Aller au contenu

Godzilla - Gareth Edwards (2014)


Messages recommandés

Ennuyant, ennuyant. 2H de film, 15 minutes de combat et basta. Godzilla ne sert à rien, ne pète rien de lui même. Ca se passe de nuit. Les humains sont très cons (pas trop grave c'est le cas) et ça dure, ça dure, ça dure ... Franchement c'est pas un Godzilla ça !!! 3D moyenne par contre...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Réponses 108
  • Created
  • Dernière réponse

Top Posters In This Topic

Je me suis un peu fait chier. Je retiens la musique et les effets sonores des bestioles. Revu le Emmerich dans la foulée et j'ai plus de sympathie pour ce dernier qui ne se prend pas au sérieux et fourmille d'idées à la con alors que le Edwards est finalement assez banal et pas drôle.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai aimé.

Alors oui, les humains prennent beaucoup de place, sont un peu cons ; mais finalement, comme le disait je-ne-sais-plus-qui, dans la structure du récit, ça m'a vraiment fait penser aux kaijus d'antan.

Et putain, Godzilla déchire méchamment ! Qu'Est-ce qu'il est beau ! Y'a de ces plans iconiques !

Ce qui m'a fait le plus bizarre finalement, ce sont

les temps de présence de Brian Cranston et Juliette Binoche.

 

 

Ca m'a donné envie de me refaire des Kaijus. Y'a quoi qui existe en Blu-ray ?(hormis les géniaux Gamera que j'ai déjà).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est pas Sony qui va sortir des doubles programmes ??

 

Edit: Ah ben oui http://www.blu-ray.com/search/?quicksearch=1&quicksearch_country=US&quicksearch_keyword=godzilla&section=bluraymovies

 

A noter aussi que les 3 Gamera des années 90 sortis en Dvd chez nous je crois sont en BR pas chers sur Price. Avec sous-anglais. Genre 3€ le Buray et y en a 2 dans mes souvenirs ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Est-ce que ce n'est pas le propre du kaiju-eiga que de faire attendre un monstre pour se concentrer sur l'humain ?

Je me demande s'il n'y a pas un immense malentendu vis à vis de ce genre.

 

Je suis pas spécialiste, mais tous les kaiju que j'ai vu (pas grand chose : quelques Godzi, dont Final Wars, un Gamera...), c'était pas particulièrement centré sur la bestiole.

 

(après c'est aussi un peu pour ça que le genre m'en touche une sans faire bouger l'autre).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a forcément une histoire avec des humains afin que les séquences avec les bestiaux aient un impact efficace. C'est presque obligé. Que l'histoire soit intéressante et bonne c'est facultatif. Ce qui est le cas dans Godzilla. Bon là beaucoup d'acteurs jouent mal mais tant mieux comme ça dès que la bestiole apparaît c'est la jouissance.

Mais limite je préfère ces persos là sans saveur à ceux de Pacific Rim et leurs histoires too much débiles.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Est-ce que ce n'est pas le propre du kaiju-eiga que de faire attendre un monstre pour se concentrer sur l'humain ?

Je me demande s'il n'y a pas un immense malentendu vis à vis de ce genre.

 

Je suis pas spécialiste, mais tous les kaiju que j'ai vu (pas grand chose : quelques Godzi, dont Final Wars, un Gamera...), c'était pas particulièrement centré sur la bestiole.

 

(après c'est aussi un peu pour ça que le genre m'en touche une sans faire bouger l'autre).

 

On est d'accord sauf que l'époque à quand même évolué. Là on parle de 160 millions de budget. C'est pas les films des années 70 . On peut tout faire de nos jours. Dans Cloverfield tu ne voyais quasiment pas le monstre mais tu voyais la panique etc ... là rien.

 

Très bonne critique ..; http://www.capturemag.net/etat-critique/vedette-americaine/

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La baston des bêbêtes est sympa à la fin , Godzi a une certaine prestance quand il se la joue "iconique", et y a bien quelques jolis plans éparpillés dans la grisaille de l'ensemble ...mais tout ce qui précède le final du film ne suit pas, faute de montage, de scénario et de casting adéquats, dommage.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
J'ai aimé.

Alors oui, les humains prennent beaucoup de place, sont un peu cons ; mais finalement, comme le disait je-ne-sais-plus-qui, dans la structure du récit, ça m'a vraiment fait penser aux kaijus d'antan.

Et putain, Godzilla déchire méchamment ! Qu'Est-ce qu'il est beau ! Y'a de ces plans iconiques !

Ce qui m'a fait le plus bizarre finalement, ce sont

les temps de présence de Brian Cranston et Juliette Binoche.

 

 

Ca m'a donné envie de me refaire des Kaijus. Y'a quoi qui existe en Blu-ray ?(hormis les géniaux Gamera que j'ai déjà).

 

Pareil, j'ajouterai que la 3D est une fois de plus/trop INUTILE

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Perso j’ai adoré, franchement qu’est-ce que vous voulez de plus sur un film de monstres, Edward fait toutes les scènes à faire et même au-delà, on s’en fout que les persos soient un peu clichés (c’est le lot du genre), ce qui compte c’est la mise en scène, les scènes de destruction et l’iconisation incroyable des monstres, et là il n’y a rien à dire c’est juste la perfection, dommage que vos critiques dissuadent certains d’y aller, ils vont le regretter quand ils le découvriront assis sans leur salon, d'ailleurs même moi qui ai posté celle de Capturemag (à côté de la plaque pour une fois), donc pour compenser en voilà une autre, plus nuancée, et celle-là c'est la bonne !

 

http://www.filmosphere.com/movies/godzilla-gareth-edwards-2014/

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

le plus étonnant, et marrant, là dedans c'est le nombre effarant de spécialistes et amoureux du kaiju eiga qui émergent au long des multiples critiques.

 

 

Sinon c'était bien nul comme film

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

j'y allais avec confiance et je me suis fait un peu chier

1h30 inintéressante au possible avant que ça bouge et quand ça casse tout,j'étais plus dedans .

Un bon point pour la musique et certaines images mais bon , très déçu

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Avoir un personnage principal qui s'appelle Ford et faire un partenariat avec Fiat ? C'est un peu ironique.

 

Sinon, vu le film ce soir, et pour moi, c'est un

 

 

J'étais à fond pendant tout le film. J'ai adoré le fait que les humains soient tout petits et inutiles face à ces créatures gigantesques, qui passent sous les bateaux, à travers les immeubles sans en avoir rien à faire. Le combat final m'a un peu moins intéressé parce que le catch de monstre, bof (j'ai de meilleurs souvenirs de la baston king kong contre les dinosaures dans le Jackson), mais le plan où

 

 

Godzilla rote bleu à la face du dino pour lui arracher la tête

 

 

est quand même bien canon.

 

Bref, merci Gareth, d'avoir repris la poésie de ton Monsters, mais avec du fric et de l'action.

 

Un regret quand même

 

 

comme le tweetait Scott Weinberg, j'aurais bien voulu voir arriver une Juliette Binoche de 100 mètre de haut latter tout le monde à la fin. Mais sa mort et celle de Brian Cranston m'ont parues hyper couillues, et rattrapent le fait que Ken Watanabe et Sally Hawkins ne servent strictement à rien

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ben j'ai rompiché comme un nouveau né... Edwards m'a fait chier avec "Monsters", et rebelote avec le BigG. Merdalors, j'y allais plein d'espoir et d’excitation, et ça commence plutôt bien, l'introduction est une superbe mise en bouche, et je suis resté attentif jusqu'à la mort de Bryan Cranston. Après ça - autrement dit à partir du moment où les bibites se réveillent - plus rien, le néant. Plus aucun enjeu, plus rien à dire, on nous balance une endive en guise en de glorieux héros porte-étendard de l'armée US, il est gentil parce qu'il sauve un piti nenfant jaune mais que ses putains de parents ne le remercient même pas. Son rapport à sa femme + son fils ne servent absolument à rien (normalement cela permet au pire une micro sous-intrigue)... Puis une baston de streumons certainement superbe, mais comme je subissais des siestes de 5 minutes à peu près toutes les dix minutes, je n'ai pas été particulièrement séduit.

Et puis pourquoi nous avoir fait un gentil Godzilla!!!?? Pour le coup, j'ai plus de respect pour le film de Emmerich. le VRAI Godzilla est un salopard, un destructeur qui butte ces sales cons d'êtres humains, pas un bisounours providentiel.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Y a deux Godzilla : le premier était énervé contre nous, le deuxième était notre pote qu'on appelait pour sauver nos culs d'autres glougloutes.

Mais oui j'aurais bien aimé qu'il nous mette une fessée.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je rejoins le camp des déçus... 1h30 à se faire chier avec des trucs plus inintéressants les uns que les autres avant qu'on en vienne au fait. Alors, oui, il y a des jolis plans, Godzilla est bien iconique, les bastons finales pèsent, mais bon, franchement, ça fait peu sur les 2h qu'on se tape... Demain j'aurais tout oublié.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Je rejoins en grande partie Kerozene : Ça démarre bien, bonne introduction. ça se suit sans déplaisir jusqu'à Honolulu avec les Mudo qui bouffent un sous-marin russe. J'ai bien aimé la scène de la zone japonaise abandonnée bien retranscrite, un peu à la "Stalker".

 

Après........ ce qui m'intéresse, les bestioles. Les scènes de baston sont géantes. Les séquences de fin sont absolument dantesques même si la place faite à Godzilla est parfois curieuse.

Le reste, ça m'a glorieusement endormi, anecdotique au possible (Ken Watanabe n'y croit pas une seule seconde même lorsqu'il tente vainement de tirer une larmichette sur Hiroshima, et je vois même pas pourquoi la femme et son gosse sont là...). Il y a de beaux plans (le parachutage très bien filmé) mais déçu d'attendre si longtemps pour des bastons aussi compactes.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je peux pas acheter un gros dinosaure qui se bagarre contre des papillons géants si y'a pas un minimum de second degré pour faire passer la pilule.

Là le film se prend super au sérieux et essaie de me faire chialer avec la pseudo mort de Godzilla, ou en me faisant subir tous les clichés du blockbuster élevé en batterie. Le héros militaire + sa femme qu'est infirmière bien sûr + moman qu'est morte quand il était chtiot + le père absent c'est trop pour seulement deux heures. Perso j'aurais filé la polio au gamin histoire d'être complet.

 

Caca, comme ses prédécesseurs remarque.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...