Aller au contenu

Detective Dee - Tsui Hark (2010)


Cyril

Messages recommandés

Aka Detective Dee and the Mystery of the Phantom Flame

Aka le nouveau film de dieu

 

Un trailer

 

[dmotion]xdbm05[/dmotion]

 

Et un behind the scene sans spoiler mais avec de belles images

 

[dmotion]xdw69a[/dmotion]

 

Je tiens plus

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 3 weeks later...
  • 1 month later...

Il ne faut jamais lire les critiques lors des projos festival. Elles sont toujours à côté de la plaque. Arte c'est juste de bonheur. On dirait la critique d'un mec qui n'a pas vu le film et qui lit le dossier de presse. Et putain la présentation des films asiatiques ... digne de Première

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il ne faut jamais lire les critiques lors des projos festival. Elles sont toujours à côté de la plaque.

 

Nan mais ca c'est ton ressenti, toi tu crie a l'arnaque alors que perso les bon échos de festival ce sont toujours avéré être juste de mon coté.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nan mais ca c'est ton ressenti, toi tu crie a l'arnaque alors que perso les bon échos de festival ce sont toujours avéré être juste de mon coté.

Ben oui parce que se sont les tiens

Et là franchement c'est pas une critique.C'est Arte. Tu as déjà vu Arte dire qu'un film était de la merde ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les extraits montrés dans la vidéo ont tendance à me rassurer, mais par contre j'ai un peu peur quand Tsui Hark dit qu'il voulait faire une histoire plus complexe. J'avoue que je ne comprends déjà rien en général à ses histoires, mais si en plus c'est complexe, je risque de plus suivre du tout.

 

Et surtout : film d'époque + bagarre + trucages numériques + twist + héros dont on ne sait pas s'il survit : Detective Dee est-il le Vidocq de Tsui Hark ?

 

Ca fait peur rien que d'y penser.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nan mais ca c'est ton ressenti, toi tu crie a l'arnaque alors que perso les bon échos de festival ce sont toujours avéré être juste de mon coté.

Ben oui parce que se sont les tiens

Et là franchement c'est pas une critique.C'est Arte. Tu as déjà vu Arte dire qu'un film était de la merde ?

 

Ouais faisons la fine bouche quand la télé cause de cinéma asiatique ou de Tsui Hark, on le voit tellement faire sa promo chez Arthur ou chez Ruquier ce mec que vraiment ça gave.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 month later...

Tout comme Green Snake, Detective Dee propose à chaque plan des idées fascinantes et de la poésie du mouvement. D'ailleurs, c'est peut etre ce perpetuel mouvement qui intrigue le plus dans le film. Il n'y a pas la frénésie propre au Tsui Hark expérimentateur et inventeur. Il n'y a pas ces décadrages, ces jeux de montages vifs. Tsui Hark se pose là en mec qui a destructuré et réinventé l'action et n'a plus à sur-montrer; juste à montrer qu'il a appris de quelques erreurs passées et qu'il a intégré les solutions dans son style. Donc non l'action de Detective Dee n'est pas une nouvelle norme pour les années à venir, mais elle est diablement efficace puisque Tsui Hark y injecte son savoir faire sur le mouvement et son talent à proposer des images sublimes. Detective Dee est un film magnifique, demesuré visuellement tout autant que narrativement. On a meme la plaisir de retrouver l'esprit Workshop que l'on regrette tous à une époque où le WXP revient avec un ton trop sérieux (l'ego de Donnie Yen ?), le coté sidekick / humour de remplissage en moins. Car Detective Dee est un film sérieux, à la fin assez loquace sur le point de vue de Tsui Hark vis à vis du pouvoir, mais c'est un film qui n'oublie pas qu'il est là pour proposer du divertissement. Le meilleur du divertissement, meme, dans une fresque quasi pulpesque, aux relents de fantasy bien marqués (les cerfs !!!!).

Tsui Hark revient, et rappele juste au monde entier qu'il reste le roi du monde. J'en attendais pas moins.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Detective Dee est un film magnifique, demesuré visuellement tout autant que narrativement.

 

Dit comme ça, il y a un nom qui me vient en tête : Legend of Zu.

Moi, j'aime Legend of Zu mais il y en a à qui cela peut donner des maux de crâne.

 

c'est largement moins stroboscopique pop arty

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 3 months later...

Bon j'ai été faible et j'ai vu le film, via des moyens euh... des moyens, quoi. Mais je vous conseille d'attendre de le voir au cinéma, ce sera sûrement encore mieux

 

Je pourrais me contenter de plussuner Yume, mais comme j'avais déjà prévu un avis, je le poste quand même.

 

 

Et ben c'est bien mortel, et ça fait très plaisir de revoir ce bon vieux Tsui Hark à ce niveau. Des personnages charismatiques, une histoire pour une fois compréhensible, et où on n'a pas l'impression qu'il manque deux heures (à peine 15 minute, je dirais, ce qui pour lui est un exploit). J'insiste sur ce point : je crois que c'est le premier film de lui que je vois depuis les il était une fois en Chine, où j'ai l'impression d'avoir tout compris dès le premier coup.

 

Surtout, le film est très coloré, les trucages sont un peu what the fuck mais ça passe, pas trop de mélodrame à la chinoise (c'est beaucoup moins cérémonieux que les trois royaumes, par exemple), et il y a énormément de bonnes idées qui relancent le truc constamment.

 

Après, c'est drôle parce qu'en me relisant, je disais avoir peur que ça ressemble à Vidocq. Mais en fait Detective Dee est ce que Vidocq aurait dû être : un film d'enquête fantastique, avec de la baston. Bizarrement, Andy Lau est plus crédible que Gégé Depardieu. J'ai pas mal pensé à Hellboy aussi : de l'enquête de la baston, et de l'humour.

 

Par contre, niveau kung-fu, c'est pas du Donnie Yen, mais du bon vieux kung-fu cablé à l'ancienne. Comme en plus Hark utilise quelques ralentis, et soigne la lisibilité de l'action, y a des gens sur IMDB pour dire que le film est fade. Mais pour avoir souffert la torture devant la légende de Zu (le deux, celui avec Zhang Ziyi), je pense que je préfère quand Hark est un peu moins fou, parce que un peu moins fou pour lui, ça reste quand même assez dingue.

 

 

 

 

 

 

 

Le film d'aventure de l'année, allez-y quand ça sort !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 month later...

Et bah sans être aussi bien qu'on l'espérait de la part de Tsui hark, le film se laisse regarder grâce à certaines séquences plus ou moins bien gaulées. Le tout est un peu inconsistant mais la touche tsui est palpable ici et là, en fond...

 

Après, il faut se farcir une histoire un peu gonflée à l'hélium avec des sous intrigues pas toujours intéressantes, le fadasse acteur principal Andy Lau et une morale crypto-dictatoriale finale qui est la même que celle de Hero ou le secret des poignards volants (celui avec Jet lee) : même si l'empereur tue des dizaines de personne, il le fait pour notre bien...

 

 

La critique de Guillaume, la nemesis de Cyril (qui a promis de lui casser la gueule à Lyon) :

 

http://www.1kult.com/2011/04/15/detective-dee-le-mystere-de-la-flamme-fantome-tsui-hark/

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nan mais ca c'est ton ressenti, toi tu crie a l'arnaque alors que perso les bon échos de festival ce sont toujours avéré être juste de mon coté.

Ben oui parce que se sont les tiens

Et là franchement c'est pas une critique.C'est Arte. Tu as déjà vu Arte dire qu'un film était de la merde ?

 

Ouais faisons la fine bouche quand la télé cause de cinéma asiatique ou de Tsui Hark, on le voit tellement faire sa promo chez Arthur ou chez Ruquier ce mec que vraiment ça gave.

qu'est ce que ça peut te foutre. Tu regardes Arte ? Ben alors. Si c'est pour voir un mec qui lit un dossier de presse je vais sur Excessif

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oh, la douche froide !

Grand admirateur de Tsui, jusque dans certains de ses penchants les moins acceptables ("Black Mask 2", "Legend of Zu"), son dernier produit constitue, en ce qui me concerne, la première réelle déception du maître.

 

Je peux comprendre que ses délires et ses scénars à trous (euphémisme) puissent agacer mais c'est, à mon sens, encore préférable à la tiédeur ressentie face à ce "Detective".

Parce que putain, ce que c'est lisse ! Il y a plus de mise en scène et d'intensité dans la seule première scène de "Seven Swords" que dans tout le présent film !

 

Intrigue à tiroirs dont on se fout, combats câblés déjà mille fois vus (et en mieux), rythme languissant, CGI limites et idéologie finale qui, si elle est n'atteint pas l'abjection rance de "Hero", peut choquer de la part de son anar de réalisateur.

Mais que se passe-t-il donc ?...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×
×
  • Créer...