Jump to content

Twelve - Joel Schumacher (2010)


Nicolas
 Share

Recommended Posts

 

Des adolescents riches et désabusés, des fêtes sans joie, des parents absents, un peu de dope pour le grand frisson et parmi eux, White Mike, jeune dealer qui vient de quitter son école privée de l'Upper East Side à New York...

Pas bon du tout. Un enième film de destins croisés cette fois à la sauce gossip girl, une conclusion prévisible, une voix off insupportable, seul les acteurs présentent un éventuel intérêt dans cette production gaumont qui rappelle que Joel Schumacher (70 ans) tourne un peu trop sans doute. C'est sorti mercredi dernier. Requiem pour un bide. Nul.

Il aurait été plus inspiré de nous sortir "Blood Creek"...

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

NqCzHHGUfp0

 

bon Nicolas il donne pas envie de voir le film, la BA non plus d'ailleurs mais merde y'a Emma Roberts quand même , mais à coté il y'a plein de Jeremie's favorites characters, donc je sais pas, ça ne me donne pas envie malgré son lot de chouquettes.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 years later...

Laborieux bordel esthétiquement moche, "Twelve" ne sait même pas de quoi il parle. Ici, le Twelve est un drogue de synthèse apparemment bien marrante, sauf que le sujet du film est ailleurs. Quel est-il d'ailleurs? S'agit-il des crises existentielles et des dangers de perdition qui guettent les gosses de riches qui hésitent entre Harvard et Yale? Un sujet certainement épineux.... Bref, au final on n'en sait rien, et finalement on s'en fout. On se mare devant les scènes d'Emma Roberts défoncée qui discute avec ses nounours en peluche, du frangin de Macaulay Culkin en petit puceau frustré et de son frangin culturiste psycho-teubé, et puis on se demande bien pourquoi tout ça.

Link to comment
Share on other sites

  • 6 years later...
 Share

×
×
  • Create New...