Jump to content

Don't be afraid of the dark - Troy Nixey - 2011


Jeremie
 Share

Recommended Posts

  • 4 months later...
  • 8 months later...

Je connais pas l'original mais celui la m'a bien soulé. La gamine de 10 ans qui se comporte comme une ado de 15 et joue comme une dépressive de 45, non. Ça ne fait jamais flipper, je m'attendais presque à ce que ça tourne à la comédie. Katie Holmes ne montre pas ses nichons. Et le sosie de Stéphane Rousseau, non.

Link to comment
Share on other sites

  • 5 months later...

Mais quelle merde ! Pourtant ça démarrait bien, avec une scène d'ouverture plutôt hardcore et un générique de toute beauté. En plus le score de Beltrami est franchement pas mal, de même que la direction artistique. Mais tout le reste... Non... C'est vraiment pas possible !

 

On s'emmerde sévère, Katie Holmes fait le minimum syndical, Guy Pearce est transparent (pourtant Guy Pearce quoi merde !) et la gamine est juste insupportable. Mais le pire ça reste quand même les créatures en cgi qu'on croiraient limite sorties d'un Pixar, sans compter qu'on les voit trop, trop rapidement aussi.

Bref, Nixey est un bon technicien mais côté ambiance nada, que dalle. S'en est consternant de platitude, vu, revu et réchauffé. Bide mérité donc.

 

25 millions pour ça !

Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...

Le commentaire de Nick sur la gamine, c'est tout à fait ça

Je serais moins sévère : on se croit parfois revenu à l'époque de The Gate ou de Dolls le budget et le sérieux en plus, et pas mal de plaisir en moins. Après le meurtre dans la cave, ça pédale pas mal dans la semoule, et le film aurait bien du perdre au moins vingt minutes. C'est au moins joli à regarder, tout en confirmant que les "darkness movie", ben c'est toujours pas ça...

Link to comment
Share on other sites

  • 7 months later...

C'est pas une grande réussite mais je n'ai pas détesté.

Les décors sont superbes et la photo a de la gueule et j'avoue avoir bien apprécié les dernières 20 minutes qui rachètent largement les 60 précédentes.

Le truc qui m'a le plus agacé est sans doute la présence trop évidente de DelToro derrière son réalisateur, et ça fait un moment qu'il me gonfle ce gros bouffeur de tacos avec sa fausse "sensibilité enfantine"

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...