Jump to content

The Taint - Michou (2010)


burialoftherats
 Share

Recommended Posts

The water is tainted. The Taint poisons the minds of men. It turns them into raging misogynists: monsters who want nothing more than to crush women's heads with rocks (or other objects). When society is transformed into a land of sadistic violence and horrible brutality, it is up to Phil O'Ginny and his hot friend, Misandra, to combat the horrible evil that is The Taint. Can they survive a world brimming with castration and endless head crushing?!

 

http://www.imdb.com/title/tt1667133/

 

[vimeo]14400021[/vimeo]

 

mais comme ca a lair mortellllllll

 

et puis le sujet est quand même universel

Link to comment
Share on other sites

Ben c'est très fun, complètement débile, très gore et les SFX sont réellement , mais le film s'essouffle à mi-chemin à force de redite, de tournage en rond et de scénar qui prend l'eau de partout. Mais sinon: autant de vulgarité et d'explosion de bites, c'est juste remarquable

Link to comment
Share on other sites

T'étais pas au LUFF pour Poultrygeist?

Oui oui ... Ce film est un chef d'œuvre mais bon là c'est quand même un degré au dessus j'ai l'impression

 

 

"The Taint" a deux qualités proprement hallucinante: sa photo qui est par moment superbe, et ses SFX qui sont carrément bluffants (et franchement dégueulasse). La différence avec un film comme "Poultrygesit" est que "The Taint" ne tient pas sur la durée et qu'au bout d'un moment, on a l'impression d'avoir fait le tour de ce que le film a à nous raconter... du coup la dernière demi-heure est quand même casse-couille. Alors que "Poultrygeist" est quand même nettement mieux dosé et possède une folie qui évolue crescendo.

Link to comment
Share on other sites

T'étais pas au LUFF pour Poultrygeist?

Oui oui ... Ce film est un chef d'œuvre mais bon là c'est quand même un degré au dessus j'ai l'impression

 

 

"The Taint" a deux qualités proprement hallucinante: sa photo qui est par moment superbe, et ses SFX qui sont carrément bluffants (et franchement dégueulasse). La différence avec un film comme "Poultrygesit" est que "The Taint" ne tient pas sur la durée et qu'au bout d'un moment, on a l'impression d'avoir fait le tour de ce que le film a à nous raconter... du coup la dernière demi-heure est quand même casse-couille. Alors que "Poultrygeist" est quand même nettement mieux dosé et possède une folie qui évolue crescendo.

là tu entames méchamment mon enthousiasme

tant pis je le regarderai quand même, parce qu'au fond de moi bat un petit coeur d'enfant qui sait que la finalité de l'invention du cinématographe était de filmer des têtes et des bites qui explosent

Link to comment
Share on other sites

Enfin vu dès que j'ai reçu le Dvd. Pas de 16/9 et ça c'est con.

La photo est pas mal car c'est de la vraie HD. Parce que franchement y a pas du tout de lumière vu la production. Mais la Panasonic HV200 fait du bon boulot. On l'a revendu pour le 5D. Donc belle couleur, belle luminosité, parfois le réal arrive à faire des beaux plans mais dans l'ensemble c'est quand même n'importe quoi. Filmé à l'arrache sans véritablement donné un sens aux raccords. Total roots.

Le scénario aurait pu donné un truc déviant mais il est à peine esquissé. En fait c'est surtout un véritable bordel qu'un truc construit.

Le gros problème aussi c'est que ce n'est pas aussi violent que prévu. Certes il y a de très bonnes scènes bien gorasse mais elles sont quand même ultra rapides et mal filmé. Le film possède malgré tout quelques très bonnes scènes qui sortent du lot.

Malgré le côté bordélique de la chose, la non mise en scène, j'avoue qu'il m'a bien plus. Le genre de film à passer à des potes un soir de beuverie. Ça passe tout seul.

 

A noter une très bonne musique je trouve que j'ai acheté en CD.

Link to comment
Share on other sites

Commandé directement sur le site du film et reçu en moins d'une semaine!

A priori, c'était un peu ma crainte, vu le côté très amateur, de voir mon compte paypal débité sans rien recevoir, mais les vendeurs sont réglos, pas de problème, et le DVD a un prix très abordable.

 

Bel objet, avec un boîtier design et un beau DVD tout rose au visuel en adéquation avec la jaquette.

 

Je rejoins la plupart de vos observations : photo en HD superbe (on voit franchement peu de différence avec un Blu ray), musique électro vraiment chouette, excellente idée d'avoir mis des sous-titres optionnels en anglais (bien que le film se comprenne facilement sans), des effets spéciaux détonants et des bonasses de girls next door qui changent des blondes siliconées.

 

Des baisses de rythme parfois mais moins que dans "Perverted" par exemple.

 

Le film est un grand foutraque, qui sent un peu l'écriture automatique chère à Breton, avec des digressions bizaroïdes, parfois tendance homo, parfois expérimentales, souvent comique troupier...

 

En tout cas, j'ai bien pris mon pied et ça m'a rappelé l'époque lointaine où je commandais des VHS NTSC du style "infamous bondage murders".

Link to comment
Share on other sites

  • 6 months later...

J'en ai profité et j'ai trouvé ça assez énorme ! Du niveau des meilleurs Troma malgré une fin un peu en eau de boudin. C'est amateur certes, mais la mise en scène est bien dynamique, et c'est vraiment dégueulasse à souhait. Très bonne zik 32 bits et un bien beau générique

Link to comment
Share on other sites

Bien aimé aussi, même si ça passé les 40 premières minutes ça tourne un peu en rond. Belle photo, bonne zik, SFX bien foutus et crades comme il faut... Et surtout je me suis marré comme un con ! Les pénétrations filmées de l'intérieur, l'avortement au cintre, le héros qui change de lunettes des soleil quand il se sent l'âme d'un bad boy...

 

Bref, très con et très fun. J'aime pas vraiment les troma-like ou les films fauchés fait entre potes mais là j'ai kiffé malgré tout. C'est bourré de défauts mais (presque) jamais lourdingue au moins.

Link to comment
Share on other sites

  • 8 months later...
  • 2 months later...
 Share

×
×
  • Create New...