Jump to content

Livide - Alexandre Bustillo & Julien Maury - 2011


Jeremie
 Share

Recommended Posts

 

Après les reboots manqués de Hellraise &r Halloween, le duo de jeunes réalisateurs présentent enfin Livid, plus orienté sur les chemins d'Argento et de Del Toro. C'est apparemment prévue en salles pour Novembre. Les premières images et l'interview des deux comparses dans le dernier EF a été posté sur Bloody Disgusting : http://www.bloody-disgusting.com/news/24167

 

 

Edited by Guest
Link to comment
Share on other sites

  • 7 months later...

Nouvelle tentative de ciné de genre par le duo Bustillo/Maury, 4 ans après "A l'intérieur".

Attachant par instants mais assez loupé, on oscille de façon un peu schizo entre fantastique poétique à la Rollin et film de couloirs classique...c'est sorti hier sur une vingtaine de copies-France.

Link to comment
Share on other sites

C'est l'histoire d'un schizophrène qui a fait la légion étrangère ...

 

Bon je reparlerais du film plus tard, je suis assez partagé avec une légère tendance à dire que quand même "c’était bien", mais faut que je digère.

Link to comment
Share on other sites

Mitigé aussi... Des bonnes intentions, un mélange poésie gothique / gore qui aurait pu être vraiment chouette, mais la sauce ne prend hélas jamais totalement pour que le film soit totalement abouti. Pour une scène vraiment réussie, on enchaine sur une plus bancale, pour un truc qui fonctionne, on a un truc qui reste à l'état "d'idée qui aurait pu...". Ce qui fait que le film est inégal, et ce de bout en bout, et à tous les niveaux (jeu des comédiens, SFX, angoisse, mise en scène...). Dommage parce qu'il y a vraiment plein de chouettes trucs, et surtout une vraie personnalité qui parvient à exister malgré des références évidentes (Suspiria, Dead silence, le fantastique espagnol tendance Orphelinat...). Mais bon, si j’espérais un peu plus, je trouve quand même ça honorable et pour le coup, j'ai plus envie de voir le verre à moitié plein qu'à moitié vide.

Link to comment
Share on other sites

Mitigé itou, même si je l'ai assez nettement préféré à A l'Intérieur.

 

Pour le positif, j'ai bien aimé l'atmosphère, très cinoche fantastique européen des 70s, la photo aux tons ternes et délavés, le mélange d'influences qui passe plutôt bien pour une fois.

 

Par contre du moins bien pour les acteurs inégaux, et surtout 20 dernières minutes qui prouvent que le duo ne sait décidemment pas finir ses films. Ca ne vire pas au Z absolu comme le précédent mais par moments on frôle quand même le désastre.

 

En tout cas je trouve qu'il y a une vraie progression dans la mise en scène et la "tenue" de l'ensemble, ça me donne envie de les voir continuer.

 

PS : l'hommage à Halloween 3 est complètement gratuit mais j'ai quand même eu une érection en réentendant la comptine de Silver Shamrock.

Link to comment
Share on other sites

Un film raté, mais qui possède d'excellents moments, et surtout (chose qui manquait dans A l'intérieur), une vraie direction artistique, avec belle photo et un décor gothique très stylisé et en même temps complètement crédible. Dommage que l'histoire ne mène nulle part... J'attends quand même beaucoup leur prochain film.

Link to comment
Share on other sites

Pas mieux que tout le monde. Je suis vraiment rentré dedans sur tout le début, qui m'a fait flipper

 

 

en gros jusqu'à ce que la fille soit attachée sur la table de taxidermie

 

 

et j'ai décroché sur la fin où il y a trop d'idées en bordel pour pas assez de temps et d'argent

 

 

le château dans le ciel, sorte d'hommage à Dellamorte Dellamore mega cheap

 

 

C'est vraiment con, parce que la direction artistique, entre le giallo façon Argento (énorme clin d'oeil à Suspiria avec l'école de danse de Fribourg) et le Abandonnée de Nacho Cerda, était très classe.

 

Faut vraiment qu'ils bossent leur scénario, et ça finir par le faire.

 

A noter que deux morceaux de la bande son sont composés par Rurik Sallé, et que les réalisateurs "remercient Sam Raimi qui ne saura jamais pourquoi".

Link to comment
Share on other sites

  • 5 months later...

Autant je n’avais guère goûté A l’intérieur, autant j’ai bien apprécié ce Livide.

 

Ambiance morne et crédible (la tournée avec l’infirmière sonne hyper juste).

 

Côté conte bien sympathique : une grande baraque, une sorcière, un trésor, des jeunes gens.

 

Des moments de flippe (la vieille sur son plumard, les animaux attablés, la danseuse sur son support).

 

Un fantastique parfois poétique (l’échange des âmes ! ) et une direction artistique léchée (l’intérieur de la baraque est splendide).

 

Des références argentesques (Suspiria en tête, cf. le diplôme de la Tanz Akademie) pas trop écrasantes.

 

Un personnage principal relativement bien écrit (contrairement à ses deux acolytes, excités et pas crédibles ).

 

Mention spéciale au final onirique en diable. Osé mais réussi.

 

A l’arrivée, un tient là un film fantastique français avec une réelle personnalité doublé d’une oeuvre qui a le mérite de proposer une approche relativement originale du mythe du vampire

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Bustillo et Maury ont inventé le neo-Rollin. C'est beau, c'est d'une poésie troublante, c'est assez abscon aussi et ça gueule "je suis français !' d'un générique à l'autre. C'est pas mauvais, mais faut rentrer dedans. Je crois que j'ai préféré la "simplicité" d'A l'Intérieur. Visuellement par contre, c'est le jour et la nuit (non, pas de BHL).

 

En tout cas, au jour d'aujourd"hui, ça reste assez unique dans le paysage fantastique français. Rien que pour ça, respect.

Mine de rien, question univers et références, ça change agréablement de Massacre à la Tronçonneuse.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

 

J'ai vraiment beaucoup aimé. Comme dit plus haut, le gros point fort du film est sa direction artistique (j'aime bien l'expression néo-Rollin), son esthétique et la musique sont à tomber. Mais j'ai aussi beaucoup aimé l'audace du truc, avec le scénar (même s'il est bancal) qui part dans des pistes casse-gueules et improbables, soulève des choses sans totalement les expliquer, laisse planer le mystère, et convoque, de façon plus ou moins appuyée, différentes éléments de la mythologie fantastique, rebondissant de l'un à l'autre de façon inattendue. Audacieux aussi de faire se dérouler toute l'histoire dans la baraque, dont ils utilisent parfaitement l'espace. Je m'attendais au schéma classique 1ere incursion dans la maison / coup de flippe, on part en courant / enquête / on est obligés de retourner dans la maison. Et de l'entrée dans la baraque jusqu'au flash-back, en gros, je faisais pas le malin! Flash-back qui est peut être un des défauts du film, car il vient un peu casser la tension. Les acteurs ne sont pas top top non plus.

Mais que de belles scènes!

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...