Aller au contenu

NIFF 2010


Messages recommandés

LAST DAY

 

et avant de vous passer le lien, je vous fais partager l'edito du catalogue du festival qui devrait en faire sourire quelqu'uns (qui se reconnaitront) pour des raisons encore obscures

Le 25 mai 2000, le rideau se levait sur la première projection de la première édition du NIFFF. Dans son édito du premier catalogue, Olivier Müller écrivait, évoquant le nouveau festival : "Et si tout cela n'était que le produit d'un rêve, produit d'une hallucination collective ou de la folie des grandeurs?". Quelques 600 films, 400 invités et d'innombrables moments forts plus tard, le NIFFF s'apprête à vivre sa 10ème édition. Le rêve - ou l'hallucination collective - se poursuit. Le festival a pris son envol : d'une petite quarantaine de projections publiques en 2000, c'est cette année à 118 séances que le NIFFF vous convie. L'important travail de défrichage et de recherche autour du fantastique effectué par toute l'équipe connaît un rayonnement réjouissant. Le fantastique n'est pas un, mais bien multiple et universel. Approcher une culture par sa production fantastique en dit beaucoup sur ses fondements. En surfant sur les possibles, il autorise une relecture souvent pertinente de la réalité et questionne nos peurs et nos rêves. C'est cette acceptation ouverte du fantastique que le NIFFF vous invite à partager dans ses choix et ses découvertes. Merci de partager le voyage avec nous une dixième fois et bon festival.

 

[vimeo]14102368[/vimeo]

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...