Jump to content

Mort ou Vif -Sam The Man- 1995


Binky
 Share

Recommended Posts

Rien sur une des meilleures pelloches de Sam Raimi ?? Enfin, c'est pas grave, je vous pardonne

 

Pour être clair et concis: de ceux qui n'aiment pas cette petite bombe du genre, il y en a qui pointent du doigt la soi disant bêtise du scénario. Déjà, le scénario est très bon. Poser des figures iconiques en deux plans grand max, mélanger tous les tons (dont l'amertume, la mélancolie), oser des trucs violents (le meurtre du père) tout en partant d'un concept ô combien efficace (des duels, des duels, des duels, des duels...des duels), c'est du pur Sam Raimi, simple, mais bien foutu, ultra-rapide à se développer, et que la fête commence !

 

Des acteurs tous impecs (même Sharon Stone est crédible, et pas que quand elle se déshabille devant Russel "je suis le plus grand acteur au monde" Crowe), entre le vieux connard (Hackman, the only one) et le jeune fils frimeur (Leo, parfait comme toujours), pas un seul personnage ne devient, sous les angles délirants et magistraux du grand Sam, une icone badass et légendaire: le bad guy, le Kid, la Lady, le Priest, l'Indien...n'en jetez plus !

 

Logique poussée jusqu'au boutiste des artifices et mécanismes incroyables et impensables d'Evil Dead 3, Mort ou Vif est un western jouissif doublé d'un film comic book aux plans juste....geuh-argh-rosebud-comment ca déchire. Ca va très loin dans ce sens, et c'est ca qu'est bon. Le paroxysme des outrages visuels d'un mec qui est né avec ca dans le sang, l'art du montage dans sa caboche, l'infinité des plans cinématographiques dans son regard. Ca tue.

 

Et y'a une zic sublimissime signée Silvestri

 

Dans mon Top 3 Sam Raimi !

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...