Jump to content

A sound of thunder - Peter Hyams (2005)


bloknotise
 Share

Recommended Posts

rhoo bon c'est vrai que le T rex n'est pas terrible mais a contrario la chauve souris qui défonce le toit de la voiture, la tempête temporel qui s'abat sur Chicago, les décors de la préhistoire tout ça, ça le fait bien quand même ?

Et sincèrement les sfx ce n’est pas tout dans un Bloskbuster (facilement illustrable au vu de l'actualité ciné de ces derniers mois ).

Le pitch est excitant en tout cas

un mega milliardaire du futur qui organise un safari 65 millions d'années avant JC, mais tout part en couilles parce que les chasseurs détraquent l'histoire...voyage dans le temps, dinosaures, chasseurs américains, Ben Kinsley, Peter hyams, à part le T rex ça donne envie non ?

Link to comment
Share on other sites

Ah, je savais bien que c'était basé sur la nouvelle de Ray Bradbury. Je ne me rappelle jamais le titre mais je l'ai lue à l'école et j'ai adoré ! Par contre, elle n'est pas très longue et finit avec la révélation de la cause de l'écrasement du papillon donc ils ont bien dû en rajouter un peu pour le film. Etonnant d'ailleurs qu'elle n'ait jamais été filmée avant, ou alors, je ne suis pas au courant.

 

J'adore l'idée de base, reste à savoir comment sera le résultat parce que la BA ne présage pas qq chose de génial...

Link to comment
Share on other sites

C'est pas déjà passé dans un festival ce truc, avec comme résultat des échos absolument désastreux ?

 

Certainement ça sort demain aux States et effectivement les premières reviews sur rotten tomatoes descendent le film (http://www.rottentomatoes.com/m/sound_of_thunder/?show=all).

pourtant la revue de presse faisait envie avec l'opérateur des sfx qui faisait des descriptions de la ville de Chicago en ruine envahie par la jungle (j'ai toujours adoré ce genre de trucs, ça me fait penser à la BD la survivante pour ceux qui connaissent).

Bref ça calme mais je reste curieux

Link to comment
Share on other sites

execution en règle chez fangoria :

 

 

About the only positive thing one can say about A SOUND OF THUNDER is that in a year that has already brought us ALONE IN THE DARK and THE BROTHERS GRIMM, it doesn’t automatically jump straight to the top of the list of 2005’s most painful genre disasters.

 

full review : http://www.fangoria.com/ghastly_review.php

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Tiens j'ai vu le film y'a quelques jours, et franchement c'est la cata Y'a rien qui tient la route, déjà dans le developpement de l'intrigue, qui il me semble simplifie énormément la nouvelle de Bradbury, mais surtout le reste, acteurs, CGI, c'est l'horreur absolue. La séquence de dialogues quand Ed Burns et Catherine McCormack sont dans la ville du futur faites en CG autour d'eux est un summum . C'est à voir pour le croire Pauvre Hyams.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

LE PLUS GRAND FILM Z du 21e siècle !!!! Un festival de portnawak qui fait du bien au slip.

 

Je m'attendais au pire navet de tous les temps, j’ai vu le plus grand film comique depuis au moins « Alone in the dark ».

 

Rien que la première scène donne le ton. Une arrivée à la préhistoire digne de « Au cœur du temps » (la série), un dinosaure aussi crédible que le T-Rex de Toy Story et surtout des incrustation de personnages même pas à la hauteur du Monde Perdu de 1925 ! ! ! D’ailleur toutes les incrustations sont absolument ridicules, tellement que ça en devient presque de l’art (ou du cochon allez savoir…). On a l’impression que les acteur jouent devant un fond bleu et qu’il font du sur-place, ne sachant pas vraiment ce qu’on ajoutera en post-prod. Trop fort !

 

Keskonsmarre !

 

Retour dans le futur ou Ben Kingsley attend, surjouant chaques lignes de dialogues. AAAAH le futur, ses décors en CGI ratés, ses voitures cubiques qu’adoreraient les Shadoks, et des acteurs qui n’ont même pas le mérite d’êtres des CGI foireux… Les pauvres. La plus belle scène du film est cet échange entre le héro et la hérote, au milieu de la rue avec des voitures playmobils qui passent de chaque coté. C’est ce qu’on essaye de nous faire croire, car on dirait plutot qu’elles sont projetées sur un écrans derrière les acteurs… Enfin ceux qui essayent de jouer.

 

D’ailleur c’est bien le problème. Je veux bien qu’il y ait eu des problèmes de production, que l’argent ait manqué pour fignoler les effets… Mais les acteurs ? Qui a trouvé des buses pareilles ? Et les dialogues ? Et le scénario absolument bordélique (d’ailleur si quelqu’un peut m’expliquer ce que fout le batracien bleu vers la fin et le pourquoi de son apparition – ceci ne spolie rien – Merci d’avance : ! ! !) ? Ca c’est pas de la faute d’un manque d’argent mais d’un manque de talent rarement aussi flagrant.

 

Mais keskonri ! ! !

 

Je n’ai pas lu la nouvelle de Bradbury mais j’ose croire que ce qu’il a écrit est quand même plus cohérent que ce que l’on nous sort dans le film. Rien ne tient debout (même les acteurs ont du mal…), on se croirait dans « Perdu dans l’espace ».

 

JE HURLE MA JOIE D’AVOIR VU CE FILM que je vais me retaper ce soir sans une once d’hésitation ! ! !

 

 

Le chef d’œuvre de 2005 en ce qui me concerne !

Link to comment
Share on other sites

Je n'ai pas encore pris le temps de le regarder, j'ai juste survolé quelques scènes vite fait pour le moment, donc je n'ai pas pu voir grand chose du jeu moisi des acteurs (mais en effet il semblerait que nous sommes plus proche du hot d'or du meilleur acteur que de l'oscar pour l amême catégorie), mais les effets spéciaux n'avaient pas l'air si mauvais, enfin ce n'est pas Jurassic Park, mais on semble tout de même bien loin de l'horreur de ceux de Pterodactyl dans le genre. Enfin je vais me regarder ça ce soir, tu m'a donné envie de le voir et je n'aurais pas la patience d'attendre ce week end du coup =)

Link to comment
Share on other sites

Non mais les dinos c'est une chose (d'ailleurs les especes de singes la c'est pas trop mal), mais Melting et moi on a semble-t-il tiqué sur la meme scene (cf page precedente)

 

Oui d'ailleur ça m'a halluciné. J'avais écrit le texte pour un autre forum ( ) et je ne savais pas qu'il y avait un thread ici. J'ai copié collé et j'ai ensuite lu le thread et là ben je me suis senti moins seul !!!

Link to comment
Share on other sites

bon c'est vrai que c'est marrant au final, outre les CGI en ville qui sont assez tordant je trouve que le tout fait très plastique, on dirait que les dinosaures sont en caoutchouc , et attention au flingues du futur en plastique rigide qui balance 1 fois sur 10 des tirs lazers bleu (erf même dans V il y a 20 ans les tirs étaient mieux foutus)...

Au final on obtient un film sympathique car ridolo à fond, bien trop ambitieux sur de nombreux points par contre... c'est dommage car je bavais d'envie de le voir depuis que j'avais vu des photos et pensais qu'il s'agissait d'un truc incroyable avec un bon budget etc...

Link to comment
Share on other sites

D'après Fulgentius, sur le forum de DD :

Concernant les SFX foireux, il faut rappeler que le film... n'a jamais été terminé ! Franchise avait confié à Peter Hyams un budget de 80M$ à l'origine, mais ils ont fait faillite pendant la post-production et ont cessé d'alimenter la production. Vu que les environnements en images de synthèse sont au centre du projet, on imagine le désastre ! Toujours est-il que l'équipe chargée des SFX a fait ses bagages... avec les quelques plans qu'ils avaient complétés. Warner a alors payé quelques effets temporaires de style Photoshop en attendant une "solution" mais celle-ci n'est jamais venue, et après deux ans à lui faire prendre la poussière, ils se sont décidés à sortir le "bébé" par obligation contractuelle. D'après des sources qui auraient assité aux projos test de 2003, les SFX "temporaires" n'ont pas bougé d'un iota. On dit que seuls 30M$ ont finalement été dépensés pour le film.

 

Voilà où qu'ils sont pas passés en tout cas, les brouzoufs !

Link to comment
Share on other sites

Rhooooo, fallait quand même pas pousser.

certes, ce n'est pas très bon avec les sfx finis à la bière, mais je trouve que le film s'arrange vers la fin. Ca tient la route, la photographie de Hyams fait des miracles (de très belle scènes nocturnes, comme il sait parfaitement les fiLmer (cf Relic) ).

Dommage que Burns (je ne sais s'il est bien Burnsé mais il est bien gaulé, la salaud) soit toujours aussi mauvais acteur, un vrai paralytique facial.

Quelques thèmes plutot sympas, jusqu'à prendre au pied de la lettre

 

 

SPOILER

 

la théorie du battement de l'aile du papillon - d'où l'explication de l'affiche américaine originale

END SPOILER

 

 

le thème des vagues de temps évolutives, bien vus. Tous les SFX ne sont pas à jeter à la poubelle pour aller danser.

 

Hyams a toujours de l'ambition, voir le look années 50 (une ref directe à Bradbury?) des costumes des habitants de la ville, ce qui contraste volontairement avec le côté futuriste de l'ensemble. I joue avec les thèmes et les paradoxes spatio-temporels.

 

Quelques créatures mutantes, dans la deuxième partie du film, ont un design assez réussi. Ainsi les singes géants, la murène... même si pour cele-ci on sent aussi un côté pas fini

 

 

SPOILER 2

 

le look de Catherine McCormack après la dernière vague de temps évolutive : la créature reussit la pari de l'étrange

 

END SPOILER 2

 

Une série B de Luxe qui laisse un gout amer car on sent qu'il manque la dernière couche pour qu'i ressemble à un film honorable. Clair qu'il n'est pas terminé. Mais je dois avouer que malgré tous ces défauts évidents, je ne me suis pas ennuyé un seul instant et , oui, je vais racheter le Z1 Warner au format!

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...