Jump to content

Trauma - Dario Argento - 1993


Jeremie
 Share

Recommended Posts

 

Voilà un Argento sur lequel je ne m'étais jamais jeté compte tenu de sa réputation plus que moyenne, et de sa situation délicate dans une filmo qui n'a pas fini de gravir les marches de la médiocrité...

 

Anorexique suicidaire, Aura assiste au double meurtre de ses parents par un serial killer ayant la fâcheuse habitude de trancher les têtes de ses victimes les jour de pluies. Elle trouve réconfort auprès d'un jeune dessinateur, et ex-junkie, qui va se lancer avec elle dans une terrible enquête...

 

Beaucoup de déconvenues pour ce Argento made in U.S.A, entre les réécritures chargées d'édulcorer l'ensemble et le marteau de la MPAA, qui n'épargna pas vraiment le travail de Tom Savini. Il faut aussi conter sur l'auto-citation visible du maestro (des emprunts très appuyés aux Frissons de l'angoisse), les maladresses d'écritures (le trauma du tueur , la mort débile de Brad Dourif) et de rythmes qui en font un cousin assez proche d'Opéra dans l'art de manier des éléments vraiment bancals et une vraie virtuosité technique (caméra folle, scope splendide...). De même qu'entre une Piper Laurie se croyant encore dans Carrie et une Asia toute jolie, on se laisse tout de même charmer. Maladroit mais attachant.

 

QnTSHGfVGIs

Link to comment
Share on other sites

  • 8 months later...

C'était un des rares Argento que je n'avais pas encore vu (avec Giallo ) pour les mêmes raisons que Jérémie en gros.

 

Verdict : Maladroit, inégal mais plutôt agréable à suivre. Les ricains ont vachement édulcoré le film : gore timide, bande originale impersonnelle et fade, héros sans charisme, quelques mise à mort débiles et ultra Z... Reste tout de même un beau scope, la caméra virtuose de Dario sur certains plans, Asia en petite chose fragile qu'on a envie de protéger et de cajoler juste parfaite. Je ne l'apprécie pas plus que ça mais il faut reconnaître qu'elle avait vraiment quelque chose à l'époque.

 

Quant au trauma du tueur, bah je ne le trouve pas franchement drôle contrairement à Jérémie, c'est même carrément glauque ! Mais c'est vrai que c'est amené de manière un peu hystérique, le fameux flashback est un brin too much !

 

Bref, un Argento mineur mais c'est amha son dernier bon film (dans l'ensemble). Son dernier "grand" étant pour moi Opéra. J'avais trouvé Le Syndrome de Stendhal particulièrement long et pénible mais faudrait peut-être que je lui redonne une chance, et ça ferait un bon prétexte pour repousser le visionnage de Giallo !

Link to comment
Share on other sites

  • 5 years later...

Revu en copie HD, plutôt honnête, avec une version longue qui ne sert à rien. Déjà que le film est looooong...

 

 

Je maintiens mon avis, mais les défauts m'ont encore plus sauté à la gueule : entre les têtes coupées qui parlent, les zooms qui dénotent pas mal avec l'emballage très "américain", le générique reggae , la scène avec Dourif, l'écriture à la masse, les perso parfois caricaturaux (le psy ou la reporter tv), la psychologie de bazar, les scènes avec le gamin...ça fait beaucoup

Pour ce qu'il en reste, il y a un duo de personnages principaux attachants, une photo absolument sublime, le Ruby Rain de Donaggio, les bizarreries en tout genre (l'ouverture sur la révolution française, la guillotine de poche, les décors choisis avec soin, Piper Laurie...) : ça ne tient pas toujours la route, mais on a pas trop envie de taper dessus quand même.

J'avais complètement oublié le couple lesbien : c'est assez drôle car rien n'est dit du tout (une maison, deux femmes, une chambre : on va pas faire un dessin ). Mais comme le veut la tradition, elles ne survivent évidemment pas...

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

J'ai trouvé ça assez foiré ! Pas détestable, mais foiré.

 

L'image Hollywood night qui ressemble à n'importe quel thriller US 90's, les acteurs aux qualités de jeu disons "aléatoires", la mise en scène assez tiède, les trucs et astuces du scénar qu'on a vu 100 fois en mieux dans les précédents film de Dario, bref, tout l'ensemble fait vraiment "Argento Canada Dry" !

Alors oui, vaut mieux le découvrir maintenant qu'à l'époque, parce qu'en ayant vu les derniers navets du maestro, un "Trauma" parait en comparaison pas si mal, mais ça reste quand même pas folichon...

 

J'aurais sans doute oublié d'ici 3 jours...

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...