Jump to content

Ao le dernier néandertal - Jacques Malaterre - 2010


kevo42
 Share

Recommended Posts

 

gyRhG4FhxPE

 

L'histoire : Ao est un homme de Néandertal à la cool qui vit en Sibérie avec sa tribu. Il ressemble certes beaucoup à Ribéry mais c'est pas grave car sa femme vient d'avoir un enfant. Quand il finit par tuer l'ours qui attaquait sans cesse les siens, Ao est bien content, mais il n'avait pas prévu la cruauté des hommes qui ont tué tout le monde quand il avait le dos tourné. Seul, il veut retourner en europe centrale, partir à la recherche de son frère, dont il a été séparé à l'adolescence. En chemin, il va rencontre Aki, une jeune homo Sapiens qui semble tout droit sortie d'une rave party où elle est allée avec des amis rencontrés au bal à Ricky, qui vient d'avoir un bébé. Une chance pour Ao de reconstituer une famille ?

 

 

Mon avis : Ao est le prototype même du film qui a été mal vendu. Toutes les bandes-annonces vendaient un produit culturel pour après-midi de la 3, avec voix off chiante, et jolies images, mais Ao vaut bien mieux que ça, et se hisse sans problème au niveau de bis d'un Ironmaster, ce qui est une fort belle performance.

 

Pour commencer le maquillage d'Ao est vraiment laid. Un peu dommage vu que c'est le héros, présent dans quasi tous les plans. Mais c'est surtout dans le scénario et dans la mise en scène que le film est bis : bastons contre un ours, méchants bien méchants avec de la peinture sur la tête, langage d'Ao doublé par une voix off qui débite des poncifs new age à la chaîne... Surtout la relation entre Ao et la fille sont géniaux : et vas-y que je te grogne dessus, que je te crache au visage, que j'essaie de te violer quand tu te laves, que je te vole ton bébé pendant que tu dors, une belle histoire d'amour. Le film va vachement loin dans leurs rapports, avec une belle scène d'accouchement (la fille chie littéralement son gosse), et une scène de sexe hyper bestiale.

 

Bref, des ours, de la forêt, une chouquette les seins à l'air pendant une bonne partie du film, et des commentaires en voix-off sur la beauté de la nature et la cruauté de l'homme : un film fait pour Benj et plus généralement, pour nous, les hommes.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...