[[Template core/front/global/favico is throwing an error. This theme may be out of date. Run the support tool in the AdminCP to restore the default theme.]] Aller au contenu

La baie sanglante - Mario Bava (1971)


Messages recommandés

  • 5 months later...
  • 4 weeks later...

Le film est dispo depuis aujourd'hui avec le Mad Movies de la rentrée.

 

Il est édité par Evidis (à l'origine d'une dizaine de western le printemps dernier).

 

Les caractétisques du dvd sont :

 

- VF 5.1 & 2.0 dolby Digital

- PAL couleur - Format image 1.85 - 4/3 compatible 16/9

- Durée 90mn environ

- Bonus : Menus animés, chapitrage, Filmo et Bio de Bava

 

et c'est tout enfin voili voilou, par encore vu, donc je ne sais pas encore la qualité du dvd d'un point de vue de l'image.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 11 months later...
  • 2 years later...
  • 3 years later...

les jaquettes arrow... un jour faudra que les marketeurs m'expliquent leur cible...

Sinon, j'ai jamais bien compris la passion autour de bava (surtout quand c'est pour denigrer argento, qui pourtant fait 1000 fois plus preuve de style sur ses 7 ou 8 premiers films).

Je crois que j'ai jamais revu plus d'une fois un Bava...

Si quelqu'un peut "m'introduire" son génie...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Si quelqu'un peut "m'introduire" son génie...

 

Du point de vue de la forme, Bava n'est pas forcément un technicien exceptionnel (vive les zooms...) et ses films sont parfois un peu chiants. En revanche, c'est un excellent gestionnaire/débrouillard (y'a qu'à voir Hercules contre les Vampires, tourné entre deux colonnes et un bac à sable) et son gout des esthétiques bariolées est de bon aloi. C'est aussi un habile truqueur, ses effets visuels, compte tenu des moyens, forcent plutôt le respect.

Je le met plus volontiers à côté de Ricardo Freda que d'Argento (qui a probablement pompé sur les deux). Néanmoins, je trouve ses films gothiques parmi les meilleurs et les plus beaux de la période. Et bien sur un classique instantané, le Masque du Démon...

 

Dans un autre registre, on peut pas trop nier que son 6 Femmes pour l'Assassin ai lancé un truc, même si on pourra toujours donner la paternité du giallo à d'autres titres plus ou moins contemporain (Le Monstre aux filles par exemple). Et l'apport d'Argento à ce même genre, dans une approche peut-être plus nombriliste.

 

Après, pour moi son chef d'œuvre, hormis le Masque du Démon, ça reste Une Hache pour la Lune de Miel, sorte de pré-Maniac avec des couleurs partout .

 

la Baie Sanglante, j'l'apprécie pour sa fin acide, mais ça reste un gentil jeu de massacre qui ne mérite pas tant que ça son aura culte. Mais c'est toujours mieux foutu qu'un Vendredi 13...(mais je me rappelle pas qu'il y ai une pieuvre géante )

Modifié par Invité
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 months later...
  • 3 years later...
Justement pour mieux connaître Bava et comprendre LA BAIE SANGLANTE (un film un peu obscur, ah, ah...), voilà une analyse claire et pertinente du film par JB Thoret, yeah !

 

 

CZdds07HKaw

 

 

Trouvé ça à chier des briques, je vois pas ce qui différencie La Baie Sanglante d'un des plus mauvais épisodes de la série Vendredi 13 en fait mais je vais quand même regarder un peu la vidéo pour voir si je suis passé à coté d'un truc

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pteh mais moi aussi j'avais trouvé ça à chier.

J'vais essayé de le regarder à l'époque où je voulais regarder les soit disant must see classique du bis.

Et ben c'est au milieu du film que j'ai réalisé que je n'allais pas regarder tous les soit disant must see du bis.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pouah vous êtes durs les gars

J'ai souvenir d'une projection nocturne en 35mm à Gérardmer il y a quelques années, qui était totalement magique (j'avais vu le film dans les années 80 sur RTL jusqu'alors, et je m'en souvenais curieusement très bien). Une intro particulièrement belle dans sa noirceur, une ambiance poisseuse et marécageuse, des meurtres d'une brutalité impressionnante... et surtout une ampleur visuelle qui prend tout son sens sur grand écran.

Pour moi un indéboulonable du genre.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai jamais eu une immense passion pour "La baie sanglante" non plus... Découvert en VHS, je l'ai revu en salles à la Cinémathèque il y a une petite dizaine d'années, et la vision salles n'a pas vraiment transcendé l'essai... Il reste quelques beaux plans ou idées, mais ça reste plus proche du slasher lambda à la Vendredi 13 (pour lequel j'ai pas de passion particulière non plus) que d'un giallo haute voltige (type 6 femmes pour l'assassin si on reste sur Bava). A voir pour la culture, mais c'est pas le disque que je refous dans le lecteur souvent...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 years later...

Loué en vhs il y a pas loin de 20 ans et hormis la séquence empallement à coup de lance sur un couple en train de s'envoyer en l'air, ça ne m'avait pas marqué plus que ça et je m'étais poliment ennuyé.

 

Là je l'ai revu un peu à la hausse mais c'est pas la folie non plus. J'aime bcp la scène d'ouverture avec le meurtre de la comtesse, ambiance gothique 60's à son meilleur, c'est du niveau des meilleurs Bava de la décennie précédente.

 

Ensuite c'est un tout autre film à mi-chemin entre le giallo et le slasher. Il y a une petite ambiance, des meurtres sacrément gores et des nichons. Le savoir-faire de technicien du père Bava est bien présent et c'est esthétiquement irréprochable avec en plus un excellent score de Cipriani. Pourtant, j'avoue m'ennuyer un peu devant cette histoire de rachat de baie sur fond de vengeance qui ne me passionne guère. Et malgré un casting bis bien sympa, je trouve la direction d'acteur mauvaise et les dialogues insipides. Les touches d'humour noire discrètes mais bien présentes ne fonctionnent pas tellement, hormis sur la fin, franchement too much et un tantinet ridicule, mais bizarrement ça m'amuse.

 

Loin d'être honteux mais c'est quand même un peu le début de la fin pour Bava.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...