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 4 weeks later...

Vu hier au ciné. Je retiendrai du film les scènes avec hit girl très gores et très rythmées et presque lisibles!

Kick ass est sympathique mais son histoire est trop rabâchée.

La bo est excellente comme de juste avec les rosbeef.

Par contre devant mon frère et moi , un couple de parents avec 3 gosses dont une fille de moins de 8 ans. Et les gosses se marraient devant les égorgements la scène du micro ondes ou du passage à tabac. ça a presque gâché notre plaisir vu qu'on s'attendait à les voir se cacher les yeux ou pleurer. Ces jeunes plus rien ne les choque! En tout cas, cela confirme que c'est de la violence qui ne fait pas mal.

Et Chloe en effet déchire. Une actrice à suivre.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 3 weeks later...

La différence entre un Clint/Bronson et Kick Ass, c'est que les Vigilante des 70's/80's prenaient position. Pour ou contre la violence, pour ou contre l'auto-défense, mais ils prenaient position.

 

Kick Ass, lui, montre cette violence, l'exploite, fait son beurre dessus, mais refuse de se placer, on ne sait jamais ce que Vaughn en pense en tant que réal. Perso ça m'a troublé. Puis énervé.

 

Idem pour le personnage de Big Daddy et Hit Girl, qui sont vraiment borderline d'un point de vue psychiatrique, leur folie meurtrière matinée de bonne conscience vengeresse n'est jamais vraiment abordée (au contraire de la plupart des Batman où Bruce Wayne a toujours été montré comme un type toujours à deux doigts de sombrer), on dirait que Vaughn trouve totalement dans la logique des choses qu'une gamine de 11 ans découpe les gens en morceaux.

 

Bref, j'ai trouvé que le réal faisait évitait les questions importantes que posent les films de super héros et les Vigilante. J'ai trouvé sa position plutôt irresponsable.

Norman, si les enfants riaient pendant les scènes de meurtre, c'est peut-être parce qu'à aucun moment le réalisateur n'accompagne ses images d'un discours. Vous me direz, un film doit-il forcément tenir un discours ? Moi je crois que oui, car l'image en soi est un discours, qu'on le veuille ou non. L'absence de discours est aussi un discours.

 

Ça me rappelle une interview de Dumont que je lisais il y a quelques jours :

"Il y a un cinéma commercial prosélyte et un cinéma qui invite plutôt l’individu à une méditation personnelle. La seule vraie question est la dignité du cinéaste. Il y a des cinéastes pourris qui font des images de salauds, dépourvues de spiritualité et utilisées à des fins mercantiles. Elles sont immédiates et malsaines"

 

J'ai pensé à ça en regardant Kick-Ass.

J'ai repensé aussi à Godard et à son histoire de "travelling" qui est "une histoire de morale".

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une intéressante discussion autour du film, qui vaut bien 30 critiques des Inrocks.

 

http://www.surlering.com/article/article.php/article/kick-ass-le-geek-est-la-avenir-de-la-homme

 

"Le double biais de Vaughn, soit comic et violent à la fois, pari intéressant a priori, l’a conduit à prendre son film en oblique, mais sans jamais aller jusqu’au bout d’une direction, en coupant au plus facile, en montrant son film de biais, justement. Donc en biaisant. Avec l’arrivée du personnage de Hit-Girl – et donc d’un archétype héroïque que l’on appelle le sidekick – tout le réalisme du film s’effondre au profit de bastons imaginatives et de meurtres chorégraphiés. Hit-Girl, sorte de poupée tueuse âgée d’une dizaine d’années, enfant entraînée au massacre, passe en effet entre les balles et les couteaux de survie comme dans un clip de Michael Jackson, et c’est le propos central du film qui se fait la malle."

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai eu une petite discussion avec ce même Aurélien qui me dit à propos du personnage de la gamine et de la BD :

 

 

Pour Kick-Ass, c'est effectivement n'importe quoi le personnage de cette gamine. Dans la BD, c'est un peu plus intéressant, parce que le père est vraiment montré comme un irresponsable frustré, menteur et geek lui-même. Il est abattu sans pitié d'une balle dans la tête. La gamine retourne chez sa mère qui n'a jamais été tuée par des mafieux... : un mytho du papa pour enlever sa fille et jouer au Vigilante.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 month later...
Bref, j'ai trouvé que le réal faisait évitait les questions importantes que posent les films de super héros et les Vigilante. J'ai trouvé sa position plutôt irresponsable.

Sauf que ces questions on se les tape depuis le 1er film de super héros au cinéma et Y EN A MARRE !! A chaque fois le mec se poste 300 000 questions alors qu'on veut qu'il brise des bras. Le pire étant Spiderman 2 où le mec voit son grand père ou je ne sais plus qui mourir 30 fois.

 

Après un sympathique Layer Cake, un très très bon Stardust j'avoue que j'ai beaucoup apprécié ce Kick Ass même si la culture geek me sort par les trous de nez. Les sous êtres ont aussi le droit à leur culture même si elle consiste à mélanger un peu tout, mais quand elle est trop présente j'ai l'impression de voir des films pour puceaux. C'était le gros problème de films comme Jay and Silent Bob strike back.

 

Mais Vaughn balance quelques éléments perturbateur pour exploser tout ça. Hit Girl, Big Daddy, les méchants et bien sûr une bonne tonne de violence graphique qui fait plaisir à voir. Car c'est bien quand le film dévie de la comédie geek de merde que l'on prend son pied. D'ailleurs toutes les scènes où notre héros n'a plus son masque sont largement inférieurs aux autres. Même les références sur les homos, chose récurrente dans cette culture, tombent totalement à plat ici. L'univers de notre héros est chiant comme la mort, d'ailleurs sa mère meurt comme une merde (Elizabeth McGovern dans son rôle le plus court). Le seul moment intéressant de l'histoire d'amour bidon de notre héros est quand l'actrice se cache les seins avant d'être badigeonnée. Chose impensable dans un Spiderman ou un Iron Man.

Alors effectivement ce mix peut désarçonner mais c'est ce qui m'a plus justement. Parce qu'après quelques scènes trop sages j'avais le droit à un gros bonbons bien sanglant ou délirant avec souvent une pincée d'humour noir.

Même si le scénario est partois amener n'importe comment, la réalisation, la photo et la direction musicale font merveille comme d'habitude chez Vaughn. Le film est quand même très beau à voir.

 

Donc globalement convaincu et je laisse à ceux qui se prennent la tête le problème de savoir si c'est conforme à la BD ou si le film à le cul entre 2 chaises

Perso je trouve que Kick Ass est l'anti film geek !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ça fait un certain nombre d'avis et critiques de ce film que je lis qui parlent de "film de geek" (enfin dans le cas présent par antonymie), de "culture geek", etc sans jamais en donner de définition : vous entendez quoi par là en fait ? et comment ça se traduit concrètement dans le film ?

 

excusez-moi par avance si c'est une question débile, mais elle est sérieuse

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

donc juste parce que ça raconte l'histoire d'un neuneu qui lit des comics et qui veut faire comme dans les comics, c'est LE "film de geek" ?

 

ah. bon.

moi je croyais qu'il y avait 10.000 références subtiles à des bd/jeux vidéo/japonaiseries/trucs d'internet (rayez la mention inutile) qui m'avaient échappé ; genre que big daddy ressemble à batman... mais en vachement plus subtil, quoi

 

c'est peut-être pas tant le terme "geek" que "culture" qui me laisse perplexe dans ce cas

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...