Jump to content

Captifs - Yann Gozlan - 2010


kevo42
 Share

Recommended Posts

 

Bande annonce :

 

[dmotion]video/xemg5h_captifs-bandeannonce-hd_shortfilms[/dmotion]

 

 

L'histoire :

 

3 français, travaillant comme médecins pour une ONG en ex-yougoslavie (pas de pays particulier, chez les sauvages violeurs d'enfant quoi), rentrent chez eux à la fin de leur mission. Là, ils font l'erreur de faire un détour pour gagner du temps (il y a des mines sur la route principale), se perdent et demandent leur chemin. Problème, les villageois du coin en profitent pour alerter des kidnappeurs, et c'est le drame.

 

 

Captis est le genre typique du film verre à moitié vide, verre à moitié plein.

 

Moitié plein, le film est assez hardcore pour un film avec le frère de Gad Elmaleh et l'actrice de Bienvenue chez les ch'tis.

Moitié vide, c'est quand même juste interdit moins de 12

Moitié plein, la réalisation est très soignée, sans coup de génie particulier, mais l'image est très propre et certaines scènes donnent la patate

 

le combat avec la grosse, la première victime le ventre ouvert et les yeux arrachés, la course des chiens

 

Moitié vide, le scénario est extrêmement scolaire, enchaînant tous les poncifs du genre avec application

 

La façon dont la fille se délivre est profondément ridicule, et surtout, cette manie de ne jamais garder les armes sur soi est désarmante

 

Moitié plein, le réalisateur essaie de créer une tension autour de l'idée d'enfermement

Moitié vide, on s'ennuie un peu, parce qu'il se passe pas grand chose non plus, et surtout on ne sent pas du tout la même ineluctabilité que dans Martyrs, dont le film s'inspire pas mal je trouve (traumatisme d'enfance qui poursuit l'héroïne, torture, emprisonnement), mais sans oser aller jusqu'au bout.

 

 

En somme, je trouve que c'est une bonne série B, pas un film spécial, mais un bon premier film. On peut reconnaître un certain talent au réalisateur et lui promettre soit un billet pour Hollywood pour faire un remake quelconque, soit la capacité de filmer une série pour Canal. C'est à la fois peu et beaucoup.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...
  • 1 month later...

Vu!

 

bah finalement on y est arrivé!

 

On l'a faite cette série B sans prétention ni envie de choquer mamie à tout prix.

 

certes le scenar est lineaire mais perso, c'est surement le premier film de genre français (avec sortie cinoche) où je me dis pas :

1. les acteurs sont à chier des lames de rasoir

2. "putain, cette scène too much, elle est vraiment ridicule/le real aurait du se calmer sur le coté fanboy"

3. Oulala c'est cheap, mais "c'est la faute des chaines de Tv"

4. c'est quoi cette musique de merde

5. Plein le cul des reals qui filment comme france 3 auvergne ou bien qui se prennent pour Greengrass.

 

Non, je ne me suis jamais dis ça pendant le film, et pour moi, c'est une putain de surprise.

 

info: le budget est de 1,2milions d'euros.

 

yabon

 

vivement le prochain mon cher Yann

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
c'est surement le premier film de genre français (avec sortie cinoche) où je me dis pas :

1. les acteurs sont à chier des lames de rasoir

2. "putain, cette scène too much, elle est vraiment ridicule/le real aurait du se calmer sur le coté fanboy"

3. Oulala c'est cheap, mais "c'est la faute des chaines de Tv"

4. c'est quoi cette musique de merde

5. Plein le cul des reals qui filment comme france 3 auvergne ou bien qui se prennent pour Greengrass.

Voilà, j'aurais pas dit mieux.

J'ai pas trouvé ça transcendant, mais le film est carré, bien joué (on croit aux personnages dès les premières images, ça fait du bien dans un film français), bien branlé, avec par dessus le marché des idées de mise en scène (voir les jeux de perceptions auditives, Gozlan essaie comme il peux de filmer les lieux un peu limités et y arrive bien, il a un bons sens de l'espace et du suspens, même si le film est un peu sur des rails).

 

Après avoir vu La Meute qui n'a ni queue ni tête, un film qui se contente juste de sa belle photo, J'étais content de voir un "vrai film", avec un point de vue, aussi limité soit-il, et des idées de mise en scène.

Agréable surprise, on sent le potentiel du gars Gozlan.

Espérons qu'il y aura une suite (pas à Captifs, à la carrière du réal).

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Mouais

Le genre de film qui ne sert pas à grand chose, qui ne sort pas du lot. Histoire bidon (dire que je pensais que celui de Last Caress était bidon), acteurs tranquilles mais vu l'épaisseur des rôles heureusement qu'ils ne sont pas mauvais. Bon on balance un trauma qui ne sert à rien histoire de donner de l'épaisseur au personnage principal. Mise en scène pépère, un réal qui peut finir tranquille sur Canal+. Sans âme sans rien. Quelques bons effets gores au milieu d'un vide intersidéral. Un réal qui se fout en fait du genre, faisant son petit film d'horreur histoire après de passer à autre chose.

2.

La meute était mauvais mais possédait un petit univers à soi. Là c'est plat, ça aurait pu être filmé par n'importe qui au monde, ça pisse pas loin, on s'emmerde presque alors que le film ne dure qu'1h20. C'est un peu la honte.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...