Jump to content

Raspoutine - Rose Bosch - 2011


Jeremie
 Share

Recommended Posts

Ton image marche pas donc j'essaie celle-là :

 

 

 

et je relance d'un

 

 

voire d'un

 

et si tu n'es pas content, c'est que tu n'es qu'un sale nazi caché sous une mèche émo.

 

 

La page facebook pour suivre au fur et à mesure :

 

http://fr-fr.facebook.com/group.php?gid=120421964661945&v=wall

 

que raconte le film? la biographie d'un personnage que tout le monde croit connaitre... mais dont au fond on ne sait rien. Rien concernant les détails de son destin. Dieu est dans le détail, disent les bouddhistes. ici, c'est Dieu, le diable, la passion et la fatalité. Raspoutine devra être aussi un voyage, une odyssée dans le temps, dans l'espace, dans le blizzard et dans des draps de soie.

 

Je file en Russie bientot pour la suite des repérages de Raspoutine. les évènements récents nous conduisent à repousser le tournage "neige". mais nous serons à pied d'oeuvre au printemps. cela laisse le temps de terminer le storyboard, car pour ce film, dont certains plans sont a la fois complexes et spectaculaires, il faut dessiner d'abord. puis envisager les VFX, un hélicoptère, ou une grue pour aller chercher depuis le ciel, les images qu'on a dans la tête.

 

En tout cas, c'est intéressant qu'elle dise autant de choses au fur et à mesure, même si je sais pas si le ton qu'elle utilise est volontairement didactique ou si elle est un peu naïve dans sa façon de s'exprimer.

Link to comment
Share on other sites

  • 11 months later...

Il est passé à la télé pendant les fêtes le Dayan !

 

Sinon, à priori, le film de Rose Bosch est toujours prévu. C'est bien, ça permettra à Gaumont de perdre une bonne partie de tout ce qu'ils ont gagné sur "Intouchables" !

Link to comment
Share on other sites

Putain mais ils ont jamais vu la gueule de Raspoutine? Entre Reno et Depardieu c'est limite si ils vont pas te faire une tartine de camembert le matin en lisant Charente Matin.

Et oui on veut voir sa bite et même on veut voir comment ils lui ont coupée et foutu dans un bocal. Ça c'est intéressant.

Link to comment
Share on other sites

Parait que le Josée est terrible (dans le sens "horrible").

J'ai zieuté cinq minutes du bouzin avant de passer à autre chose (Amadeus repassait ).

Une scène. Un bal. Raspoutine empoigne férocement une donzelle. Il a l'air super bourré, comme un coing. Un mec s'approche, un espion, il a peur et il se barre. Dans la voiture qui le raccompagne, il dit le plus sérieusement du monde "il y a le diable dans ses yeux" (un truc dans le genre)

Pour un face à face avec une loque beurrée, c'est fort de café (j'me prépare pour mon interro sur la poésie)

Link to comment
Share on other sites

il dit le plus sérieusement du monde "il y a le diable dans ses yeux" (un truc dans le genre)

 

En fait la phrase la plus connue qui défini Raspoutine est due à l'ambassadeur français Maurice Paleologue qui disait de Grigori qu'il avait un regard "doux et insoutenable". Ce qui ne semble pas faux quand on voit la photo. En tous cas quelle sacrée vie (et mort^) que celle de ce starets. Du coup, Depardieu Ou Reno... Vraiment je ne comprend pas.

 

Link to comment
Share on other sites

une fois je suis tombé sur une version avec dans le rôle titre un Allan Rickman crado et halluciné, c'était pas mal du tout.

 

J'ai vu un peu le Dayan (qui nous avait livré en son temps ce monument de kitsh qu'était Les Rois Maudits), le problème de Depardieu en Raspoutine (idée qui en vaut bien une autre), bah c'est que ce Depardieu en Rapsoutine c'est Depardieu avec une barbe. Y'a comme quelque chose qui marche pas.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...