Jump to content

The Doll Underground - Eon McKai - 2008


kevo42
 Share

Recommended Posts

 

J'ai beaucoup hésité à ouvrir ce topic, parce que the doll underground est ce qu'on peut pudiquement appeler un film de divertissement pour adulte. Mais vu qu'il y a un topic sur Dallax, et corps de chasse, je pense qu'on peut en parler du moment que c'est de la qualité ( ).

 

Donc, ce doll Underground, c'est une sorte de Fight club avec des meufs sapées comme dans kamikaze girls (en soubrettes à dentelle, quoi), qui disent des conneries féministes anti-capitalistes machin truc, et après font l'amour.

 

Bon, la raison pour laquelle j'en parle, c'est que j'aime beaucoup le style d'Eon McKai. De ce réalisateur, je préfère Neu wave hookers, mais ce doll underground est esthétiquement très très beau. On sent le mec sorti d'une école d'art, qui impose un style très graphique et original. Alors oui, c'est sombre, et indus (je pense que Jérémie et Ekynox aimeraient beaucoup, sur ce que j'ai compris de leurs goûts), mais les filles sont charmantes, la musique excellente (ambiante, electro façon aphex twin, pas du marc dorcel, quoi).

 

Dans le genre, Blacklight beauty de Jackthezipper va encore plus loin, mais est peut-être un peu trop dérangeant. Encore que je le verrais bien chez le chat qui fume...

 

Bref, l'autre raison pour laquelle je voulais parler de ce film, c'est que je suis tombé sur cet article qui parle du alt-porn en général, et de l'association McKai - Joanna Angel en particulier :

 

http://streetbonersandtvcarnage.com/blog/i-hate-hipster-porn/

 

Je ne sais pas trop qui a écrit l'article : je crois que c'est un comique américain, peut-être celui qui a fait la parodie de David Blaine qui était à se pisser dessus.

 

Toujours est-il, pour ceux qui ont la flemme de lire, qu'il fait le postulat suivant :

 

- Le porno, c'est comme la boxe, c'est physiquement ultra exigeant et psychologiquement dévastateur

- Du coup, pour réussir, il faut avoir une prédisposition sociale (exemple : Mike Tyson battu dans sa jeunesse et psychotique), ce qui fait que 99% des actrices sont des femmes qui ont été violées dans leur jeunesse, et n'associent plus la sexualité à rien.

 

Corollaire : dans la vague alt-porn, pleins de jeunes filles bourgeoises et tatouées se sont lancées dans le porno, pour être cool, et en bradant les prix.

 

Conséquence : ces filles vont prendre cher, et perdre toute leur innocence, et voir leur vie ruinée.

 

Résultat : Eon McKai et Joanna Angel, vous êtes des vilains.

 

Les réponses sont intéressantes : McKai dit qu'en gros c'est un paquet de conneries, mais il reconnaît que certaines filles ne se rendent pas compte de ce que ça exige (surtout que je trouve le alt porn assez violent, un mec comme James Deen hésite pas à étrangler les filles, ce que j'aime pas du tout), et c'est mal : le porno, c'est sérieux.

 

Joanna Angel elle, a répondu que le mec était un gros connard, mais que grâce à lui, les fréquentations de son site avait augmenté. Le mec a répondu en lui demandant si elle avait été violée étant jeune. La réponse de Joanna m'a fait crever de rire : "Yes I was. It was my hip uncle who did it, though. The Locust was playing in the background." (en français : oui je l'ai été, mais à la différence que c'est mon oncle au top de la hype qui m'a violé. The locust jouait en arrière plan")

 

 

Donc, du coup, je crois qu'il y a des gens ici qui s'y connaissent bien sur le versant production de ce genre de films. Et j'aimerais bien savoir si sa théorie est vraie. Parce que bon, il y a des actrices qui ont dit après coup qu'elles avaient subi des abus (Tracy Lords et Laure Sinclair, il me semble), il y a eu Elodie Chérie qui disait que faire ça ou aller à l'usine c'était pareil. Mais quand je vois des filles comme Clara Morgane qui s'en sont servi pour leur business plan, bah je sais pas trop.

 

Qu'en pensez-vous quoi ? Et quand on se branle devant un porno, est-ce qu'on doit avoir mauvaise conscience pour la psychothérapie à venir de l'actrice ?

Link to comment
Share on other sites

Cela dépend des films. Il m'est arrivé une fois d'être dérangé devant un film où une fille se retrouvait avec 3/4 mecs voulant lui enfoncer leur gros tubes un peu partout en la forçant et la fille à un moment donné à un regard où on voit qu'elle se dit qu'elle n'aurait jamais du être là. C'est assez flippant.

 

Après tu as des films plus soft où les filles prennent leur pied je pense.

 

Sinon j'aime bien McKai. Pas vu ce film mais j'ai par exemple Girls Lie en Dvd. Beau 3 Dvd avec le film, les bonus et la musique !!

Mais j'aime beaucoup Pixie Pearl dont je suis "ami" sur Facebook.

Après faut accrocher à son style car il ne réussi par tout le temps ses scènes de cul même si le reste est bien enrobé.

 

Par contre Angel elle finira dans un égout qui ressemblera à son anus...

Link to comment
Share on other sites

Oups je suis passé sur Blacklight beauty qui est tip top !! Allie Sin et ses gros seins m'a toujours fait tripper. Elle faisait toujours la gueule Et en plus dans celui là elle était enceinte

 

 

pour vous faire marrer, on avait un projet comme ça avec le Tanzi mais ça coûtait trop cher à faire.

Link to comment
Share on other sites

C'est vrai que ça semble très très bien ce Doll Underground J'ai toujours eu une sensibilité pour le porno assez dark, mais à condition que le tout soit esthétique et glauque dans le bon sens (c'est-à-dire, que ça reste du "jeu" pas un truc où on a l'impression comme Stephane l'a dit, que l'actrice ne devrait pas être là).

 

Sinon, je crois que ce type d'industrie attire une grande diversité de filles et d'enjeux. Oui, il y a sûrement celles dont la sexualité ne veut plus rien dire parce que trop abusée, mais aussi celles qui ont un côté histrionique et dont le besoin d'attention et de "célébrité" peut être comblé via ce métier. D'autres qui ont l'air d'être de véritables femmes d'affaires puisqu'elles semblent savoir exactement ce qu'elle font et que tout semble ultra calculé comme Sasha Gray, Melissa Lauren, Clara Morgane ou Katsumi. Je lisais le bouquin de Mélodie Nelson, une ex-escorte québécoise qui raconte son expérience du métier. Elle dit qu'elle n'a jamais été violée ou abusée, qu'elle a un passé familial "normal", qu'elle faisait ses études universitaires. Comme elle aime le sexe et qu'elle avait envie de faire beaucoup d'argent, elle est devenue escorte pendant quelques années. Pour elle, elle se sentait vraiment épanouie dans ce travail...

Alors je ne sais pas si la porno amène inévitablement des dommages à long terme sur les actrices, mais c'est clair qu'exercer un tel métier peut entraîner des conséquences qui perturbent pas mal de sphères de vie (familiale, amoureuse, santé physique juste pour nommer ceux-là) et ça ne doit pas être facile à gérer à tous les jours.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...